Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 01:01

Ha mes oiseaux

À mes oiseaux / en douleurs

Un bout de carton pas de chat ter ton c’est bon

Quelques couleurs et allo qui est sur le fil

Entre brumes et réverbères sur le rebond

Qui se tend là-bas de la lampe qui défile

 

Jours et nuits ce calendrier dénaturé

Aux frontières électriques mime des astres

Mais tisane insane des saisons énervées

Quand le vent souffle en pales replis qui s’encastrent

 

L’hirondelle sans échelle ne peut fixer

Son abris elle s’enfuit de creux en déserts

Oubliant les poutres où les courants mixés

Attendait babilles et trilles tout l’hiver

Images / txt / choix musical : tg

Repost 0
Published by pjtg - dans oiseaux
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 01:01

Âmes es oiseaux

À mes oiseaux / en couleurs

Un rouge gorge m’a salué ce matin tôt

Juché sur la haie de pyracanthas très fier

A l’unisson des baies il se gonfle et concert

Un rouge gorge m’a confié son rêve en do

 

Il s’en est allé de l’autre côté impair

Perd et passe je n’avais plus que cet air

Espiègle et libre au creux de l’oreille canon

Auquel il manque au moins une voix la chanson

 

A perdu le la celui d’hier quatre cent quarante

En toute lucidité en toute beauté

Celle qui ne se mérite ni par la rente

Ni par la mode mais est en véracité

Images / txt / choix musical : tg

Repost 0
Published by pjtg - dans oiseaux
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 01:01

Ça s’organise

Bric et broc en vrac / mais non chaos

 C’est né où je ne sais mais c’est / ça vit / c’est vie

À la source à la naissance en puissance écrit

C’est douce / heure c’est existence / c’est écrits

C’est à ce moment le mot qui ne ment ici

 

Dé geste et dire manifeste et intention

Dans la couleur et le non sens qui les recèle

Tous et toutes lui et nous le réel et ailes

Oiseaux en devenir et œufs de l’invention 

 

Le geste indifférencié entre dire et si-

Gnifier et signer et œuvrer à se défaire

Des contraires ôter de l’ordinaire l’aire

Du vulgaire aller vers en vers et à revers

Image : Ruben / txt et choix musical : tg

Repost 0
Published by pjtg - dans bric et broc
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 01:01

Et les déraisons

Lieux de ténèbres / règnent les vents

Ce que calculent les matières perfusées

Dans les cages cuites des règlements rusées

Ne résout en rien l’équation finale qui

Dans les arborescences ne cache aucun nid

 

Les fleurs de déraisons faseillent sous le vent

Et murmurent aux gens des mots doux si urgents

Que les oiseaux  n’osent  se poser sur le sol

Préférant aux repos les beautés des envols

 

Les mains tendues des enfants sur les pages blanches

Soulignent des ramures les tendres jouissances

Les veines fragiles des vieilles revanches

Quand la musique  en douce balance en cadence

Lieux de ténèbres / règnent les vents

Images / txt / choix musical : tg

Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 01:01

De raison

Jeux de ténèbres / vend cent vents

Sur les arcures du temps Ulysse déplace

Des navires et des gens aux multiples faces

Il n’enseigne que le chant et les contes verts

Près des fontaines sous des arbres séculaires

 

Les sillages percutés des oiseaux et des

Bêtes bercent les passants  à l’ombre des haies

La halte pousse la saison à réunir

Les liaisons pour ourler les poèmes et dire

 

Des rivages les ports et les anses herbeuses

Des clairières les ramures et les heures heureuses

Loin des cavalcades et des sprints inutiles

Quand le soleil creuse sa niche et nue son style

Jeux de ténèbres / vend cent vents

Images / txt / choix musical : tg

Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 01:01

 Ni nid

 

Feux de ténèbres / vent sans sens

Les contrées veinées n’éclairent que les issus

Des repaires électifs sans armes ni raisons

Les chemins  ne balisent aucunes  maisons

Et les oiseaux se cachent au bord des tissus

 

Les histoires se perdent dans l’obscurité

Que fabriquent sans égards  des célébrités

Les lapins fuient entre les lignes et les trous

Quand Alice s’amuse à se déguiser sous

 

Les regards  creusés des vieilleries usagées

Les oiseaux émigrent avec mots et images

Vers des pays inédits sans prisons ni cages

Au bord des rêves doux et des ciels dégagés

Feux de ténèbres / vent sans sens

Images / txt / choix musical : tg

Repost 0
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 01:01

Ni saison

Nœuds de ténèbres / sans sens

Bémols bécarres et becs béent sur ciel vertiges

Les os des vols se cabrent dans la vétusté

Des idées échangées sur les écrans qu’érigent

Des tours retournées aux fenêtres incrustées

 

Dans les méandres des dogmes intronisés

Les squelettes se pétrifient dans la coursive

Qui ne mène nulle part entre salissures

Et lumières électriques  branchées sur nul

 

Les plumes teintées par les brises incendiées

Parcourt les siècles depuis les forêts actives

Inondant les pages des épopées blessures

Et portraits des artistes assis sur leurs culs

Nœuds de ténèbres / sans sens

images / txt / choix musical : tg

Repost 0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 01:01

Si ailes ...

Eux des ténèbres / en sens

Sur les landes se dessinent des paragraphes

Que les oiseaux du soir bousculent par défis

Ils chahutent les livrets que merles et piafs

Du bout des ailes écrivent et justifient 

 

Les frontières découpées à l’emporte pièce

Se travestissent et remisent leurs ivresses

Pour saluer la nuit et ses grandes richesses

Alors le chat huant et les hiboux confessent

 

A la lune et aux astres leurs rêves émus

Ce sont lectures et mélodies en clefs d’ut

Ho pies et autres représentants de la gente

Ailées sol fa et clefs des songes et des luttes

Eux des ténèbres / en sens

image, txt et choix musical : tg

Repost 0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 01:01

Œufs de ténèbres / est ce sens

Œufs de ténèbres / n’est sens

Sur les rives de la mémoire des eaux gèlent

D’autres se meuvent en espaces délétères

Les oiseaux du hasard y érigent leurs stèles

Et la mort en maraude amuse le parterre

 

Les chant venus de pays  aux frontières molles

Se plaisent à pousser sur le seuil leurs idoles

Ils culbutent des paragraphes pardessus

Les alphabets que  dissolvent des anges nus

 

La bourse des incunables change les titres

Au grés des modes hystériques répandues  

Par la trique que manie une enfant  en mitre

Les chats pitres lient les becs des plumes vendues   

Œufs de ténèbres / n’est sens

image, txt et choix musical : tg

Repost 0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 01:01

Pays par ancrage

 

Eude Ténèbres / nait sens

Ils s’écartent et ils reviennent ces oiseaux

Du hasard ils maquillent les spleens les échos

Des images et des cris les soupirs les souffles

Et les mots crucifiés que les reflets camouflent

 

Sur les pages décalées dans des librairies

Perdues au coin des rues oubliées avaries

Percutées les soirs de mistoufles et d’errances

Quand le trajet déménage sous des ciels rances

 

Ces oiseaux magnifiques aux chants inconnus

Qui viennent se percher sur les épaules nues

Des silhouettes isolées sur l’écran tendu

Entre mémoire et paysages aux yeux crus

Eude Ténèbres / nait sens

image, txt et choix musical : tg

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche