Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 01:01

Colonne à la une

 

Pause onze / deux fois deux par deux plus deux plus une

Semis désespéré bouturage éperdu

Tuteur exaspéré des tentatives veines

Sur appelles esquivés entre peurs et peines

La pelle du jardinier joue à fond perdu 

 

La le signe s’expose en délibéré net

Et presse les I majuscules du dehors

Ni âne ni coq en vadrouille un cabot dort

Sur la vaste verdeur des heures qui se vêtent

 

En contrefaçon des calendriers salés

Par des météo outrages aux bonnes mœurs

Lors des promenades au bord des vers dit libres

 

Les oiseaux indiquent du bout du bec les fibres

Solubles dans le gris des nuages les fleurs

Des ratures se tressent en nues décalées

 

 

Pause onze / deux fois deux par deux plus deux plus une

l'étiquette (cartel) est éloquente

clichés / txt / choix de blues : tg

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 01:01

Et roses ailes…

 

Pause dix / deux fois deux par deux plus deux

La chanson décline les espèces rangées

Queue leu leu inventaire fatras âne être ange

Dit vague le corbeau par cœur parcours des franges

Quand le défilé des pros fête à leurs quarts d’heures

 

Les grandes et les petites les odes les

Epopées les Alex en drains les quatrains les

Vétérans les précoces et les attardés

Ailes et œufs belles et citoyens aimés

 

Haïs désintéressés refus calculés

La  verse écrit sur tout supports fins ou fêlés

À qui se fier déclament les errants assis

 

Thé de selle en avance sur le ramassis

De main travaux récupérés sur le chant sons

Du soir ou de l’arrose hoirs perdus sans raton

Pause dix / deux fois deux par deux plus deux

Images txt et choix musical : tg

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 01:01

Estampes deux

 

Intermède Pul’s art MMXVI / Isabelle Béraut (suite)

…/…

Riantes énumérations végétales

Animales excrétions escales patentes

Exubérances botaniques agacées

Gestuelles en gestation génomes expulsés

Sur encres tamisée exonérées

La tempête s’invite

Par la main d’une enfant

L’alignement s’urbanise à la une des journaux

La ligne se décrypte sous la platine

Les rotatives déclinent des marges perspicaces

L’ombre des passants se mesure en ciceros

Les antres étagés se grisent de matières

Aux lisières de l’air l’agitation défile

Et se fige sur graphes en gros caractères

Les articles s’affairent à afficher le délire

Des entassements aux verticales ornées

La lecture se fait en contre chant des façades

Allumant sur les vitres des figures fragiles

Le cycle déplie sa  solitude éthique

À la une des pignons sur les passages

Protégés L’encre échange

Des nombres aux frontières perméables

Les ombres se bousculent sans hâte

Acteurs et décors inaugurent des scènes innervées

Intermède Pul’s art MMXVI / Isabelle Béraut (suite)

images : Isabelle Béraut / txt et choix musical : tg

Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 01:01

Estampes

 

Intermède Pul’s art MMXVI / Isabelle Béraut (un)

Des palmures élaborent des programmes diserts

Aux agrégats s’ajoutent des coulisses

Hors les rues et sur le dos des matières

D’urbaines rencontres dénouent les ombres animales

Revêtant les métaux immobiles de statiques

Volubiles que des journaux surveillent

La plage écornée s’étale sur des imprimés

Cosmopolites en gestes spontanés

Les fenêtres respirent dans le contexte

Des évidences surtaxées la possible émergence

Des teintes végétales quand les silences

Affleurent et maculent les arêtes

Des arcs redressés au sommet des cernes

Les surimpressions bâties émargent

Dans les trames avérées des monuments

Les ballades se décernent des diplômes

Sursauts de couleurs dopées pleine page

Annotation des perspectives décalquées

Par dédoublement sévère des idées fauves

En sur charges pointées les heurts et les blessures

Croix biffures et pertes adjonctions actives

Des biotopes oubliés au hasard des jours

Les quadrillages des espèces indexées

Narguent les essences invasives

Griffures morsures marbrures s’imposent

Sur registre illicite quand s’invite

L’utopie luxuriante de pépinières têtues

…/…

Intermède Pul’s art MMXVI / Isabelle Béraut (un)

images : Isabelle Béraut / txt et choix musical : tg

Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 01:01

Mémoire des roses

 

Pause neuve / deux fois deux par deux plus une

Une roseraie sait les roses sont mémoire

Des musiciens des évènements l’impensable

En terre arable en culture renouvelable

Le sillon ensemencé laisse pour l’histoire

 

Eclats des pétales et épines des tiges

Regarder  à perdre le nord jusque vertige

Freiné au bord du regard par la pergola

Borne et soc rappels et chorus en entrelacs

 

Symphonies en contrechant impros des corolles

Intervalles répercutés aux rythmes des

Saisons météo les enfant en farandoles

 

Saisons orchestres sous le kiosque les couplets

Se mêlent aux chants des oiseaux les fleurs les haies

Tracent dans la terre des sillons traits portraits 

Pause neuve / deux fois deux par deux plus une

images, txt et choix musical : th

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 01:01

France libre & Charles de Gaulle

 

Pause huit / deux fois deux par deux

Le printemps un peu humide n’a donné que

Quelques fleurs un peu timides peu avant

Le dix huit juin de l'année seize que

Le soleil avait franchement boudé Gris blancs

 

Les nuages avaient lâché averses et

Ondées Des pluies incessantes Une percée

A réveillé la sève enflammant le parterre

A quelques pas immobiles de là l’austère

 

A su se dégager et illuminer l’heure

Lors du passage des promeneurs rappelant

Ces moments de l’histoire Roses célébrant

 

Les discours et les élans mémoire et ardeur

Roses hardies fiers rosier épines et fleurs

Redisent sans ostentation heurts et bonheurs

Pause huit / deux fois deux par deux

images, txt et choix musical : th

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 01:01

Sonnet en guise de carte verte

 

Pause sept / deux fois deux plus deux plus deux moins un

Genre quercus espèce agrifolia voilà

La carte d’identité  nouveau continent

Des côtes sud Californiennes c’est cela

Il a pris racine là-bas près d’Orléans

 

Et petit chêne deviendra grand c’est certain

Nos petits enfants et arrières et arrières

Pourrons certifier l’étiquette c’est malin

Les feuilles vertes auront recouvert la terre

 

Mêlant aux nues ses ramures et ses branchages

Il prêtera aux oiseaux du vieux continent

Refuges et repaires aux amis de tout âge

 

Hébergement sans loyer et hunes ancrées

La hulotte et le duc nocturnes habitants

Le lérot les passereaux du soleil ombrés

Pause sept / deux fois deux plus deux plus deux moins un

images, txt et choix musical : th

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 01:01

Sonne et …

 

Pause six /deux fois trois

Au retour de Honfleur le port fait du rappelle

Accroché à la tige il me souvient de l’ancre

Engeôlée au coin des bassins bateau sans aile

Ou navire répudié nef ravalée cancre

 

Au bar quand les corsaires se sont engagés

Sous la bannière du cinéma dans les marges

Des bédés quand la voile se fait encager

Entre deux coups de vents force trois en surcharge

 

Quand le vacancier savoure ses crustacés

Ou qu’il ambule sur le boulevard des arts

Comptant les mouettes roses et les cétacés

 

Le vent du large n’ose gonfler ses ardeurs

Quand  les marins revendent leurs pompons aux filles

Et aux garçons en s’écriant vive la quille

Pause six /deux fois trois

images, txt et choix musical : th

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 01:01

Sonnet (sans étourneaux) (*)

 

Pause cinq/ deux fois deux plus deux fois moins un

Dans la roseraie près de la rue Lamartine

Des éminences plus ou moins célèbres ont

Un ou deux rosiers Arthur et d’autres copinent

En voisins s’expriment c’est selon la saison

 

Le cartel affirme les fleurs témoignent là

Entre lychnis œillets sauges dahlias tabacs

Il rappelle sans ostentation mais vigueur

Que la poésie là aussi nonobstant l’heure

 

Glisse ses couleurs ses saveurs ardeurs odeurs

Au soir quand le soleil s’enlise dans les toits

Aux matins avec le réveil des travailleurs

 

Sous les nuages chargés quand la brume boit

Avec les allers retours des chiens lève-tôt 

Les passages des chats les trilles des oiseaux

Pause cinq/ deux fois deux plus deux fois moins un

(*) voir le billet de ahoui du 25 07 2016  http://ahoui.eklablog.com/

Images / txt / choix musical : tg

 

Published by pjtg
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 01:01

sonnet (*)

 

Pause quatre / deux fois deux

À un févier au croisement de deux allées

Dans le jardin du Mans bien mal raccommodé

Au creux des deux troncs une cicatrice épaisse

L’étiquette atteste du genre et de l’espèce

 

Gledisia triacanthos  févier d’amérique

En n’articulant pas les diphtongues ça fait chic

Et ça alexandre hein mètre et rimes hardiesse

Bicéphale au dessus des voisins il se dresse

 

Dans un recoin perdu du vieux jardin des plantes

Pas loin du parc dédié aux cris et ébats en

Fantins où se croisent parents chiens et amants

 

Les contes venus du nouveau continent chantent

Ceux et celles qui se baladent et balladent

Rappelant comptines et refrains en salades 

Pause quatre / deux fois deux

images txt et choix musical : tg

Published by pjtg - dans pause
commenter cet article