Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 01:01

Blues des lits froids

blues 01

À accrocher des feux follets

Un cœur exfolié

Se joue la vie à face ou pis

Sur la dérive de la nuit

 

Les fleurs pensées riffs

Lèvres ourlées des mots actifs

Se noient sans un cri

Sur la dérive de la nuit

 

Le baiser tendre des rime(s) osées

N’a baigné qu’un brin de soie

De la dernière nuit larguée

Sur la dérive de la nuit

 

La main tendue sur un doigté

Courbe ses lignes biaisées

Perte clouée en nerf cramé

Sur la dérive de la nuit

 

 

 

 

on retrouve PAUL PERSONNE

 

"toutes les nuits j'compte les jours"

 

 

 

 

txt : tg image : tg tirage et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 01:01

Des rives du chant aux ors des corps

blues 03

Songes largués au large des mers de larmes

Sur les rivages caressés des eaux isolées

Sur l’horizon des jours sans faim

Boire l’alcool des beaux refrains

Cerne et rade au creux des rimes

Pauvres mais pétantes pétasses tactiles

Ou trucs à sculpter des culs ternaires

Dans la soute souscrivent des mécènes

Les sutures des langues fouets suintent

La nuit percute les songes gris

De corps repus de coups de cris

Un verre de raide ça asphyxie

La vieille colère des cœurs épris

 

Les forces des nuits baignées de sels

Inspirent les doigts jusqu’aux petit matin

 

Tenter de bercer le rêve cramé

 

la fougue des années septantes : Suzy Quatro

nostalgie : le blues anglais

 

lino : tg txt : tg tirages et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 01:01

L’or dit nerfs des jours

pignon-orange-07.jpg

 

L’or de pâle être s’indigne de sa faible est-ce

Question ou destination affliction déambulation mixtion défenestration des finitions éruption impulsion désertion occlusion sériation abnégation par objection dérision contradiction si on peut veut sur la ligne de partage des os des vies aïe arts des tous les jours s’énouent en veines d’encres et de mots distillés à l’alambique des blues encrassés de l’endogène peine avant c’est et d’eux meurent les fausses formes festoyant es prosodie dans l’estive mytho sans logique au cul ni  clause ça sue rance des vieilles eaux qui puent de puits en puis de joues en jours pour rire de travers de la gorge des purges posthumes ou paroxystiques au panneau ramage des oiseaux numérisés sur les marges de l’aigre stance des faux spirituals écorchés sur le vif des lignes lancées depuis les berges en corps

Contrat dit qu’si on peint la plainte suinte sous les tons et sait là poli c’est mie croûte et grave hure

 

Miranda Lambert chanteuse talentueuse : Famous in a small town : une tranche de vie

 

image : pj tirage : pjtg txt : tg

Partager cet article
Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 01:01

Ah toutes lueurs

pignons-encres-04.jpg

 

Sur le satin des soirs de spleen / Les sourdines laissent sourdrent  les saveurs rares des chagrins en calaminés / Liqueurs et poisons / Les oiseaux des mémoires remuent les organes du temps / Les strates se meuvent en cycles improbables / Soubresauts et reptations se conjuguent au hasard des vicissitudes variant sur des électricités indomptées / Des chevelures se libèrent des exuvies semées au long des ornières parcourues des yeux et des jambes sur les textes enchevêtrés traces et témoins et vestiges et augures d’ ulcères et cancers et bobos et crevasses et anévrismes et déchirures et plaies qui peuplent & érodent & plient les paysages endogènes nourris des énergies impitoyables de la matière et du temps / De temps en temps la beauté s’invite et trouble la surface / Les éléments se mentent / mentent par excès ou indifférence / Laissant à penser des impossibles moments /

 

et on retrouve Paul Personne avec une traduction de Blues

 

Image et encrage : pj txt : tg tirage : pjtg

Partager cet article
Repost0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 00:00

À toute noirceur

pignons miroir

 

Les reflets des ans feintent les regards des espoirs bernés sur le coup de minuit / Miles funambule sur la pellicule l’as sent sœur sur les chats faux / Le bourgeois épanoui s’embue de charité détaxée quand  la lame des mélodies percute la loi du sensible / Quand la main exécute sur le temps la fragile existence des amours condamnées / Les rêves exténués s’impriment dans la viande / La corde des désirs exfiltre de magnifiques nuances / Que ne peuvent s’accaparer les infirmes des sens / Et des verbes et des teintes et des vertiges qui ne s’inventent que rarement entre hier et la nuit / Quand les étoiles dans la peau s’exagèrent des faims intégrales et superbes / Quand la peau des étoiles noue les nerfs /


pignons miroir n&b

 

 

 

 

Uli Von Roth (ex-Scorpions)

de la virtuosité pure

 

 

Image : pj txt : tg tirage : pjtg

Partager cet article
Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 01:01

La roue du blues

so blues 02

De tous temps syncopes cocaïne et rêves

Trèves enclavées dans la gangue Jim Crow

Clash croquant craquant crachant crash claquant

Pas du Toc  ni de tics train de transes

Quid de trac si truculences troquées

Trucs traçants sur turbulences trocs

Contre croutes criblées crèves cœurs

Ça tape et tranche dans le vif sans anesthésie

Le vivace se vaporise dans le crâne cavalcade

La chance au coin des dès décerne la perte

Des sueurs des esclaves et des cernes des fers

Boogies barbelés sur le dur ballaste et macadam

Riffs funambules formulés sur le vif

Des amours trucidés sur les rives des baisers

Solos lascifs  susurrés en douce sur la soie

Pont éperdu pointé sans épargne vers les septièmes

À corps perdus dans la nuit des ruptures

Douze mesures pour voyage ad libitum

 

les Beatles revus par Dana Fuchs

n'hésitez pas à écouter "songs from the road"

 

images et txt : tg tirages encadrement mise en scène : pjtg

Partager cet article
Repost0
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 01:01

link Blues de l’enfant perdu

so blues 04

 

Le père est au café trop bavard

La mère suit un client impatient

C’est là au coin du boulevard

C’est le blues de tous les jours

 

La fille se cherche un autre amant 

Pour payer sa dose de calmant

La patiente se lamente doucement

C’est le blues de tous les jours

 

La môme se conjugue des idiomes 

Le frère se perd dans le sectaire

Grand-mère prie en solitaire

C’est le blues de tous les jours

 

L’amour est morte sous le trait

Le peintre crispe ses couleurs

Le songwritter peaufine l’accord

C’est le blues de tous les jours

 

 

 

Joe Bonamassa

guitare et texte : du grand art

 

 

 

 

  images : tg txt : tg tirage et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 01:01

Bleusy bleu

so blues 01

 

Poignées de notes arrachées au soleil

Accords fragiles accrochés à la terre

Fulgurances d’audaces attrapées à la rue  

Vigueur des muscles encordés sur place

La verve des alcools raides s’exagère

Mains  serties de virulences virtuoses

Sous la lune cramée le solo illumine

Des idées encrassées de violences tordues

 

Ça cogne dans la poitrine et ripe sur les tripes

Ça vole en virtuose sur la vertu vivace et le vice vivant

La viole des virgules vertige dans le vert véritable

Des vers aventureux qui voguent vers la voie

Lactée Ça cogne en vrac dans la vertèbre

Voluptés vendues volubiles vivaces valsant sur verbes voraces

 

Dave Maniketti : I remenber

 

  Images et txt tg tirage mise en espace encadrement pjtg

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 01:01

À toutes vapeurs

pignons-encres-01-copie-1.jpg

 

Un baume de couleurs insémine l’alarme / Les colères et les rixes et les fuites et les charmes forniquent en un maelström où se crament les cernes / Ça veine sur le zinc à coup de rouge pinard ça bleues dans le soir à coup de voix  voilées ça pulse dans les veines des séismes bizarres / Les courbes de la nuit s’inscrivent dans les yeux des oiseaux exténuées / Là se mêlent les larmes et les armes émoussées qui ne servent qu’à rire en noire des rimes vacantes parties on ne sait sur un rythme bancale immergé dans la sueur et les humeurs / Tempo noyé des alcools poivrés des peaux et des baisers / Esquisses perdues sur la soie des cuisses et des lèvres humides / Entre les doigts des musiques érodées la peine recouvre de son verni actif les perfidies déguisées en touches post modernes / Est ce art ou simple effet du hasard / Les dés de Mallarmé balancés sur la table d’un casino / Les doigts du bluesman rincés au vitriol / Le chant flingué de Janis 

 

et puisqu'elle est évoquée une vidéo : Piece of my heart

 

image pj txt tg tirage pjtg couleurs pj

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 01:01

À tout ‘heures

pignons-encres-03.jpg

 

Ce cas maille eux et ça s’emmêlent dans les nues

Les nues ansent les grilles des visions tenues

Par hasard dans le sillage des effets crus

Car nagent les teintes des étreintes vendues

 

Entre les craies et les ardoises sur le mur

Littéral que la tresse des mots décolore

Alors en encre sur le pas de lecture

Noir et blanc se réforment sur l’or des accords

 

Se mêlent l’ode et les chœurs des larmes du clown

Triste perdu entre rire et drame au saloon

Devant le colt chargé d’un amour renié

Ci git le mot râle étranges anges tués

 

Leslie West et Mountain ça décoiffe

dans tous les sens du terme

sur un thème cher aux blues

 

lino : pj txt : tg encrage : pj tirage pjtg


Partager cet article
Repost0