Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 01:01

sonnet (*)

 

Pause quatre / deux fois deux

À un févier au croisement de deux allées

Dans le jardin du Mans bien mal raccommodé

Au creux des deux troncs une cicatrice épaisse

L’étiquette atteste du genre et de l’espèce

 

Gledisia triacanthos  févier d’amérique

En n’articulant pas les diphtongues ça fait chic

Et ça alexandre hein mètre et rimes hardiesse

Bicéphale au dessus des voisins il se dresse

 

Dans un recoin perdu du vieux jardin des plantes

Pas loin du parc dédié aux cris et ébats en

Fantins où se croisent parents chiens et amants

 

Les contes venus du nouveau continent chantent

Ceux et celles qui se baladent et balladent

Rappelant comptines et refrains en salades 

Pause quatre / deux fois deux

images txt et choix musical : tg

Repost 0
Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 01:01

À trois temps forcément

Quercus

Apatrides ou internationalistes

 

Pause trois / clin d’œil valse

Jardin des plantes au Mans

Entrée rue de l’éventail

Tant de gens sont passés

Sous sa haute ramure

Des nourrices et des mômes

Plus ou moins polissons

Des mères des vieux des fiers

Passants joggeuses

Errants laïcs et autres

En corps divers et variant

Ce peut ouïr c’est un arbre

Ou plus lettrés un chêne

Mais de Hongrie

Point d’interrogation

On peut lire quercus frainetto

 

Pause trois / clin d’œil valse

Ou chêne de Hongrie

Comment es tu arrivé ici ?

Planté par un pépiniériste attentif

Semé par un geai fuyant Staline

Échappé d’un conte slave

Tuteuré par un garde champêtre

Points : d’interrogation ? ou d’ironie (Description : rony mark full.svg)

 

Txt et images et choix musical : tg

Repost 0
Published by pjtg - dans pause
commenter cet article
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 01:01
Intermède Pul’s art MMXVI / Iris Miranda

Âmes animées

… /…

Animaines et humales

Esprits des sources et du sang

De la lymphes et des accents

Des ténèbres silencieuses tapies au centre

En chacun chaque une où nos mots

Espèrent des refuges

Habitent des zones peuplées

Où s’élaborent des gravures

Aux encres indéniables

Des becs et des griffes des os et des dents

Des duvets des mousses

Des douceurs et des ardeurs

Qui s’agrippent sur les dermes

Des messages qui se taisent

Oblitérés dans les espaces énoncés

Sur la nappe des évidences

Écrites où tout se tait

Par éloignement bâti

Surgi des bétons et des bitumes

Quand la chair se fait statistique

Oubliant oublieuse

Des origines et des héritages

Des atavismes et des lignages

 

La pointe et le burin

L’encre sous la presse

Les gestes consignent

Le destin et la sagesse des existences

Qui persévèrent à se dire

À nous dire

Images Iris Miranda / txt et choix musical : tg

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 01:01

Dans la chevelure des êtres

 

Intermède Pul’s art MMXVI / Iris Miranda 1

S’animent des bestiaires vivants

Se dévoilent des écrans translucides

Ou apparents par enchantement

Transparentes membranes sensibles

Là dans ces tissages cellulaires

Qui articulent dans les nerfs

Des portraits inextricables

Câbles et  mesures du temps

Les pas des bêtes qui se terrent

Les voies qui s’avèrent

Les voix qui se serrent

Les voies des mystères

Les oiseaux et leurs pairs

Car l’espace leur est compté

Quand les contes les narrent

À l’évidence au présent

Et ça remonte dans la nasse

Des espèces là où les genres se mêlent

S’emmêlent et se génèrent

S’inséminent et s’hybrident

Se grisent et se divulguent

Dans et par des histoires sans héros véritables

Inexpliqués dans la crinière des gens

Invisibles dans les toisons épilées

Ici se trament des habitants

Venus des forêts impérissables

Qui hébergent le vivant

Que les berges animent

Les cellules se souviennent

Bousculent le présent

Le présent se sait instable à l’écoute

Des vertèbres des organes et des sens

Des fibres et des vertiges

Que murmurent les âmes

Animales et humaines

… / …

 

Images Iris Miranda / txt et choix musical : tg

Voir Vivre l'Art - Magazine.webloc

Repost 0
Published by pjtg
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 01:01

En gris des noirs aux blancs

Intermède pul’s art 4 / Christian Kervoalen 2

Les peuples évacués fluent

Fleuves ou rus des limbes aux rues

Les crues se dévient et renflouent

Des couleurs les absences

Des silences les exigences

Des errances les vacances émaciées

Des blanches éminences

Aux noires présences dissimulées

Des effluves s’incarnent

Des carnations s’évitent

S’invitent dans les gris détonnés

La poursuite des rogations

L’alternance des défilés

Sur les artères dans les veines

Aux distances infligent des gestations

Mutiques mais exhaustives

Aux frontières évanouies

La fugace manœuvre se réverbère

Dans les nuits aux ténèbres nombreuses

Le lent épanchement des souvenirs

Trame de ses propres méninges

Des univers parallèles aux chevauchements

Insoupçonnés multitudes singulières

Sur la voie des remembrances

Image de Christian Kervoalen  / txt et choix musical tg

Voir Vivre l'Art - Magazine.webloc

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 01:01
Intermède pul’s art 3 / Christian Kervoalen 1

Les couleurs

De Ces lieux intitulés

Les dénominations égarent

Et dressent sur le vif des constantes

Illusoires celles du nombre trop normé

Les poussières fines ointes émulsions

Dans ou de la mémoire

Quadrillages serrés écarquillés

Sur eux mêmes scènes de crimes

Ou allégeances éhontés aux quotidiens

Les plus sévères taire se taire

Régulier régulièrement classé

La vigueur des nombres en pleine lumière

Érige de la face les arêtes ciselées

La froide ordonnance s’exalte

À déchiffrer du repère sa ligne

La salle ou le cerne s’évade

Le rangement se décadre vers

Un ailleurs orthonormé dans et par

Les nerfs et les substances cérébrales

Inventaires et linéaires se coiffent

Pour suites volontaires et cordes

Etirées sur le mur qui stoppe

L’évasion et toute intrusion

Un deux trois …. Six … cent

Ponctuations énumérations

Qui ne comble le vide des étagères

Où des existences se tancent

A redire réduire élire des vacuités strictes

La ligne éclabousse la cime

Et imprime au creux des ordres

Le précepte énoncé sur le fil des volontés

Les adeptes se couvrent par dénudements

Successifs mues intrinsèques

Dans les vertèbres instruites des rangs

Jeu ment dis gère et sculpte

Du vide les outrances

Par démonstration renforcées

Dans la fine substance des êtres évidés

… / …

Image de Christian Kervoalen  / txt et choix musical tg

Voir Vivre l'Art - Magazine.webloc

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 01:01

... /...

Intermède pul’s art deux / Alexandra Fontaine

Ce temps interne et flexible

Que seul lit le fragile

La balance et la dérive

Equilibre du présent partagé 

Sous le signe et sa persévérance

Le pli des errances

Multiplie et dit vise et dit gère et distille

En souvenance la dance des mots

Maux et mets mutiques esquisses polymorphes

Où l’éphémère se conjugue aux ductiles

Attouchements des amants

Touches des allants

Morsures du temps

Marcheurs du vivable

Sur les versants et les pistils des styles

Spécifiés par essences escomptées

Aux ascèses du résistible

Qu’accompagnent les dirent magnifiés

Le parchemin derme des veines

Où bat le sang des persistances

Humaines féminines prestances

Là où se dit le mot juste

Entre deux qui se taisent

Par excès de tension

Le vivace se manifeste

Pour ne pas se détruire

 

 

J’ai d’autres chantiers en cours

Peut être sur ces pages ????

Images : Alexandra Fontaine / txt et choix musical : tg

 

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 01:01

Si les pages se suivent de manière moins régulière

C’est que le travaille point d’interrogation

Aïe heures

Ce fut au salon du Mans

Où j’ai rencontré des artistes

Auprès desquels je me suis engagé à écrire

Sur & autour & à propos de leurs travaux

On trouve sur

Vivre l'Art - Magazine.webloc

Un aperçu de ces txt et des œuvres

En voici un à perçu

Suite à la rencontre avec

Alexandra Fontaine

 intermède pul’s art / hune

La membrure des écritures

Profondeur des épures

Fumure des aventures

Évidences du futur sur le dur

Dans la mesure des écritures

Et la fonction des tresses écalées

Entre dire et souligner

Lignes et perfusions

Parcours et espaces griffées

Dans l’estompe et le signifié

A l’estime des délivrances

L’intime des voyages littéraires

De l’exigence nécessaire

Imprime aux vagues leurs rythmes

Doses et notes sur gammes explicitées

Par les orages et les arcanes

Des possibles visités frêles et durables

En lectures successives les vécus

S’amoncellent en pattes d’oiseaux

En macules de mémoire

En épidermes scarifiées

En lignes excoriées

Sur les griffures du temps

Sur les arcures des astres passés

Par la peau des sentiments

Plissures et émissions

Signets des pages et des livres

Où les destinées se délivrent …/…

txt / et choix musical : tg / image : Alexandra Fontaine

suite dans pas longtemps .../...

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 01:01

Le deux de juillet deux

Mille seize

Nous nous sommes mis à l’œuvre

Au bleu de prusse

Intermède / Honfleur bis
Intermède / Honfleur bis

pour répondre aux questions

les gouges ont montré

ce que d’un bout  de linoléum

et de bonne volonté

quoiqu’on en dise

les images se sont étalées

sur la rouge nappe

avec ce chat futuriste jusque l’intitulé

et un peu pour la retape

Laurent & des Anglaises & des enfants & bien d’autres gens

Dans la bonne humeur se sont essayés

Et sont repartis une estampe entre les doigts

Agiter car il faut sécher

Intermède / Honfleur bis
Intermède / Honfleur bis

lino choix musical txt : tg photo : Jeanine

Repost 0
Published by pjtg
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 01:01

Le samedi 2 juillet

 

Intermède / L’atelier à Honfleur

De l’an deux mille seize

Nous fûmes à Honfleur

Et ses galettes au beurre

La presse installée

Et ça c’était balèze

Dans le grenier à sel

Intermède / L’atelier à Honfleur

Débarbouillé un temps le ciel

Pour cette journée

L’atelier sur la grande table

Offrait choisis et images arables

En plus des tirages sans flemme

Par les chalands eux mêmes

 

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article