Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 01:08

Rue du dû

 

 

Last band / saint qu’y est pas

 À naviguer en vers et contre les accords

Les aruspices dans les tripes des vieux ports

Allègent des besaces au fond des décors

Où la vieille princesse extirpe ses remords

 

Les contes sur la rive des pages manuscrites

Allument des feux de courage aux culs des mythes

L’idiot de passage saute des espaces clos

Aux ouvertures connues des pauvres héros

 

Secoués par les vents sombres enfants de l’hiver

Eparpillés sans ordre entre horreurs et vulgaire

Semés sur les highways aux bornes volontaires

L’étendue culmine à hauteur de reliquaire

txt et image : pjtg

Partager cet article
Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 00:01

Rue du nord

 

Last band / Trou à s’y est pas

Le marcheur de bronze s’enfuie par le sentier

Qui ne mène que vers l’ailleurs là-bas plein nord

Des sentiments et des tortures infligées

Par les mères rangées en armées du dehors

 

François mène la dance sans perdre le cap

La nature engrange des nuits et des agapes

Sur les sols volcaniques tissés roches rêches

Et la femme aux yeux pers parachève la mèche

 

Les oiseaux aux ailes de deuil ceignent le ciel

Les annonces se perdent arrimées au réel

Le sang des proies parfume le relief et scelle

Au pied des monuments des mélodies sans ailes

txt et image : tg

Partager cet article
Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 00:01

Ru d'os

 

Last band / deux s’y est pas

La somme des veilles sur les aires du vent

S’expatrie au hasard des étranges amants

Étalés sur le dur Étranglés savamment

Aux sons des armures vêtus de cuirs charmants

 

La sorcière aux yeux si fiers a donné le la

Quatre cent trente  métronome des ébats

Le sillage des nuits évacue les rinçures

Des vendanges frelatés gonflées de levures

 

Le rideau des pierres semées dans les fenêtres

Etoile dans les ténèbres des cœurs vivants

Au grés des zébrures forcées par les paraitres

Qui ne se nourrissent que dans les corps ardents

txt et image : tg

Partager cet article
Repost0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 00:01

Ris d’os

 

 

Last band / preux m’y est pas

Les tentures du temps ne valsent pas sur scène

Ailes et huis se heurtent dans des tohu bohus

Incontinents Le metteur s’affale sans peine

Et les spectres acteurs s’encensent sans issus

 

Levée sur la jetée des écrans cannibales

La maitresse se dresse en flamme créature

Attirant sur le fard le voile des ruptures

La messe est inscrite au milieu des linges sales

 

Le glaive en étant dard se flatte des souillures

Que la flemme et l’embellie ont semé par hasards

La lèvre des armures s’armorie des morsures

Et la flèche des aigles hisse les dorures

 

txt et image : tg

Partager cet article
Repost0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 00:10

Le tout des quarts

 

Grand pignon cinq en un

Reconstitution / De droite à gauche et de haut en bas / Sinon patatrac la gamelle / Le tout choit / Le soutien se mêle aux anges et c’est chute / La droite à gauche et le vice se visse sur le champ frein / Et versatile le vers dévisse / Tout à refaire & repeindre & repenser & replier / Respirer pause ou soupir ou demi ou quart / Tout à recoudre dans le sens de la pesanteur sans peur et sans repentir / L’âpre senteur des lois uni vers celles qui décident / Sans vers mais contre & avec tousse / Quinte et quarte et tonique / Ça braille dans le baille arts / Se disent putes aux contre sens / Cas tas strophes / Tout en vrac et patatrac / Le trac à coup sure pour remonter / La pente / Sans pi des pignons peints en puissance de teintes / Sens pris / Sans prix / Cent pris hier des pignons peints / Mais avec prisme de lumière / Plein chant chromatique / Plein champ d’investigation / Pro vise ou arts se font la belle / Ou Art t’y fixe en couleurs / Fin mot ment ânée /

image sur toile : pj / txt : tg

Partager cet article
Repost0
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 00:01

En bas à babord

 

Grand pignon en cinq : IV/ V

Entre ici pente / Pentes et fuites en lignes mises à plats / Ou aplats / Pour repère / Toit et toi en tout / Donc / Forcément en soutènement et & ou sous en temps dû / Les élans et appuis / Les ailes ans et appuient l’essence / Les sens en vaillance se lancent des pans de couleurs / Angles en droit et droites lignes / Paire pend déclare aire / C’est sévère / La soutenance des distances / Prévenance et pré voyance / Prendre l’avance sur partance et si lance au mieux en milieux / De lignes en lignes / Couleurs vers couleurs / Et gris porteur / Sans peur mais en teneur / Pure jetée de teinte / Jet de jus sans feinte / Pleine pente et pente hardie/ Art dit / De glisse en sureté de l’œil / Et quai requis sur toile peinte / Quatre vingt et dix / De pure facture en épure du ciel au fur et à mesure que ceinture la texture / Sure sans moulure ni morsure / Surement et assurément / Sur sur /

image : pj / txt et mise en scène : tg

Partager cet article
Repost0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 00:01

En bas à tribord

 

Grand pignon en cinq : III / V

Slash / Le slash se lâche mais n’est pas lâche / L’apache sans plumes / Ni sentier de guère de mal hisse la bannière / Et coule ici la couleur pure acrylique / Put il le peintre endure et enduit et induit le doute / Est ce teinte qui tinte et retend la toile des rêves & éveils & le reste / Du mythe à la réalité / Saute haies et plat mieux que plate directive ou sommations impératives / Car dérives de couleurs en couleurs actives si l’œil vaque va et revient / Impriment dans le conscient des pensées et dans le pensé de l’un conscient et va et vient en dedans du dehors et en vrac tant va la couleur aux yeux que pense le regard pour peu que les veilles soient / Slash mèche à la tâche mais n’achève rien / Slash / /

 

image : pj / txt : tg

Partager cet article
Repost0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 00:01

en haut à Gauche

 

Grand pignon en cinq : II / V

Rien de polis tics / Poursuite marabout de fit celle qui navette / Le pince haut va et vient / Sur la toile de lin / L’un dit l’eau n’est toi / L’autre tait le mou à soi / C’est aile sur toile qui va bien en douce heure pour couleurs / La mare à bout des teintes ficelle / Sans chute avec glisse et sans mensonges / C’est prime aire ou prix m’œufs d’ère preux mi-ère / L’as clôt / La donne depuis la prime errance / On nid rêve hein ? Abandon slash pour cause de qu’est si on / ON pour homme et femme pour pas de vexations / Dit verse et adverses citées en sus / Si on veut donc si elle ou il veut / Si aile ou île veut / On y revient toujours / Pas de Pi ni de gnons / « A » vaut cas « et » ou « ou » / La naissent les questions dans & et & ou & sur la plat / Peint à plat en pleine teinte sur pente feinte / Sans chute ou si mais : « ah l’or littéraire » / Ou onirique ou psychédélique sans psychose ni psychanalyse / Avec écran se pend d’ans / Car si glisse c’est dé placement donc temps de mouvement / Tant de peines et de couleurs pour ON / Si pignons / Point à la ligne des rives du rêve Eve est veille et on reprend tout de puits le dé but / Roule /

image : pj / txt : tg

Partager cet article
Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 00:01

I / V en haut adroite

 

Grand pignon en cinq

Mire où arts se voient ailes / Elle voit il ou inversement île boit elle / Hait le bout car risque de chute / Chut et rien dire / Chuter rien dire et filer la laine / Ou filer en douce ou à l’an glaise ou filer un bas ou fit laid / Tout simple ment / Ce serait donc médicament point d’interrogation / Que nenni deux points ouvrez les guillemets Y fit celle / Mare à bout fit ciel / Mots de l’an ploient / Action / As scions / Ah si on point d’interrogations encadré slash / Plash dans l’œil ou plein la vue point d’exclamation / Grand pignon en faction / En fonction de pignon / On pigne pas / Fort c’est songe sans mentir / C’est art et non tee fixe / Et artifice de langue articulée / Que non / Tête oui / Si on peut mettre une tête au carré / Sans gnons / Évide amant / Car signons / Quart signé après vente ou cessions / Si gnons c’est hors décisions / C’est artefact ou arts mare si a l’agression / Seule ici acquise admise voir administrée c’est / Œuvrez les guillemets Les coups l’heure ou coups leurres ou coups (sans) heurts / De pinceaux ou brosses

 

image : pj / txt : tg

Partager cet article
Repost0
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 00:24

Rien en tout

 

Rose band / si X sème le doute

Minuscule et laid construit à rebours des lois

Où meurent sans élégance des corps sans voix

Un monstre maquillé par les oiseaux de proie

Aux ailes de malheur et aux plumes de poix

 

Exorcise les ombres des sœurs en gésines

Dressées dans des aires de fratries assassines

Dans les sillages des violences et des hontes

 

Des chansons pacifistes étalées pour le compte

Se trainent dans les ornières des chemins secs

Cadastrés par des êtres étranges aux becs

 

Acérés à demi entravés et soumis

Aux aléas des puissances et des nervis

D c’est ré et la revanche se chante la

Mélodie et cadences arrimées aux voix

 

txt et image : tg

Partager cet article
Repost0