Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 01:01

Plecthantrus barbatus var. garndis ou efferalguan

 

Des plantes et des arbres et des hommes

Comprimés libres fabriqués plein air

Qu’attrape le soleil hors les frontières

Sur la feuille avant le livre des livres

Se détaillait le charme que délivre

 

La sève et la saveur des ordonnances

Libres les oiseaux y viennent soigner

Les virages et les plans de vaillance

Quand les nuages versent leurs santés

 

Sur les dermes et les têtes levées

Lèvres ouvertes baisés profilés

Par les amants des espaces ornés

Par les becs et les ailes délivrés

Photo : Philippe Samson / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 01:01

Contre chant

 

À l’ombre des oiseaux / 28

À contre temps dans le chant des textures luisent

Des étincelles très légères qui s’épuisent

Aussi vite que le souffle des enfants sages

Qui s’élancent dans les lavis des marécages

 

À contre champ les veines diaphanes s’essoufflent

À irriguer les mémoires vertes des bêtes

Les fleuves s’entre dévorent et se marouflent

En papiers peints perclus où végètent des têtes

 

D’épingles aciérées qui se dressent et crèvent

Le fragile épiderme des nues qui se lèvent

Et noient de polluants les pâtures épargnées

La ligne d’horizon étend ses bras gercés 

À l’ombre des oiseaux / 28

txt et image et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 01:01

Larus argentatus & homo sapiens juvénile

Pjtg & bg / ailes et coups suite

Attention Adhémar

Crie le varech sur le granit

Répond dit le roc

De sa bouche en soc

Bercée par les eaux salées

Maquillage armorié

Qui sait causer

Vraies questions

Dons des sens édifiés

Au long des saisons

Défies énervés

Quand se délient les liens

En sus des décomptes

Quand les contes

Sèment à même

L’épiderme des phénomènes

Et non comptent

En crédits et débits

Légendes et mythes

Selon les vieux rites

Qui ne se peuvent emprisonner

Dans les salons les raisons

Où les recettes du tout fait

Jours de fêtes ou de labeur

Les rémiges se défrisent

Et murmurent en douce

La dérive des airs qui arrisent

Sur les lèvres des tempêtes

Qui se gonflent bien avant

Que le soleil ne dévoile

Les aurores qu’étoilent

La brusque montée

Des chevaux débridés

Goéland aux ailes d’argent

La force du vent

Amène et tend

Les mains des ciels blancs

 

Photo : Bernard Groult : txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
3 mars 2019 7 03 /03 /mars /2019 01:01

Paix

Pjtg reçoit S J / dix-septième envoi

Je suis peinard
Je suis pépère
Peinard au fond d’mon rêve
Peinard au fond d’mon bain
Peinard au fond d’mon lit
Au fond je suis peinard
Je suis pépère
Je suis peinard au fond de moi
Je suis peinard enfin du silence.

Pjtg reçoit S J / dix-septième envoi

Stéphane Juglet, 19 février 2019, Les Hautes Fontaines
 Note de l’auteur :
J’ai écouté Le temps, de Léo Ferré. Quelle magnifique chanson. À la fin, il disait : « On se sent tout seul, peut-être, mais peinard ». Peinard, ça m’a inspiré.


 

Txt : Stéphane / images et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
28 février 2019 4 28 /02 /février /2019 01:01

Plectranthus barbatus ou Doliprane

Des plantes et des arbres et des hommes

ou coléus à forskoline ou coléus de l’inde

 

La promenade des surnoms et patronymes

Sur les étiquettes fait le tour de la terre

À cheval sur les maux et dénonçant gangsters

Et fabricants de copyrights sans  sens ni rimes

 

La dernière sorcière fut brûlée au titre

De savoir faire dit scientifiques vulgaires

Exemplaires devoir de se taire mystères

Dénoncés sur examens de quelques chats pitres

 

Les noms s’en vont et reviennent tenir la place

Valse ou salsa bélé souks rythmés au ti’ punch

Les soirs de morne ou de bal quand le soleil bronche

Et raconte la splendeur des ombres fugaces

Photo : Philippe Samson / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 01:01

Dans la nuit cinéma

À l’ombre des oiseaux / 27

Dans le cinéma des nuits éclatées l’oiseau

Sème et poursuit ses sillages cerclés de mots

Les anges du terrestre donnent aux communs

Des marcheurs les chemins des autres et des uns

 

Apprendre le coup d’aile la fraicheur du soir

Quand les mélodies s’envolent bercées d’espoir

De celui qui s’éveille au creux des nids cachés

Dans les strophes héritées des ères passées

 

Les contrastes libèrent des teintes voilées

Ces épaisseurs puisées au cœur des millénaires

Les légendes accompagnent les pas sévères

Que les bêtes éparpillent entre les allées

À l’ombre des oiseaux / 27

txt / images / choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
22 février 2019 5 22 /02 /février /2019 01:01

Chat alors : Orion

Poèmes en vrac : bêtes et gens

Chat dort et joue

Dans le fourr’tout

Attend son heure

Entre deux leurres

 

Si noir et blanc

Sait être franc

Devant derrière

Il sait le faire

 

Orion intime

C’est pas la frime

Boule de jeu

Qui sait qu’à deux

 

Tout est bien mieux

On est heureux

C’est la chaleur

Des petits cœurs

 

Une caresse

Pas de faiblesse

Boule de poils

Et l’oeil fanal

 

Un petit tour

Et c’est le jour

Et saut de carpe

C’est son écharpe

 

Le soir apporte

Un blanc et noir

Et faire en sorte

La belle histoire

Poèmes en vrac : bêtes et gens

photo : Bernard et Karine / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
19 février 2019 2 19 /02 /février /2019 01:01

Ailes et coups suite

Le retour

La compagnie des oiseaux

Larus argentus

Adhémar (*)

Venu de plus loin

De l’autre côté de l’océan

Poussé par la tempête

De l’autre côté de l’estuaire

Porté par un coup de vent

De l’autre côté du port

Amené par la faim

De l’autre côté de la plage

Aimanté par les voix

De l’autre côté de la rue

Porté par hasard

De l’autre côté du bateau

Appelé par les odeurs

De l’autre côté de l’aire

De pique nique

Intrigué par les déchets

Argenté dans le bleu

Azuré par les brises

Planeur des hautes sphères

Penseur des bises sévères

Appeleur à toute heure

Détecteurs de saveurs

Hardeur sur le quai

Poseur pour cartes postales

Amateur de postures

Brailleur toutes tessitures

Flingueur de sieste

Raconteur de beau

Boxeur

Nageur

Arrimeur de rimes libres

Salut Adhémar

À ce soir

Ou plus tard

 

(*)voir plus tôt

Dans la saga des larus

Photo : Bernard Groult : txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
16 février 2019 6 16 /02 /février /2019 01:01

Pjtg reçoit S J / seizième envoi

Pjtg reçoit S J / seizième envoi

Monsieur
 
L’assassin vit dans la torpeur
D’avoir peur
Qu’on découvre trop vite son secret
Pas de chance
Il a fait une erreur
 
Pas de chance
Il efface les traces
C’est un menteur
Pas de chance
Le mort refait surface
 
Un chien arrive
A la rive
Il trouve un corps
Dans les profondeurs
De l’eau grise
 
Pas de chance
Il efface les traces
C’est un menteur
Pas de chance
Le mort refait surface


 

Pjtg reçoit S J / seizième envoi

Signé Stéphane, Corderie, 3 mars 2017

choix musical et image : tg

Partager cet article
Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 01:01

Envols trou à

À l’ombre des oiseaux / 26

Le survol des fossiles dénoue les absences

Des clés quand les espaces s’érigent en mots

Nus mensonges manipulés par les repos

Instruments accordés sur les aplats silences

 

Des énumérations consuméristes lasses

De se lire elles mêmes dans le désert blanc

Des exactions exagérées sur les écrans

Des faux semblants entre les pages qui s’effacent

 

Les notes inscrites dans les minéraux nus

Que les matières plastiques figent dans l’eau

Et les éthers écritures écorchées os

Des devenirs que les corps ne digèrent plus  

À l’ombre des oiseaux / 26

txt / image / choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche