Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 00:00

Mississippi Road

delta-lino-02.jpg

Montecillo Mississippi

Mort né vivant noir

Mère dis à ta fille

Papa dis à ton fils

Eisenhower paie la taxe

Bouge la corde

Si j’étais chanceux

Tout le monde veut savoir

Habiter dans la maison des blancs

On a tiré sur James Meredith

Vietnam Corée Alabama

Descente lente au profond

Dans le ventre de la baleine

Via Chicago

Champaign Illinois dernière étape

Absence de soins

Suite à un accident de la route

 

 

Repost 0
Published by pjtg - dans blues
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 00:00

Frankie et Johnny / suite et fin

delta-lino-01.jpg

Il pleuvait depuis un mois

Quand on vint quérir Léon

Fusils et fouets pour toute loi

Frankie et Johnny attelées

Sous la pluie et le vent

Sont partis

C’était le meilleur attelage du comté

Capable de tirer à lui seul

Plus que dix réunis

Léon aimait ses mules et ses mules le lui rendaient

Aucuns coups juste la voix

Sont partis sous la menace

Sont restés dans la levee

 

 

 

Repost 0
Published by pjtg - dans blues
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 00:00

et au Bon Bagarreur

delta 01

 

c’est si long et si dure

chanter sa musique

ça coupe la parole

du Tennessee à l’Alabama

via  Indianapolis

vers minuit

sur un vieux train

la vieille chanson crade

vole ce qu’on sème

dans la cellule de la prison

peut-on aimer

quand le soleil se couche

qui a honte des

quatre géants

c’est juste un rythme

bonne mère

minuit sonnant

bien avant que le soleil se lève

un amour caressant

la clef pour la grande route

six pieds sous terre

une bouteille sur le piano

 

 

Repost 0
Published by pjtg - dans blues
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 00:00

Frankie et Johnny

delta copie 01

 

C’était leurs noms

Sont mortes en mille neuf cent vingt sept

Enterrées dans la levee

Avec leur maître Leon le français

C’est qu’il venait de Bâton Rouge

Réquisitionné avec tous les autres

Quand la digue s’est effondrée

On les a recouverts bêtes et homme et char

Quelque part vers Rosedale

 

voici une interprétation de Colette Magny cliquer sur ce lien ici

 

 

Repost 0
Published by pjtg - dans blues
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 00:00

l'huis s'épuise

déambulation 10

… Anacrouse datée carbone quatorze / Accolée aux exigences des préséances / Le liber de la somme des malentendus anamorphose la gomme des dictons / L’incipit insipide des salutations enlise toute courtoisie / La rigole des verbes se creuse en dedans / Le cortex des images incube ses clivages / Contexte préfabriqué / La porte sur elle-même clôt les tentatives / Brute de servitudes elle sert l’amertume / Close l’osmose des causes cesse /…

 

 

c'est dans les vieux jupons qu'onfait les meilleurs papiers.

 

Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 00:00

co incidence

 

déambulation 09

 

… La messe des chiens anonymes / Enrobe la persistance des mots morts / Aussitôt qu’ils sont dits / La nuit revend son crachoir mordoré / Et les belles essuient sur leur sexe poissé / Les caresses achetées au parloir des oracles / La fièvre enduit la force des matières de marbrures vénéneuses / Les pas s’enchainent sur leurs échos / Chants sans répons chœurs désaccordés / Le mensonge s’insupporte de ses propres torsions / Sons sourds issu des magmas / Bourdons si bémol des ancêtres épicés de salpêtres  / …

 

 

qui se souvient de Gribouille ?

 

Repost 0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 00:00

au grés des degrés

 

déambulation 03

… A décrypter des scripts / A enjamber des rampes / Des envolées sans mélodies ni tempo ni mesures / Des dépôts cédées dépecée dépiautée décalées défaits / En pièces et en entier / Virgules barbelées / En suspens calcifiés en calques érigés / Les ans en phases et en  apnées / Des cuvées de convulsions déglinguées / Un accroche-cœur en berne / Des cloches glas des jours sans faim / Crénelures encalminées / Catalogues écrasés au ras du roc /..

 

 

 

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 00:00

les langes de la nuit

déambulation 07

 

… Le canevas s’envase au passage des âges / Un mirage déménage / La nitre tague les vagues de crépis / Les épissures des rues rouent les mélancolies / Sol damé mol adage efficiences désuètes / Les peuples de la nuit désertent les faîtages / Clef de silence fracturé au présent / Présences endogènes masquées / La fureur des craintifs gangrène le braille des livres sacrés / Les pas cèlent la route à ses légendes / Aux glyphes des semelles perdues...

 

 

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 00:00

si lance le silence

déambulation 15

… Rien de dit tout en plis / Rien de doux tout est net / Rien de nous tout en vous / La vêture colle ses pelures sur le stress sans caresses / Barres décades balustres et collages idolâtres / Le rythme ne fait pas la rime et l’envers ment / L’escrime des angulations détrône l’orbe des  iris claires / Revient la tension des nuits vides / Dans le sillage des cuisses pâles / Sur le visage des comètes aux yeux de verre / Dans les carcasses étarquées / Dressées face aux vents  de terre et de mémoire /…

 

 

 

Repost 0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 00:00

hangar 43

expo 2

expo 1

 

 

 

l'expo "Ballade à contre-tons avec oiseaux"

a pris l'air au Hangar 43 place d'Alger

au Mans

le vernissage a eu lieu le samedi 18 mai

le contre-bassiste Christophe Picot a

accompagné / soutenu /enrichi la lecture

(Martine et Thierry) de "ballades..." et de

"Delta" (à paraître prochainement à

l'atelier de Groutel).

Pascal suit la lecture dans le texte.

Quelques commentaires : "la contre-basse

était très bien", "le lecteur a accroché

des mots", sa défense fut :

"faut voir ce texte plein

de chausse-trappes".

 

  suite à la prochaine occasion.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by pjtg - dans intermède
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche