Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 01:00

vert émeraude

cartes postales -001

Descriptif : écailles vernissées / vives vibrations fugitives sensitives expressives / suractivité estivale / esquives des murailles / virgules vibrantes / diable cornu & tarente de Maurétanie & vivipare & ocellé & de verre & seps strié & geckos & vert & dragon commun / autotomie

Extensif : luminosités entre Andromède Cassiopée et le Cygne /

Esthétique : absinthes rétroactives / du vert aux gris en passant par les bleus turquoises / des roses et des orangés sur les souches

Actions : la chatte guète mais ne choppe que des queues

Réaction : la gouge pour le saisir / l’encre pour le révéler

Interaction : les ponts pour rameuter Raymond / Robert / Jacques / Federico /Patrick / Jim / Francis et tant d’autres …….

on eut entendre Aragon et Francis Ponge.

 

je sais ça fait un peu long, mais je n'ai su choisir. alors... ? ...

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 01:00

Vert anis cartes postales -005

Les arts pètent & les arts prêts à tout & tout près de rien & du paysage & la sagesse vernie des encres & des liens inter-prètés & la pelle des tons à retourner les textes dans des contextes & dans des conjonctions & des connivences & aller avance & allée de gravier pelleté & blanc et gris ça vire au rose au soir avec des pointes de titane et de zinc & les arts tissent & les arts pièges & les hasards des arts se mettent au vert sous la tutelle de Groutel & les rats des arts ne prêtent rien  si ce n’est de naître & hasards des rencontres & pensées fortes sans eaux un peu de vin & des héros qui jouent au bout du chemin sous le castelet hercynien & point de solution que des qu’est-ce point d’interrogation & si on peut avec des vœux & des œufs & ovoviviparités sous le soleil de décembre & souvenirs des étés et ça suffit sans le sou & tiens clochards célestes sur la route & anis en degrés dégradés & pavés de caractères trempés à l'encre des complicités &

 

chanson interprétée aussi par Christian Merveille je ne sais lequel des deux est l'auteur ?

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 01:00

Clin d'oeil

acry-07.jpg

 

07 zéro zéro septre

 

La nuit a mis son costard dégriffé

Un minet sans pédigrée  glisse en douce

Un regard noir armé entre les pousses

Rousses du signal chauve des larmes dés

Faites par hasard dessous soie épi

Dermes pâles salés suintant son eau

Musquée chargée d’amours embellies   

Michel Ange change lapis lazuli 

Essences d’œillets lin colle de peau

Oxydes toxics contre gouaches scolaires

Au carrefour perdu de tous les enfers

Une papesse en fuite coule sa goutte

Sur la raie noire de sa jupe dissoute

Aime moi hurle à mort un saxo d’or

Charlie survit  rue des remords sans mors

Et Monk dort dans le piano Sall’ Pleyel

Gavée de hits taxés  sous les faux ciels

La nuit qui a mis son suair’ rebelle

Cadence un enterrement pour les amants 

 

Stevie Ray Vaughan : 13 octobre 1954 (Dallas) 20 août 1990 (East Troy Wisconcin)

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 01:00

Témoins

acry pascal

Au rythme des insomnies urbaines / Un réverbère avoue sa peine à un rosier noir desquamé / Épines rentrées parfums speedés / La flaque de suie broche la nuit / Droit sur l’artère l’aiguille insiste / Gamme éreintée à étriller les gemmes des petits jours / Un peintre compte les soies de ses brosses engluées / Le clavier énervé du pianiste s’atèle à remembrer les souvenirs des noctambules / Aux embruns d’haleines chargées des songes sassés / Des hasards accrochent des costumes fragiles /  Le stéthoscope du chaman se noue les branches à décompter des honoraires  labellisés / Cendrillon se tait devant la vitrine d’un grand couturier /  Un privé gris drague une prime sous les pavés de l’Elysée

 

 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 00:00

Ope à citer nuits-0001.JPG

 

Les ans se rient des panses tendues de doux mets / Mais digère si / Aime et dit style / Ô si utile / U l’sert aux entournures / Putain de hure / Saoule de bénitiers péchés au large de l’ordalie / Règle ton compte et file sur le bar bac & périples mono tonne / Les  pennes insultent / Les peines hissent des glorioles / Gary perché sur la vingt deuxième n’arrive plus à faire descendre ceux qui l’ont suivi / Les pênes  crispent la haine des nantis sur les huniers drapés de reps  / Le camé Léon se recoud les veines au scotch / Le goût du doute coûte / Un barbouze maousse pleure le grand Charles / Gégène sous le coude / La tenancière disperse des vers trempés hard rock / Et verse une larme sous le choc

 

 

 


Partager cet article

Repost0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 01:00

objets-009.jpg

seize : les peaux sonnent

Les oiseaux du crépuscule débordent sur la nuit.

À la nuit les ombres sonnent pour réveiller du jour les éclats écrasés.

La mère des peaux ordonne aux oiseaux de s’envoler.

Les fils et les filles convoquent des alphabets secrets.

Le ventre des mots vibre.

La tête oublie la ligne, sa face révélée, et donne aux sons des sens que le jour a caché.

Les oiseaux de la nuit s’enverguent, reprises réinventées des silhouettes trop nettes.

Tous les oiseaux du monde plumes à plumes écrivent

Plumes de jour à plumes de nuit liées

Des signes que l’aurore de sa verve tente d'essuyer

Le merle de ma rue houspille le réverbère

La corneille sur l’antenne envoie ses SOS

Les piafs dans les charmes se redonnent le la

L’accenteur articule sa phrase en battant le pavé.

 

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 01:00

Fa brique

objets-r---n-03.jpg

En clef barre couleurs Fou traque l’an vole Des tours nos troqués Toqués de tocsins dix Sonnant la faim des vies Si tu d’eux trousses Sang et lymphes des nymphes Bordées de dents de lait Telles les sources hier Flux vermillon oxydé de l’âme A gammes sort si y erre Ne se meurt au jour L’huis s’en fout coincée Entre antre et suite Dis sol lu singé et miné De trop d’œufs hier brouillés Le coq de l’aube a avalé Sa coupe et rêve Oseille et poules Au nez du traite heures Sulfamides et nitrites méta morts fosses farcies Et qui libre de « A » à « Z » sans bal ans sciés Chut chute assurée Sans fil et sang  rires s'enfile et sans ires sens file et s'en inspire pas pire

 

 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 01:00

Quatorze:le rouge est mis

objet-r---b-01.jpg

A terre l’oisillon chu Te titille l’âme met moire Branche vernie sur tranche Rouge quand son fut Git lité au sèche âge Mise à dix contre l’use Hure des vents contre Tous les instruis mentionnés A la une des feuilles glacées Blanche Neige a perdu Son prince quelque part Sur le macadam de cœur La sœur des frères grime Sa noce sous la pêche Et mœurs virent à rebours Argentique en sus Technicolor ça tue ré Et quinte décoiffée Arasée au top ten Du binaire médiatisé refourgué au s’taire Eviscéré hight tech Nec plus ultra son âne braie Miss univers à tout va décalqué Plein champ de Mars La lyre d’Hermès cintre Et vire sa cuti plein pot aux feu Cale si né cul à nonne Pépinière hors sol Et dico déconnant à la vire comm’ tu peux Fesses à l’air et prime de best hier mal torché.

objet-b---n-02.jpg

 

 

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 01:00

couleurs chemins

oblets b & n 0007 copie

Le petit Poucet a troqué cailloux et miettes / Contre encres notes et arpèges / La sente se perd dans le dédale des portées / Streaming et Baladeurs / Ballades et salades aux heures du conte / L’ogre disperse son insatiable avidité / Les Lacets d’Arthur se distordent / Hansel et Gretel piochent dans la fosse aux orchestres / Le Chat botté recrute pour MTV / Blanche Neige est hospitalisée sous coma végétatif / Cendrillon en CDD attend le petit Prince chez Manpower / Jean Le bon s’est égaré sur le pont d’Avignon / Noé a mélangé les éprouvettes d’ADN /  Baba Yaga traque sur le net  / La fontaine de Jean héberge des saumons stéroïdés /  La Belle pause pour le podium Miss monde  / Jim sèche quelque part avec le roi lézard / Bob slalom sur une tracklist labyrinthique /

oblets n & b 006

 

Rolling stone : ici une version de la chanson écrite par le grand Bob. on reviendra sur ce thème des pierres qui roulent. certaines amassent, d'autres non.

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 01:00

Douze : Petite bête

boll weevil 01

Douze Mesures ad libitum

Un héros minuscule

Anthonomus grandis

Venu du Mexique (fin dix-neuvième)

Via le delta

Il a migré jusque sur le plateau du bureau

(Fin deux mille treize)

Vitrifié 

Chanté par Lead Belly, Charley Patton, Guitar Welch, Sam Buttler …

objets-004.jpg

Il s’en vient rejoindre nos oiseaux, dans nos buissons, au milieu de nos arnarchitectures, de nos paysages, de nos mots et de nos images.

Entre chutes de papier, gouges, encres, règles, scripteurs, diamant,  et tout et tout…

& Les chiffons de coton :

Un jean Marlon Brando équipé sauvage

Un tee-shirt James Dean fureur de vivre

Hitchcock à Bodega Bay 

Péplum et western

Comédie transalpine et tragédies grecques

Séries B &  séries Z

Sur un morceau de verre 8 x 12

Socle recouvert de velours

Branche sciée et potences fil de laiton

C’est tout con

Leadbelly 1880 1949 : il fut un temps guide de Blind Lemon Jefferson, il mène une vie mouvementée, il se retrouve au bagne d'Angola, John Lomax le fait libérer sur parole, il devient son chauffeur... il rencontre Pete Seeger et Woody Guthrie à Greenwich village, son répertoir (immense) va des worksongs au blues avec un fort versant folk, une légende à lui tout seul.

Partager cet article

Repost0