Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 01:01

Rimes et faces

 

À quoi rime elle / vingt-septième coup d’aile

Un point sur l’horizon attise les tensions

Presque rien un grain une goutte une version

Les rides des termes glanent sur la torsion

D’arides supports et des corps en suspension

 

Un pont sur l’horizon étire la tension

Des regards perdus en dedans des diversions

Quelque part échoué ou en transe électrisé

Perdu sur une île au large de l’impensé

 

Un  port sur l’horizon débride l’attention

Un report d’urgence qui tance les vernis

Un pigment libre qui n’esquive pas l’envie

Un coin dans l’horizon débriefe  les visions

À quoi rime elle / vingt-septième coup d’aile

image et txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 01:01

Rimes et farces

 

À quoi rime elle / vingt-sixième coup d’aile

Souffles tendus du dedans aux dehors violence

Active des fièvres innervées conséquences

Virulences des tumeurs extérieures relances

Des traits occultés stridences des purulences 

 

Ces fleuves d’expériences que la fulgurance

Émeut au contact des images des silences

Les écluses et les reflux teignent dans les anses

Des marées des naufrages des rages immenses

 

Seules les lumières tempérées des présages

Ombres des cages et forages des carnages

Attisent des vents préfigurés sur les pages

Que démasquent des prophètes dans leur sillage

 

À quoi rime elle / vingt-sixième coup d’aile

images txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 01:01

Rimes et sirènes

À quoi rime elle / vingt-cinquième coup d’aile

Sur l’horizon abrupt des aurores se dressent

Des monuments fragiles et défigurés

Ils se lestent de patronymes paraphés

Des oiseaux de marbres dégriffent les adresses

 

Les fureurs et les repos dressent des rigueurs

Qui viennent jusque sur les plages de vigueur

Alarmer les veilleurs et gréer les voiliers

Qui ne craignent pas le chant des rares rameurs

 

La barre des tracés mobiles lie les gestes

Aux nuages extensibles et forts qui restent

Accrochés aux trimards épiques des rebelles

Qui viennent armer le regard des décibels

À quoi rime elle / vingt-cinquième coup d’aile

images txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 01:01

Palette des houppes

 

pjtg invitent p e / tryptique arboré trois

Pinceaux retournés ébouriffés et étarqués

Hampes persévérantes patientes et lentes

Sur la palette des hommages chromatiques

Les titans et les nains exposent leurs viatiques

 

Est ce richesse insigne ou belles destinées

Simple chemin lavé ou sentes escarpées

Sinueuses volontés textures lovées

Signes indéchiffrables ou textes codés

 

Le marcheur de mots en phrases relie les faîts

Le peintre à cheval sur ses brosses trie les tons

Les sylphes sous la sylve dénudent leurs traits

Et s’en va le chat vers de nouveaux horizons

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 01:01

Frères houppiers

 

pjtg invitent p e / tryptique arboré deux

Qui nous survivrez n’ayez les cœurs  contre nous

Farcis de haine et de reproches pourtant pourtant

Vous eussiez été en droit de hurler et d’en

Appeler à la loi et de crier aux fous

 

Vous dont les branches hissent à hauteur d’éther

Ces univers généreux ces beautés  sans nom

Vous qui de vos racines puiser au profond

Vous qui tendez vos ramures depuis des ères

 

Frères houppiers et vous sœurs et vous nos aïeux 

Qui offrez aux oiseaux  des portées où écrire

Des chants d’espoirs et de renouveau où élire

Des aubes fières des jours des soirs merveilleux

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 01:01

Fières houppes

 

pjtg invitent p e / tryptique arboré hein

Et les pas impatients décomptent l’évidence

Danses évidées des deux sens et dédaignées

Cadences énoncées sur tonalité dense

Tronçons nés des coupes à blanc et des saignées 

 

L’entrelacement des hampes et des houppiers

Désignent les lignes Canopées effrontées

Qui ne savent écrire que sur les ciels niellés

Des larmes et des pennes des cris des voiliers

 

Hardis aventuriers rameurs invétérés

Vertébrés largués dans les ciels striés Aèdes

Aux verbes hauts qui arpentent  les rives raides

Les déserts énervés Éthers inespéré

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 01:01

mode impro

 

pjtg invitent p e / dichotomie  N / N & B

Un pro

Un pro lie

Un pro lit et raire

Un pro lit faire / Improvise tes visés lecteur / regardeur

Un pro lignes de verts sur lit se suies  / on suit point d’interrogation / trois lignes pour commencer / dans la gamme qui se veut

Impro sur tonalité / au quart de ton dit le chef (d’orchestre) (*) / nom de pâle être / être face à …

Du noir Érèbe ou Nyx / vers d’autres ors / ris ont  (**)/ reflets des noires matières  

Matités et éclairs rages / Parcours incessants / Singulier et pluriel

Quasi virus / infra signe / ni rune ni script / ni strict tag

Quasi croche sans enjambement / infra calligraphie / sans délié ni empattement

Quasi caractère sans hampe ni traverse ni œil

A peine signe

À la ligne disait l’instit….

Impro à toi le signe …

(*)Bach Jean Sébastien était un grand improvisateur / et main tenant ils (les joueurs) doivent exécuter à la note prêt / Gamme tempérée au neuvième de ton / Si si bémol

(**) de ariser j’arise tu arises … c’eût pu : ris êtes vous las point d'interrogation

 

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 01:01

Des signes versent

 

pjtg invitent p e / dichotomie  N / V sur Azur

Un ne finit rien / Rien se fit nid / Nid / Aire / Erre / Un nie / Fini ment / Fixement  / Fine ment / Les coques éparpillent / Les escarbillent laissent / Des tics / Avec tacts / Des clics sans claques / Des tictacs / Des zigzagues / Des faux cils et des flagelles / Flagrant délit d’existence / Fulgurances d’écriture /  Minimes excroissances qui se recrutent / Lovées enroulées / Enseignes insignes / Teignes qu’étreignent des virgules / Des guillemets / À peine morphème / Extrême millième / Bout de centimètre / Chute de millimètre / Accent de décamètres / Qui sèment / S’aiment sans terme ferme sans cesse / Caresses / Laisses / Tresse en détresse / Détresse sans stress / Adresse et esses sans crocs sans fin / Sans faim sans main sans rien mais mais mais mais mais mais …

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 01:01

Des signes envers

pjtg invitent p e / dichotomie  N & R & B

Virgules sans ponctuation / Phrase déphasée / Graphèmes qui décuplent / S’articulent / S’encoquillent / Se trillent / Se fibrillent / S’escarbillent / Se vrillent et s’enquillent / Pont sans arches / Du bout des points et des cils / Fossiles  / Faucilles / Faux îles / Archipels indémêlables  / Cousu main / Coup sur coup / Coup à coup / Lié relié enlié surlié déplié affiliés / Sans délits / Relief esquissé / Esquif jeté sur mer hachurée / Pleine eau striée / Où s’embarquer sans rien d’autre que la volonté de nager à vu / Récifs flagellés / Raies récalcitrantes à l’ordre armé / Trait réitéré par scission étique / Etirement par  ajout strict / Numération sauvage / Sauce pigments aléatoires / Sur surface fractale /  Solide fragilité / Fragments d’assauts /  Aspérules déroulées / Associées savamment / Épissures débridées / Largue des amarres

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 01:01

Du signe vers au

 

pjtg invitent p e / feuilles et dichotomie trou

Au creux des cœurs / En heures ligneuses / En lignes curieuses / Futaies / Antres des hardes / Des fleurs des ramures / S’égouttent les cernes  / La Sylve décline  / Un à un / Une à une / Un à une et indéfiniment / Un fini ment / La faune s’étonne / La flore  talonne /   Un cerf se signe / Madone des sylves / Sylphes et elfes / Sirènes des essences / Nixes  et Naïades / La sente s’élance / Entrent les nerfs / Nefs émergées depuis des millénaires / Les hampes s’ étreignent  / Entre les veines  / Encrent les veines qui joignent et empoignent / Soignent les déchirures et les entailles / Loupes et vertes nues / S’adjoignent en chromatiques mélopées / Concerts et simples mélodies / Jusque / Juste / Jus de chic et jus de sève / Sang et frusques / Jusques jusques jusques  jusques jusques jusques jusques jusques jusques jusques 

image : pe / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche