Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 01:00

Fou à la dame

lièges 00-4

... / L’un perd et manque, l’autre merde et banque/ Une cow-girl hagarde rue des routards / Une reine vietnamienne boulevard d’Indochine / Une belle gourgandine rue de la république / Exit Place Tiers pas si vieux / Arthur croise Marcel au carrefour de la Pléiade / Rond point des esclandres un contractuel sème les hirondelles / Walt Disney trône à la crèche et Walt Whitman sèche toujours sa Waterman / Sur l’affiche froissée Rosa nage dans la colle rêche / Au square Louis Braille un lémurien attend la nuit / À Victor Hugo Jeanne attend sur un brancard / Un scanne expert en courtoisie / Les rats se plument un canari / Avenue des thermes César repeint / De vieilles enseignes bouffées lichens /  Une amoureuse lèche ses larmes / Un SMS l’a flinguée / ...

 

on continue avec de jeunes femmes talenteuses voici Joanne Shaw Taylor

JST est Anglaise de la région de Birmingham.

 

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 01:00

trou à la veine

lièges 00-3

 

Ça ligne ça s’aligne / Sa ligne n’a pas de mire / Elle furtive sur les lexiques / La prime est aussi maigre que le soudard / En route vers l’huis toujours fermée / Case claire case ombrée / Le noir en bandoulière / Ça firme sous les usages outrepassés /  Caprice carencé car la confiance est caviardée / La muse au tronc carré cultive des croyances édulcorées / Clac dans le bec crispe le mou / La coiffe urbaine engrange des coups / Rue de l’urgence rue des urubus rue des martyres rue des ragouts / Le frère espère et la mère tient / Ce qui devrait et ce qui est / Le cow-boy fuit sur l’écran flou / Caché au coin rue des grand-plaines /

 

deezer ne semble pas en forme je vous présente : Mance Lipscomb : Sugar Babe

né en 1895 à Navasota (Texas) décédé dans la même ville en 1976. Il ne sera reconnu qu'en 1959, il restera fermier toute sa vie.

 

 


Partager cet article
Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 01:00

Les grues ne migrent plus

lièges 00-1

 

Pairs sont les voiles de la nuit / Pervers les songes de l’oubli / Sous le houppier d’acier la  sciure  s’amasse  /  Les cupules meurent sous les antiennes atones des heures lissées / La suie crayonne des rides mornes sur les faciès / Cornes de brumes aux cris rouillés / Catafalques cradingues  /  Crasses classées X dans le cadastre concaténé / Claques crevardes aux creux des cloaques / Cupidon crispe son arc coincé / Sexe cupide catalogué / Les Pignons cognent en crispations / Quand cuit le cœur capitonné / Couilles en cavales sur les cordages / Quatre corbaques  sont sur l’arnaque / Couacs cloués au cul hypothéqué /

 

puisque le son semble indisponible un lien vers le grand  Hubert Félix avec les dingues et les paumés

 

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 01:00

 première lamelièges 0-00

... / Promesses des soirs ambrés / La peau s’empresse de mesurer / La main s’avance / Pas de relance / Et la cadence des soies mouillées / Danse l’engeance des impatiences sur le silence des sueurs poivrées / Dans la moiteur des ourlets suaves / Le ru rumine ses sucs secrets / Glisse et s’immisce sous la pelisse / Jusque l’effroi / Le pâle  aimant des astres muets / Suinte en coulisse / La case sombre mue et serpente à la cadence des licences / L’or rit dans l’œil de l’ombre / La plaine chauve étend son ventre / La sente rousse ouvre la voie / Se versent sur l’oint les remembrances des orbes niellées / ...

 

y a plus de son : zut une petite vidéo pour faire le joint Samantha Fish une jeune qui reprend des blues anciens

 

Howlin Wolf revisité par une jeunesse du Kansas.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 01:00

Pleine main

lieges-copie.jpg

 

Le surier joue au tarot / Sous une lampe au soir / Sous un réverbère / Une clairière perdue / Au bout d’un bar  / À huis clos / Dans une chambre enténébrée  / Les lames s’effeuillent sous le calame / La suberaie héberge un peuple inédit / La main se joue à gagne ou perd en corps / L’éventail taille la route vaille que vaille / Mailles à l’endroit failles à l’envers / Le démasclage se fait à cœur ouvert / Réussites déréglées / Coups fourrés / La triche est à la donne / Le décompte narre à rebrousse mémoire / Atouts et as zéro bonus / Juste une histoire / Amours crimes silences / Haines déveines peines / Pas de souffleur / Tout en direct / Arts et ans et envers se ment /

 

 

    

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 01:00

AH dit : « si on… » /  Ah ! Dicte : « si on… »

«béaba » et/ou : a + b  = adeux plus bédeux  + deux abbés

face

soit « a » déjà évoqué dans « sur la route »

avec en prélude : « sur la route / diurne : soleil »  le 21 / 12 / 2012 voir

route copie

plus « b » : « sur la route / dans les pas » le / 19 / 12 / 2012 voir

  donc a + b = égale :

on the road 001

Un mixte : blues roots + country + rock sauvage + littérature US soit :

Robert Johnson + Willie Nelson + Canned heat + 

Jack Kerouac + beat generation + hippies + bien d’autres…

Mise en ondes (lumineuses) derrière le rideau de l’atelier sis résidence Bary

Traduction : l’Ours + La chouette aveugle + des racines noires + des pauvres blancs + un zest de chanson made in France + littérature US avec un rien de Easy rider et d’autres…

Inracontable inénarrable 

« On the road again »

 

De la même manière que « UN plus un » « Piaf en hiver » sur verre

Ici deux plaques sur potences (quatre) sur socle recouvert de tissus

23 x 14 x 4

Cet objet a atterri sur la crédence.

pour écouter du blues toute la journée allez sur:  w3bluesradio.com

link

 

  ou

 

Eric Sarinas né en Floride (10 11 1970), guitare à résonateur dobro, national ?, gaucher... tradition et énergie

slide blues road.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 01:00

Tirages & reflets / Revers & vitrages

piafs-001.jpg

 

Le n & b / Nimbe de nostalgie ciné muet / Le piaf lino ou lino piaf un plus un / De la fenêtre intérieur jour / Lumière piégée /Erythacus rubecula ou passer domesticus ou fringilla coelebs ou montifrigilla / En bref un piaf qui veille / Mémère peinarde s’endort dans le crapaud / Dans l’atelier ça s’active à inventer / Capter lumière et ondes premières / Sur les potences attraper les lignes / Et le jour clair exaspère sans figer / Ou spot night-club néon fringant / Rêve de réverbère dans la nuit blême / À toi d’inventer / Univers où tout se perd / Portée imaginée / Sur le fil d’un vers filé / Sur la trame d’un chant ourlé d’accords fêlés / Sur le plat-bord d’une nef en partance / Sur la rive des fleuves déboussolés / Dans la cuve d’un vin millésimé / Sur la table ou sur ... /…

 

J'avais prévu autre chose / mais je ne pouvais pas ne pas ; une nécro : good bye Lou

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 00:00

 

 allez on s'en sert un nouveau "I" verre 

lino-verre.jpg

 

 

UN et un piaf posés

Épient   l’horizon

Z’ont que ça  à faire

Air de rien car

Carnage plane en silence

En ce paysage de labours

Bourrés de semences

En ce jour hivernal

À la ligne…

 

 

Le blog évolue. Je pourrais dire « la compile » (pour faire plaisir au Loup).

Sont apparus : des chansons, des encres, des linos, et tout et tout… des ballades, des jardins, du blues et j’en oublie…

en bref : les aventures de PJTG.
Works in Progress diraient les anglo-saxons / on pourrait dire aussi Words in progress ou images in progress, je laisse à votre appréciation.

Ci-dessus un objet (bel objet) (25 x 5 x 8 cm environ). On peut voir  sur le socle recouvert d’un tissu (doux et calme) une lino que nous avions tirée sur verre (je ne raconte pas le temps de séchage), posée sur deux petites suspensions de laiton (discrètes et solides).  Cette manière de présenter la réalisation m’a été soufflée par un ami (qui travaille chez Chaumet en tant que concepteur des étals). L’idée m’a séduit, on l’a faite notre.  Passer des bijoux de luxe aux arts prolétaires.

 

 

on retrouve le premier jet à la page hiver & piaf

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 00:00

trois couplets

blues-suite-coton-003.jpg

La harpe à bouche au soir de labeur

La cadence des rails vers le nord

Un  batteur le cœur au bout des doigts

Transversale du delta vers le nord

Avec la poussière les raisins de la colère

Du coin de la rue du fond des bars borgnes

« Sometime I feel like a Motherless child »

La nuit chante le sang bat

La nuit bat le sang chante

 

Linogravures / triptyque : Trois tirages noirs sur papier de soie rouge :

One shot au départ, le thème les relie : l’harmonica, la fleur de coton,  batterie sur fond de voie ferrée.

 



Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 00:00

hommage en rouge neuvième

blues revival 2jpg

L’ultime expérience : Pierre libre / Retrouver mon amour aujourd’hui / Je ne vis pas aujourd’hui / La maison rouge / La dame renard / Le soleil brille sur notre amour / Le cœur saigne / Petite vague / Enfant de l’errance / La pièce aux miroirs / Choses sauvages / Le cœur saigne / Chien de l’enfer / Né sous un mauvais signe / Une fois j’ai aimé une femme / L’église électrique et la maison rouge / Amants…

 

 Guitariste gaucher / Mort trop tôt / Sa guitare fait saigner les étoiles de la bannière

Le feu de ses solos a griffé les ailes de l’aigle.

Sa musique hurle encore / Chaine du tissu qui s’allonge / Maille dans le calendrier / Dates aux franges floues...

 

Tirage encre rouge sur papier de soie posé sur fond jaune, cerné d’un filet vert qui fait frontière au biseau rouge,  passe- partout Lys de chez canson ; le tout encadré de rouge.

déjà évoqué sur ce blog : le 29 10 2012 ici guitare héros J H et guitare héros J H suite

 

 

texte de Bob Dylan.

par ailleurs je recommande "Hymne" de Lydie Salvayre dans la collection fiction & cie au seuil.

Partager cet article
Repost0