Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 00:00

Prix Polar Michel Lebrun

 

rentrée littéraire

séchage

PPML 01

 

P J & T G sont aussi membres du Prix Polar Michel Lebrun

qui est décerné tous les ans au moment du salon du Mans

ils ont aussi le privilège et la dure tâche de réaliser les diplômes et le trophée

sur un dessin de Tardi la mouture 2012 est en voie de réalisation

ici vue du séchage

dans l'immense local : atelier multiusages (peinture, gravure, restauration, encadrement, impression...) / stockage, archivages,  ;  haut lieu de cogitations et de productions.

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 00:00

nocturne automnale

 

Carrés de jardins 2


La dame blanche s’élance

La quadrature s’entrelace et se déploie

Sous ses yeux labyrinthe prolixe

Souplesse  velours sur pennes

Adresse et précision / action

 

Pilules nervurées embrocations veinées

Décoctions marbrées tisanes mordorées

Liniments mâchurés inhalations cordiales

Cautères odorantes aromates souverains

 

Salvia argentéa

Mentha spicata

Artemisia dracunculus

 

fin provisoire de la série "monotype" reste tant de plantes et d'oiseaux à mettre en scène qu'on va y retourner

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 00:00

sexte estivale

 

carrés de jardins 10

Déploiement manifeste des saveurs majuscules

En place et extension en expressions multiples

Vêtu de son strict costume

Bleuissant sous les dards

L’expert cortège corbine

De la mandragore à la digitale laineuse

Paix aplatie sur la feuillée profane

 

Salvia divinorum

Illicium religiosum

Thymus vulgaris

 

lino retouchée

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 00:00

complies pleine lune

 

Carrés de jardins 9

 

Le chat-huant articule son périmètre souple

Chahute les sommeils et glisse sous les rames

Les coins arrondis dansent dans la rétine intense

Silhouettes sataniques engrangées en douceur

Les sorcières dressent leurs chevaux

La plume trempe les rêves de pavots musculeux

 

Salvia officinalis

Ilium verum

Oscimum basilicum

tirage sur papier de couleur

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 00:00

vêpres estivales

 

Carrés de jardins 6

 

Les piafs s’égaillent / marmailles canailles

Eclaboussures fugaces saoules sous le

Polyèdre méticuleux aux accents volatiles

La pelisse des plessis plisse et poudroie

Sous les orbes ordonnés les ombres s’éploient

 

Les doigts et les savoirs conjuguent

A contenir et couvrir / gestes et prévention

 

Anthriscus cerefolium

Coriandrum cerefolium

Salvia apiana

 

lino retouchée

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 00:00

none estivale

Carrés de jardins 3

 

None estivale

Crécerelle ausculte l’austère ossature

Sous les topiaires les fuites l’affûtent

Saint esprit tenace la trace ne s’efface

Les tignasses frondeuses ne l’aberrent

 

Les serres aiguisées aux glacis solaires

Peignent les ombelles et les épis

Le sursaut illusoire se crispe dans l’effroi

Chitine  poils plumes / signature fugace

 

Verbena officinalis

Allium schoenoprasum

Lauras nobilis

 

impromptu:reprise des carrés pour casser la monotonie

si faire se peut

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 00:00

perspectives

 

bact19

 

 

 

Vertes verticales écrans

Crénelés courbures frontales

Ocres

Horizontales

L’humus sue

La sève sourd et s’évade

Un faucon strie le ciel 

Signature fragile

 

Et le rêve reflue


Partager cet article
Repost0
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 00:00

cécité

 

bact18

 

 

 

Des collines coiffées des tertres estompés

Miroirs des flaques sous les semis d’étoiles

Vagues vignes vierges


Sur vergés volontaires

Sur les cahiers perdus des horizons  zébrés

Et la peur de ne plus savoir lire

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 00:00

Juché

 

bact17

 

Le merle chante sa discrète goualante

Et l’aronde perd son latin d’écurie

La sente sinueuse sème le marcheur blême

Silences architectes des cadences cassées

Sources perdues à jamais dans la glaise

Sillons redressés en force sur les flancs effrontés


 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 00:00

Domestiqués

 

bact16

 

Concentrée sur le suc

La trame suit son but

La main suit le schéme

Elle préfigure et érige

La tonne et le degré

Façonnent les voilures

 

Le fruit enfle et la silhouette se contracte

Les moules se dessinent

S'impriment dans les ombres

 

Partager cet article
Repost0