Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 01:00

intro duction

tenèbres 021

L’effraie souffle les branches bruissent

La senteur des hivers perfusées / ozones et benzène

Le plan orthopédique arpente sans diplômes

 

L’instinct retranché en ses salves maussades

Articule d’implacables dérives sans rimes

Ni saisons / ironie et contresens

 

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 01:00

vers horizons


route-rouge.jpg

 

 

 

Les

Oiseaux

De Vincent

Détoilent le vivant

Des cimaises engeolées

Les pennes au soir d’adieux allument

Des occidents fiévreux repus et omnivores

Ils sèment dans les yeux des lueurs asymétriques

Qui crèvent les écrans de leurs chants irrévérencieux

 

 

 

un clin d'oeil au loup

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 01:00

grain six bé

tenèbres 020

 

Les orbites des chimères s’entrouvrent

Décors indurés voraces et variables

En lisière de naufrage sur le pont des standards

L’estoc toque à la porte cohorte et escorte

Tout en stock vrac sans sacs tas en toc

Stucs et strass trucs et tracts micmac compact

 

Tout cloque en vrac sans tact ni tactiques

Magique comics taxés tout à trac

Moteurs emballés sans rodage

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 01:00

front hier

tenebres-019bis.jpg

 

 

Un solvant actinique répand sa virulence

Restent les odeurs des hologrammes organiques

Formules trop pressantes des vapeurs paniques

 

La roue sème ses idiomes en plisses stridulantes

Attristantes aux heures ensablées des lunes invasives

La triste ponction des humeurs lasses

Déplace le pouls des absences sans substances

 

La chimie de la nuit bouleverse les reliefs

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 01:01

vigilante géométrie

tenèbres 018

 

Vacante la vitre filtre

Fervente la lune luit

Savante la fièvre tisse

Tangente vibrante 

Charmante et ardente

La lumière frise la clef

Incrustée au ventre

Tendue de la verticale

Au centre des airs

De la visée idéale

Aux chaos primordial

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 01:00

on disait "réclames" : 

 

tenebres-nt-blog.jpg

 

 

 

 

prochainement

bientôt aussi un point de vente au Mans "Agence Modeste" rue des Ponts neufs, à côté de Récréalivres

et ce morceau en amuse gueule : trouver l'indice


 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 01:00

mots râles

tenèbres 017

 

Les sphères des sphincters vibrent en sympathie

Impubères gonflées de solitudes berceaux et stèles

Crénelées de morales cimentées hors con

Sciences la corde grave monte à l’octave l’idole

Impatiente déborde la scène de désirs informes

Moulés des hits et des icones hertziens

Le flux élastique et indécent s’en vient

Hors les rambardes du déjà vu lu non su 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 01:00

nocturne01 copie

Perspective échevelée dans la poussière de la lune

Chevelure éclaboussée sur la face de l’infortune

Craquelures incrustées sur le visage runes

Convulsions percutées de la frime

Cratères aplatis des morsures

Cafard écrasé par la peur

Cadastre réaménagé

Cavalcade écran

Calvaires nerfs

Contrits et

Cuits et

Crus

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 01:00

cernes

tenèbres 0016

 

Les lèvres de la nuit s’entrouvrent / amples

Baiser lent et vorace les paupières samplent

Pierres mâchurées où les muscles se crispent / nasses

Coulisses ventriloques doublures exténuées / audaces

Le monologue lyrique boursouflé insémine  / espaces

Figurants ordinaires aux ombres anamorphiques / loquaces

Fleurs de nerfs qui brodent sans canevas ni anesthésie

Mélodies fracassées dans la ferveur / fusible fusillé

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 01:00

haleine : entendre

 

tenebres015bis-copie.jpg

 

La lune pleine s’installe cavale pâle

Les poussières argentent l’écran vacant

Se gonflent et forniquent / mixage sauvage

Les songes fécondent la chambre

Frêle frontière la croisée enfle

Le derme abandonne sa parure normée

Et mise sur la fièvre des rémanences profuses

 

 

un standard !
 
Partager cet article
Repost0