Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 00:00

haut d'as

retour 9 copie

 

Land art enivré par un printemps brutal

Modulations de fréquences mixées en live

La ronde des estives inonde les formats

Un passeur de légendes fignole des baisers

Qui viennent museler pour un temps

La fronde des sillons arrimés aux étoiles

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 00:00

vert tu oses

retour 11 copie

Des dés découpent des dais illusions

Des ombres sombrent dans les angles

Des sangles bandent les rangées érigées

Bardes accouplés aux heures accordées

Sur la lire des lièvres en festons découpés

La nuit se prépare à accoucher ses chimères

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 23:00

main impaire et joue

 

retour 6 jpg copie 2

 

Eclisse et ente sur pelure de gomme

L’épure se coince le pli des mesures

Le double arpente en rêve le chemin

Dans l’allée dépliée les bordures bissent

Le concert des parterres

La pelouse épouse la minerve de papier

 

une manière d'être sur de trouver sa rose c'est de dessiner le plan du jardin où on la fera pousser
Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 00:00

Echo graphie

retour 8 copie

 

Les nains et les fées se meuvent / quiets

Ceux qui ne savent passent / inquiets

Calculent l’horaire qui balise le nord

Un cortège fabuleux attend / patient

Les corps se creusent dans l’effort

L’art des arbres décode le néant

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 00:00

en clef de fa

retour10 copie

Reviennent s’asseoir

Adossées aux vergers

Les solitudes et les orbites vides

Les rosaces enluminées d’attentes

Annoncent la ferveur des muscs  

Les voies ceignent les teintes échauffées

Des courbures contraintes et concentrées

Croisent les pas et mixent des solides

Du mou et de l’humide

La soif s’efforce de goûter  

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 00:00

cartes battues

 

retour 2 copie

 

Radiographie griffée de l’acier des plumes

La pointe gesticule ses prouesses agrestes

Amis des nuits invertébrées aux ardeurs

Circonflexes pas de déca pour les décas

L’âge a perdu sa verdeur minuscules zig

Dans les as du verbiage et zag extirpé de l’an

Jus de ténèbres aux rehauts de vinyles

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 00:00

déambulation

 

retout 3 copie

 

Echappée sans scrupules au bord du crépuscule

La cupule en douce épouse les vernis

La duplicité invite aux replats des degrés

Halte ici le croc en iambe  

Raté

Deux mains qui se frôlent

Amies et amis des contes

Effeuillés sans discernement

Et rimes sans honte ni confitures

Cornes d’abondances et ifs libérés

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 00:00

pré ambule

face et face copie

 

« Je » est dans jeu & je joue

« Je » est hors jeu & jeu est je

« Je » est dans jeu et enjeu

 

Et panique et trafique

Jus de mots & mots jetés

Jets de dés déjetés déformés

Jeu où je s’encre et signe

Ancre à jeux où je sue son jus

Jeu juste ou jeu tords « je »

Tord tue eux dans l’e des oeufs

Jeu plume je et jeux de plumes

Je plus je plait à jeu

Play and replay

Tilt over-game

 

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 00:00

vrac en stock


contre-voie-02.jpg

Et pourquoi avis de tempête ?

C’est que jusqu’à présent, sur ces pages, les séries ont défilé plus ou moins linéairement :

« Ballades », « Pays sages », « Le voile des z’yeux », « Pignons sur nues », « Hivers», « Originaux » (Ballades à contre tons avec oiseaux), « Carrés de jardins »,  « Lis nos grav’hures », « Ténèbres », « Sur la route » et les intermèdes.

Maintenant ça va se mélanger. De tout n’importe quoi. Avec des re prises, des re trouvés, re touchés, re encadré et re voir pour re partir, re lire re mettre en perspective, re chanter.

Ré mineur bien sur les gammes mineures ne sont pas, ou peu utilisées pour les défilés militaires.


je ne sais si Janis chante en ré, ce qui est sur c'est qu'on ne peut pas marcher au pas sur ce morceau.

 




Partager cet article
Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 00:00

Plonger

contre

(4)

ténèbres 3503

 

Symphonie en sous sol

Là ou ailleurs la mine est

Nadir sans spot

Pas de pot pour les potes

Puits de nuits où tout fuit

Tu sans vous où nous fond

Dans le bitume arachnoïde

Des cinéphiles égarés

Au bord des écrans écharpés

 (4) coda

 

fin de "ténèbres" si tant est qu'elles puissent avoir une fin, ni début, d'où coda voir ad libitum

 

et un bluesman blanc (doublement) avec cet hiver qui n'en finit pas de finir
Partager cet article
Repost0