Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 01:01

À l’ombre des oiseaux / trente huit

 

À l’ombre des oiseaux (38)

Dans les écorchures des évidences

Les plaies anciennes les blessures dansent

Elles plissent sur les ailes des vents

Et emplissent les veines de ciment

 

S’arrondissent des césures vénielles

Qui croisent et plument des hirondelles

Perdues entre antennes et gratte-ciel

Dans les nervures des trajets mortels

 

Les franges des nuages se dégrisent

En crachant sur les toitures rassises

Des toxiques rebaptisés médocs

 

Entreprises aux majuscules choc

Qui dépeuplent les ares et les socs

Inondant les océans de plastoc

À l’ombre des oiseaux (38)

image / txt / chx musical : tg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Z
Je peux enfin commenter... chouette. Ce retou des oiseau est magnifique. Bises et bon mardi
Répondre
P
c'est vrai c'est bien quand ça fonctionne, les oiseaux ne me quittent pas...
T
Eh bien, ça bababafouille du côté des commentaires, mais la situation est bien meilleure que sur le biloba !...<br /> Cela dit, les oiseaux de nos campagnes ne paraissent pas affectés par l'invasion des plastiques...
Répondre
P
oui pour le patinage espérons que ça va se rétablir, oui j'ai bien vu que du côté de chez toi il y a des oiseaux en nombre et en variété, en une journée j'en avais revu plus qu'en un an à côté de chez moi !
M
A tire d'ailes sous une pluie toxique...
Répondre
P
le tragique c'est que le néfaste est quaqasi invisible ... et qu'il attaque tous et toutes...
A
Poésie du désespoir, mais si juste!
Répondre
P
du désespoir pas tout à fait : il y a des endroits où on peut retrouver nos amis ailés, mais il en est qui font peur par leur désertification et la destruction des paysages...
T
j'adore comme toujours !!!<br /> j'ai eu beaucoup de problèmes d'ordi...<br /> amitié<br /> tilk
Répondre
P
merci pour tes encouragements ; les soucis d'ordi sont partagés, je crains que ça ne se fasse de plus en plus fréquent ?