Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 01:01

Rencontre fortuite sur le chevalet

Pignons & cie / trente et six

Des images posent sans faire collision

Elles illustrent bien plus que le maigre horizon

Que dessinent l’écran coincé dans le salon

Les oiseaux originent l’ombre des pignons

 

Les maisons se cultivent des greniers volages

Qui envoient des idées rejoindre des nuages

Dont les légèretés se mélangent aux pages

Qui dessinent entre les mots de nouveaux passages  

 

La tête dans les songes les pieds dans la terre

Le jardinier caché par les arbres sévères

Se dit des poèmes qui passent les frontières

Entre amour tendresse et utopies libertaires

 

images : pj choix musical et txt : tg

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 01:01

Tryptique polychrome atypique  

Pignons & cie / trente et cinq

Les plumes des souvenirs s’élancent le soir

Quand les yeux des oiseaux débordent des nuages

Donnant aux eaux des songes rivières sans âges

Des élans évidents mais forts de sèves noires

 

Les oiseaux se dévoilent en rimes teintées

Leurs chansons lucides se mêlent aux lumières

Les têtes relevées essaient lire l’air

Des musiques qui se meuvent en liberté

 

Bravant les arêtes des textures heurtées

Qui s’érigent sans savoir les lois des courants

Les bêtes et les gens aux semelles ailées

Se taisent et les pierres se forgent des dents

images : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 01:01

En vols en si mineur

Pignons & cie / trente et quatre

Le peuple des oiseaux expose dans les cieux

Des beautés discernables au centre des jeux

Que se livrent les larmes les rides des yeux

Et les horizons émergeants lors des adieux

 

Le prisme des intellections aiguise alors

Les sensations fragiles qui se meuvent là

Entre dire et se taire pour ne pas que les ors

Se changent en plomb chargé de pauvres repas

 

Lestes incohérents qui s’écroulent sitôt

Que la cantinière va où sont les héros

Crient les enfants assis sur le mur de l’école

Les oiseaux se dispersent  et crient et s’envolent

image : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 00:01

Notes accrochées aux mesures ...

Pignons & cie / trente et deux

Les majuscules tatouées sur les entrelacs

Des mois et des semaines survivent aux pas

Sages ou fous ou insensés agitations

Floutées par les acteurs en représentation

 

Silhouettes et décors se mêlent dans le temps

Ils inventent des ordres qui cachent souvent

Les os et les paroles des vivantes bêtes

Qui se meuvent et s’exposent sur les arêtes

 

Animées par essence et bâties par les êtres

Aux allures de mages mais nourris des ors

Vices empaquetés sous des hâles retors

La diagonale brisée déjoue le paraître

image : pj txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 00:01

Pièce ouverte et modulations

 

Pignons & cie / vingt et neuf

Les ocelles du temps et des météorites

Morcellent dans les vents des axiomes des rites

Aux architectures ésotériques qui donnent

Aux horizons des orientations qui sonnent

 

Dans le soir l’attente des nuits aux rêveries

Informes ingère des esprits et des êtres

Hybrides qui s’en viennent danser aux fenêtres

Quand les utopies se dévoilent dans les brumes

 

La délicatesse des fées exporte ici

À nos pieds dans nos crânes des ailes des plumes

Pour inscrire dans les ciels de vraies poésies

Et dans les matières de belles mélodies

image : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 00:01

Suite atonale en tricolore apprivoisé

Pignons & cie / vingt et sept

Les pliures des versants écrivent sans fard

Les ascensions étonnées des tensions départs

Et attentions se mêlent sur le char éclairs

Et parenthèses qui se conjuguent à faire

 

Des passages entre aujourd’hui et hier

Le temps se mémorise en palettes histoires

De donner aux calendriers des corollaires

En vers et contre chant matières des regards

 

Qui se bâtissent des esquisses vulnérables

Mais si sensibles que les traces cultivables

S’invitent au matin sur les cahiers arables

Et au soir sur des portées aux notes affables

image : pj / txt et choix musical :

Partager cet article

Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 00:01

Suite pentatonique en bleu cru

Pignons & cie / vingt et six

En la mineur plein soleil

En mi majeur lune brute

Clef de sol de fa ou d’ut

Le chef émancipé veille

 

Suite dodécaphonique

Hors légende stratégique

Manœuvre sur la palette

Touches et calculs en tête 

 

Les silences ne se notent

Que sur les plumes linottes

Philomèle ou locustelles

Syncopes sans logicielles 

 

La brosse hybride le vide

Des tableaux sans fausses notes

Les solistes sans stress votent

Pour des teintes apatrides

image : pj txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 00:01

Suite chromatique avec des rouges à la clef

Pignons & cie / vingt et cinq

Dans les silences des mémoires se déplacent

Des gammes et des visages revers et faces

Les yeux des paysages lisent dans les germes

Les épopées amassés dans les épidermes 

 

Les printemps déposent les couleurs des pétales

Sur les paupières familières des enfances

Des herbiers conjuguent des saisons cardinales

Et rebattent les cartes des parties finales

 

Les partenaires jouent sans faire le total

Des lustres mélangés des écarts et des toiles

Points sans repères marquants cadastre bancal

Où viennent chanter des héroïnes fatales

Partager cet article

Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 00:01

Suite modale en bleus actifs

Pignons & cie / vingt et quatre

Les instants fragiles noués aux souvenirs

Hésitent à définir des alliages ceints

Par des mains parfumées sur de riches refrains

Les molécules frangées cherchent à contenir

 

La force et la beauté des oiseaux pélagiques

Les contraintes se figent dans ciel civique

La part des arts s’applique à cerner du chimique

La verve et les mesures des musiques cosmiques

 

La prudence accuse le poids des écliptiques

Et les merles perchés sur les rimes publiques

Amusent les passants qui se pressent lyriques

Chanteurs oniriques par ce jour magnétique

 

 

image : pj txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 01:01

Bleu majeur renversé

Pignons & cie / vingt et deux

Les stimulations latentes des épidermes

S’évasent vers des azimuts aux éminences

Prudentes où se mêlent pudeurs et vaillances

La cadence des ondes se gave des germes

 

Soulevés au hasard des rencontres sauvages

Quand les bascules du temps avèrent les âges

Et que les yeux des vents se découvrent hardis

Et si peu civilisés qu’ils lèvent les plis 

 

Offrant aux gentilles personnes des ouvrages

Perfusés de croyances et de plages sages

Ouvertes aux influences mais  redoutant

Des souffrances les heurts et les coups aberrants  

image : pj txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0