Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 00:00

Ni fleurs ni gerbes...

3 encres sur lièges 01

 

Le presse papier ne sait pas lire – il cloue sur texte lectures et gestes – les pas perdus rongent les rues et les refuges – hissant des nuées au rang de chef-d’œuvre – des sauterelles râpent les toits – silence compris – des papyrus délavés encodent des strophes à la va vite – les sédiments cimentent les veines – les corps se muent en vains supplices – les plis des morts font fausses pistes – les cris des ports posent des croix sur des naufrages mésestimés – un alphabet venu de temps anthropophages – pousse les pierres vers des rivages incomplets – la sécheresse des feux tus forge des chaines invisibles – les ombres figent des décors – dont ni toi ni moi ne savent la loi.

 

Repost 0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 00:00

Ôh mes tonneaux...encres-sur-lieges 0007

 

À rebrousse toits à rebrousse voies – les voiles se croisent sans se voir – dans les remords des causes accortes un fugueur fauve choit sur les pas sages – des architectes aux noms gommés peignent les reliefs – des  fêtes éviscérées à force de redites et de copies – sur l’écran terne des voix gelées le script sèche des larmes armées -  la chanson triste des amants enduit les rides de lents vernis – un dramaturge analphabète trime à re-farder des momies mauves aux yeux de verre – les héros piègent des répliques cent fois passées sur le faux marbre – un has-been issu de livres usés tente de ravir le premier rôle à des cabots démaquillés – dans les loges désertées le maquillage s’effrite et s’agglomère aux poisons des rêves repus de fausses gloires – le brigadier cogne / annonce d’une reprise sans toit ni toi ni moi ni lois -

 

 

 

Repost 0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 00:00

Et puis taffe

encres-sur-lieges-0009.JPG

La surdité des trop nourris gagne la plaine et ses vents sages – les cris des freux frôlent le derme des corps perdus dans les pillages – les pierres grises bornent la plage des cimetières qui signent et règnent – croix érigées dont le sillage s’estompe sur le registre des monuments – l’échelle du temps croise le fer avec les courbes des mémoires – entre pots de faire et pots de taire – les brisures des chrysanthèmes émaillent les lèvres des amours – de reflets et de moisissures – l’intelligence y perd sa pertinence – la perte lime les ordonnances – critères et caractères volent aux acteurs leurs apparences – la scène s’empoussière et sue à sec – là où toi ou moi sans lois se fondent.

 

 

Repost 0
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 00:00

Quatre sangs vins et huns

encres-sur-lieges-0005.JPG

Les dés filent – chiffres gommés – les dés ferrent les rideaux  – pas de martingale – une mare s’étale – eaux dormantes eux saignants – s’entent les os sur les ans gris – au troisième tout an est terme – au énième c’est vrac et bris – les dés valent en bourse – les bourses cocoricotent - les coqs s’enraillent – les rails peinent à travers le paysage – le pays gage sa traine – la bourre des brumes brasse sa berne – les temps dardent leur dents cariées – doubles croches sur portées monochromes – la rampe ripe - se râpe les reps – les sièges des songes règnent sans sagesse – sur éponges indurées les strates tressent des ramonages – tout cru – tout nu – le carcinome concocte des crimes  -  en toute légalité – la rue nettoie ses pignons et ses cadavres – sans toi sans moi sans loi –

 

 

Repost 0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 00:00

Charges de marges

encres-sur-lieges-0003.JPG

Le bât ment – le bas rage – la basse court sur le banal – qui bave des ronds d’elle – sans clapot ni cernes ni trêve -  sang brûlé et encaqué couve sa caravane – migrants macéré au fiel de gain -  miel mort t’y faire – la grue graine en ganse galvanisée – ça gerce en gangue de gargouilles – sur cathédrales néo normée – les dés ventent les nombres finis – dans l’indéfini des faims cupides – à terme les termes au terminus – en dos gênent les dociles – nids de faussaires aux faux airs naïfs - que domptent les doctrines du profit coprophage – les liquides guident les gonorrhée avides -  la maladie sort de son lit – ça pigne à la Ponce Pilate sur le crâne décalcifié – et les grues s’en vont dans les cieux impavides – où prient des dieux cotés en bouses – sans toi ni toit ni loi.

 

Repost 0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 00:00

An pile ment –

3-encres-sur-liege-03-copie-1.jpg

Le cas danse – linéaire ou bloc – défilé / retour pleine gueule – gueule des tours – détour sans retour – amour et mort – rien à dire – écrire peut être – veut être – être en écris – écris des dedans en traduction à vif – exalations des nerfs en mots et en silences – silences des maux – s’y lancent les être successifs sans succès – excès / méfaits / forfaits / défaits – sépia des clichés – clichés sans suite – ceps des vignes bues -  suie des crémations – sur mou des matières grises – sur acier des faits – sous extase / stases / paraphrases – simagrées et fausses pistes – au poteau l’insoumis – le flingue des ans signe sans gloire – La gloire des petitesses singe la loi – le singe sur les fesses frime et casse les rames – sur l’écran roi de ses puits denses – l’eau moud sa flemme et ses mouvances – sans toi sans toit sans loi.

 

Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 00:00

Icxe

3-encres-sur-liege-02.jpg

Les musiques militaire n’avancent jamais sur trois pattes - un retour en souvenance - et/ou en jambe - soldat démobilisé - songwriter chassé - nostalgique ou trimard - amoureux éconduit - veuve / veuf – fils/  fille prodigue - sortie de pénitencier - mise à plat / cinéma intime - sur l’écran liège de sa mémoire - le script défile en encre en live - retour aux sources / sources du retour - les ombres bougent à contre temps - le temps se meut à contre ton - encontre et vers – revers et comptes - à soi en soi sur soie /sous dure mère – le décors s’arrange – le corps se ronge – le songe se range – l’image mange / les âges nagent - les langes en vrac – linceul et vestes – brassières et mouchoirs – sur les crans roides de ses fuites – le ciné coud ses écrans fauves – solde de tout conte -  sans toi ni toit ni loi –

 

 


Repost 0
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 01:00

La lune (de minuit)

lieges-01-11-copie-1.jpg

 

... / Un échiquier démembré hypothèque une voie sans issue / La reine vend au fou sa tour / Un chronomètre retourné mange les pions et crie coucou / Le cavalier rongé de rouille calcule un petit cœur / Une excuse étouffe un schlem en défouraillant à tord et à revers / Grand chien se tient à carreau quand  la trouille crève la garde des annonces emballées / Une dame noire saute trois cases et choit dans le godet / L’amoureux s’tache les opercules à dévorer l’énigme qu’elle a sur le cul /  Une petite pousse le chien sur la touche / Le chat noir sous une échelle enfourche un balai / Rue du surier un joueur loue à tant de l’heure un rétameur / La lame crisse sur les grés gris / Se crispe et se cale dans la paume / Le cavalier de coupe joue de l’épée / Le denier choit sur le carreau / Le bâton  d’Hector  épie Lahire / Sous l’œil de Lancelot / Ogier à la table ronde s’épargne / Point d'interrogation mute / Point de poing final  / Point d'orgue / À qui la donne ...

 

Rory Block (1949) Princeton New Jersey ici reprise d'un vieux blues de Fred McDowell

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 01:00

Le Soleil (de minuit)

lieges 01-11-10

... / Le nez dans les étoiles et le cul dans les voiles / Les cheveux de la belle tatouent le ciel d’un lit décalé / Des vagues versatiles sondent la nuit qui va seule / Un glaïeul dans la gueule / Une étamine sème son pollen allergène / Un vers traversé de flèches vénéneuses / Éclaire le satin des draps éparpillés / Muscs et sueurs / Tendons gainés / Muscles saillants / Soies sauvages imprégnées / Une fine champagne fraiche nimbe la lune de bulles psychotropes / Un mot moelleux masque les noces d’un écrin embué / Plaqués à vif / Sur la fidèle nacrée / Un accord clair franchit l’impasse / Et fraie la voie / Un chat en chasse se tasse sur son axe /

 

Marcian Ball pianiste Chanteuse de blues 1949 Orange Texas.

Repost 0
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 01:00

le char ïode lieges 01-11-9

Retour sur divers tassements / Dans la minerve de vieil osier un pain planque un os poreux / Des intermittents jouent aux enchères un césar pipé / Le rôle revient à la starlette maigrelette cocaïnée  / Un fil à plomb cube une overdose d’histoires christiques / Le trouvère sèche sur la ridelle de sa charrette / La croute idiote sur les cimaises flèche la route du Père-Lachaise / Sancho vomit son cidre rance / La récurrence des plaies offense un vrai chaman / Mélusine médusée marraine des mécènes morveux  /  Tisane lyophilisée / Liqueurs brevetées esgédégé / Clips pré-bornés / Dame en escorte / Le dos des cartes s’illustre sur ordonnance / Une chatte tricolore allaite des poètes dans la bibliothèque étique aux étiquettes antiques / Un kit d'anges métamotphes s'étrangle / Pris dans les arcs boutés /

 

Lou Ann Barton (1954) Forth Worth (Texas) a travaillé avec Stevie Ray Vaughan (entre autres).

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche