Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 10:01

sait ?

blues 04

À dos c’est à l’histoire

Sous les titres en sous lignés

Sur la portée en interligne

KKK transpiré sur trêves caviardées

Une charogne sur le chemin

Signe le rôle des pèlerins

Une tombe ourle la berne pelée

Reprises désossées révolues

Portées écornées sur cahiers brûlés

 

Les lèvres douces mâchent la chique

D’insultes ravalées indiques iniques

Elles crachent des ruses mortifères

Elles ensorcèlent sens essorés un air

Sur la dérive de la nuit météore magique

Le diable sa musique et sa clique

Gerbe glacée gerçures de l’âme

Verglas gravé dans grille incarnée

 

Sur l’océan des sangs mêlés rament les os

Sur l’océan des orphelins des drames sèment l’or

Des amours mortes par asphyxie

 

et une leçon de contre

basse : Willie Dixon et Memphis Slim

 

 

  txt et lino tg tirage mise en scène pjtg

Partager cet article
Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 01:01

 

Tant hâtive tentative

de titres emblématiques

riffs-07.jpg

 

Blues de la mère autocratique

Blues du père cirrhotique

Blues du grand frère colérique

Blues de la sœur hystérique

Blues du chanteur analphabétique

Blues des rues amnésiques

Blues du pasteur barbiturique

Blues de la femme énigmatique

Blues des fleurs sclérotiques

Blues des âmes hémiplégiques

Blues de l’amour cadavérique

Blues des rêves impudiques

Blues des conquêtes politiques

Blues de l’amère prophétique

Blues de l’inconstance sadique

Blues du songwritter famélique

Blues de la marée épileptique

Blues du jour sans éthique

Blues du texte hermétique

Blues du blues fatidique

 

The Rolling Stones : I got the blues

 

Txt, lino, aquarelle : tg / tirage et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 01:01

Blues des lits froids

blues 01

À accrocher des feux follets

Un cœur exfolié

Se joue la vie à face ou pis

Sur la dérive de la nuit

 

Les fleurs pensées riffs

Lèvres ourlées des mots actifs

Se noient sans un cri

Sur la dérive de la nuit

 

Le baiser tendre des rime(s) osées

N’a baigné qu’un brin de soie

De la dernière nuit larguée

Sur la dérive de la nuit

 

La main tendue sur un doigté

Courbe ses lignes biaisées

Perte clouée en nerf cramé

Sur la dérive de la nuit

 

 

 

 

on retrouve PAUL PERSONNE

 

"toutes les nuits j'compte les jours"

 

 

 

 

txt : tg image : tg tirage et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 01:01

Des rives du chant aux ors des corps

blues 03

Songes largués au large des mers de larmes

Sur les rivages caressés des eaux isolées

Sur l’horizon des jours sans faim

Boire l’alcool des beaux refrains

Cerne et rade au creux des rimes

Pauvres mais pétantes pétasses tactiles

Ou trucs à sculpter des culs ternaires

Dans la soute souscrivent des mécènes

Les sutures des langues fouets suintent

La nuit percute les songes gris

De corps repus de coups de cris

Un verre de raide ça asphyxie

La vieille colère des cœurs épris

 

Les forces des nuits baignées de sels

Inspirent les doigts jusqu’aux petit matin

 

Tenter de bercer le rêve cramé

 

la fougue des années septantes : Suzy Quatro

nostalgie : le blues anglais

 

lino : tg txt : tg tirages et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 01:01

La roue du blues

so blues 02

De tous temps syncopes cocaïne et rêves

Trèves enclavées dans la gangue Jim Crow

Clash croquant craquant crachant crash claquant

Pas du Toc  ni de tics train de transes

Quid de trac si truculences troquées

Trucs traçants sur turbulences trocs

Contre croutes criblées crèves cœurs

Ça tape et tranche dans le vif sans anesthésie

Le vivace se vaporise dans le crâne cavalcade

La chance au coin des dès décerne la perte

Des sueurs des esclaves et des cernes des fers

Boogies barbelés sur le dur ballaste et macadam

Riffs funambules formulés sur le vif

Des amours trucidés sur les rives des baisers

Solos lascifs  susurrés en douce sur la soie

Pont éperdu pointé sans épargne vers les septièmes

À corps perdus dans la nuit des ruptures

Douze mesures pour voyage ad libitum

 

les Beatles revus par Dana Fuchs

n'hésitez pas à écouter "songs from the road"

 

images et txt : tg tirages encadrement mise en scène : pjtg

Partager cet article
Repost0
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 01:01

link Blues de l’enfant perdu

so blues 04

 

Le père est au café trop bavard

La mère suit un client impatient

C’est là au coin du boulevard

C’est le blues de tous les jours

 

La fille se cherche un autre amant 

Pour payer sa dose de calmant

La patiente se lamente doucement

C’est le blues de tous les jours

 

La môme se conjugue des idiomes 

Le frère se perd dans le sectaire

Grand-mère prie en solitaire

C’est le blues de tous les jours

 

L’amour est morte sous le trait

Le peintre crispe ses couleurs

Le songwritter peaufine l’accord

C’est le blues de tous les jours

 

 

 

Joe Bonamassa

guitare et texte : du grand art

 

 

 

 

  images : tg txt : tg tirage et encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 01:01

Bleusy bleu

so blues 01

 

Poignées de notes arrachées au soleil

Accords fragiles accrochés à la terre

Fulgurances d’audaces attrapées à la rue  

Vigueur des muscles encordés sur place

La verve des alcools raides s’exagère

Mains  serties de virulences virtuoses

Sous la lune cramée le solo illumine

Des idées encrassées de violences tordues

 

Ça cogne dans la poitrine et ripe sur les tripes

Ça vole en virtuose sur la vertu vivace et le vice vivant

La viole des virgules vertige dans le vert véritable

Des vers aventureux qui voguent vers la voie

Lactée Ça cogne en vrac dans la vertèbre

Voluptés vendues volubiles vivaces valsant sur verbes voraces

 

Dave Maniketti : I remenber

 

  Images et txt tg tirage mise en espace encadrement pjtg

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 00:01

Rapace

lino bi 06

L’Oiseau

des je t’aime

Se dissout dans le ciel

Le totem des ivresses escorte

Le verbe désossé

Incises des soleils lucides 

Quand les yeux

Se vertèbrent des espaces

Ignorés

Douloureux

Les vents indifférents

Poursuivent la lecture

La lumière entre et troque

Ses alcools de beauté

Sur  le dur sang devise

Pieds décomptés des hexamètres

Semés aux hasards

Des baisers et des bleus

 

pour paraphraser Neil Young : Blues is not dead

Alabama Shakes et cette chanteuse : Brittany Howard

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 00:01

Pousuites

lino-bi-08.jpg

Une bouche de ferveur expose

Les lèvres du délire

Dans les nues des nuances

La trêve rompue tutoie

Les tropes de la tombe

Au portes de la nuit

L’indifférence se replie et fuit

 

Ange au sexe musique

Démon de fièvres et de rythmes

Excédées au delà du tangible

Des échelles érigent des ascendances

Sans fin Les horizons se courbent

S’élèvent Tempêtes et oasis osés

Les ailes et les veines

Se mêlent sur les traces des dieux

Euterpe et Dionysos se soulent

Et s’en viennent trinquer

Nos vers à croches que veux tu

lino bi 012

 

Gary Clark Junior Austin Texas

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 00:01

Hauts oiseaux

lino-bi-07.jpg

 

Le pèlerin se déploie 

Une plume choit

La colombe écorchée

Signe de son sang

Le crépuscule friable

 

Le gerfaut  huit

Et repousse l’orbe du four

 

Une plume

À la dérive

Le sol ne s’émeut

La colombe a déserté le lit

lino-bi-011.jpg

 

 

Audrea Mae : dans son dernier cédé une chason intitulée " Little Sparrow," mais je ne l'ai pas trouvée en vidéo

Partager cet article
Repost0