Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 00:01

Rue deux fois

Ténèbres d’eux / Les sons

La harpe à bouche éparpille son lamento

Plaquant sur les lèvres des jeunes filles tôt

Levées Des flammes et des baisers forts et chauds

Etés précoces et prières font le show

 

Dédicaces mordorées aux saveurs ailées

Que des papillons nocturnes agacent là

En ces lieux de mystères si secrets où la

Décence se moque des dits et des idées

 

La grille des prétextes nourrit les accords

Des soupirs étoilés que les amants s’échangent

Dans les rues Le blues lors berce de ses louanges

Les ténèbres hardies qui chargent les dés corps

 

image : pj / txt et choix de musiques : tg

Partager cet article
Repost0
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 00:01

Ris de ...

 

 

Ténèbres d’eux / Est-ce son…

Blasons constitués sur l’usure des pignons

Arborant la teneur ténue des oraisons

Que chantent sur le soir les oiseaux hors saisons

Piafs métaphysiques mésanges et pinsons

 

Compagnons des misères et des tempêtes

Autant que des bises et des exaltations  

Quand l’été se torture et s’arme sous les gnons

Et que la fenêtre s’armorie en esthète 

 

Les tourterelles se préservent des morsures 

Bravant les fausses apparences éclairées

Les adventices drues ornent les devantures

Sillons prédigérés  qu’avalent les pavés

image : pj / txt et illustration musicale : tg

Partager cet article
Repost0
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 00:01

Ris d’œufs

 

Ténèbres d’eux / Essais monts

Les oiseaux aux ailes d’ange se greffent seuls

Des allures et des voyages sur légendes

Aux corps de pierre aux images que rien n’amande

Hérités de hauts vols depuis le grand aïeul

 

Ils allument des feux aux quatre coins des airs

Et soulignent dans les nuages les frontières

Que nul ne croit palpables mais qui s’enracinent

Dans des iles inconnues au près des comptines

 

Des lettres aux nobles caractères typographe

Sur les pages des océans des horizons

Invertébrés où des êtres aux yeux vairons

Inventent des manuscrits aux multiples graphes

image : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 00:01

Ris d'eux

 

Ténèbres d’eux / Et semons

Les chansons percutées des oiseaux libérés

Résonnent dans les nues des héros oubliés

Le percussif broie des océans impulsifs

Que des ombres concrètes crèvent sur le vif

 

Les abstractions lyriques des schémas induits

Ne bâtissent que des mondes aux angles brefs

Scies incisant des dialogues sanglants écrits

Sur la peau des amants échoués jetés des nefs

 

Des négriers sous pavillons affranchis

Au large des codes et des édits des hommes

Gravés sur les frontons des monuments ravis

Par des idées domestiquées or décorum

image : pj / txt et choix de chanson : tg

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 00:01

Ris cachés

 

Ténèbres d’eux / et scellons

Les nervures des embruns tracés par les serres

Des rapaces et des grands hauturiers lacèrent

Des ciels et des miroirs placés sur le semoir

Des mœurs grevées d’illusions lavées chaque soir

 

Les traines des rémiges rament dans les vents

A redresser les erreurs des rues et des gens

Illustrant sur le mur des songes et des crimes

Des intrigues tordues  décorées à la frime

 

Les oiseaux magnanimes drainent dans les nues

Des épopées évadées de sciences occultes

Les veines se nourrissent du feu des insultes

Et crachent les répliques de rages émues 

image : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 00:01

Ris cochés

 

Ténèbres d’eux / et celons

Les zébrures zélées que les ailes hésitent

À signer sur le soir quand des zèbres bizarres

Zonent aux hasards des horizons que visitent

Les oiseaux médusés échappés des blizzards

 

Quand les cosmos concoctent dans le cuir ruiné

Des costards indurés au contact des heures

Celles dont on ne peut nier les cris ignés

Dans la flamme des âmes qui  pulsent en cœur

 

L’angle des brisures de lumière dans l’air

Seul et désaltéré des larmes des écrits

Annonce acérée  aux terrestres éphémères

La brièveté des traces et des acquis

 

image : pj / txt et choix musicaux : tg

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 00:01

Bluesy pays

 

Ténèbres d’eux / et-ce long...

Les oiseaux des ténèbres s’envolent sans peur

Sur les horizons des vers libres ils s’élancent

Annonçant aux fenêtres la vigueur des stances

Qu’aux plumes ils se tressent en sus des douleurs  

 

Les couleurs se trament sur des gammes inverses

Aux douleurs et aux plaisirs en teneurs adverses

Quadriphonie délétère pour les crânes blancs

Qui hésitent en corps à s’ouvrir sur les chants

 

La des becs balancés syncopent des concerts

Les chœurs se mixent des orages et des brises

Aux portées stratosphériques prises en frises

Sur des arènes de vertiges sans repères  

image : pj / txt : tg / Johnny à la musique excuse du peu.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 00:01

Sang mêle

 

Ténèbres d’eux / Et ce long…

Dans l’échancrure des heures des oiseaux volent

Aux blessures des nuits leurs lucides tensions

Les ailes sur les peaux disposent des symboles

Que les musiques déposent en diversions

 

Les extravagances des visions se revêtent

Des plissures induites par des chants d’esthètes

Qui s’inventent des crépuscules de conquêtes

Des aubes violettes aux râles de bêtes

 

Les ailes griffant les frontières  des nuages

Redressent la tête des monstres et des sages

Que la mère des orages pulse à l’envers

Sur des chorus enchantés forgés aux enfers

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 00:01

Huis sans issus

 

Ténèbres d’eux / Échelons

Par les portes des nuits s’immiscent des esprits

Qui redonnent du sel aux menus du non-dit

S’ouvrent sur des espaces de tension armées

Des gestes des silences  chargés de baisers

 

Les seuils se découvrent devant les mots choisis

Et relèvent les cadences des pas saisis

Entre espoir indécent irrévérences bues

Sur les lèvres des musiques et des tons crus

 

Qui se dévoilent aux hasards des gammes nues

Que s’échangent les anges voilés dans les yeux

Des passantes et des amants si audacieux

Qu’ils tutoient les frissons et les rires des dieux

image : pj / txt : tg

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 00:01

Douze mesures

 

Ténèbres d’eux / et selon l’heure

La marche cède aux pleurs les fleurs des âges morts

Le lâche mêle aux heurts les heures et les tords

Le sage signe ses mœurs des couleurs teintées du sort 

La rage piste les chiens perdus aux prix forts  

 

Enfermée dans la nuit la chanson se désigne

Elle pousse sa gueulante et crispe ses accords

Juchée au carrefour qui brûle vers le nord

Des harmonies sauvages aux paroles dignes

 

Sur le bord des croisées sur les angles des marches

Un sourire de femme aux accents de détresse

Mesure sur les astres les arts des déesses

Qui s’en viennent le soir s’amuser sous les arches

image : pj / txt tg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche