Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 00:01

Clichés sept clic

 

pjtg invitent R N / des trio clichés

Carreaux cassés Charlot ne repassera pas

Il réside dans les clichés signés noir et blanc

D’un autre temps écran où chiens et garnements

Aux grands yeux dansent avec rires et éclats  

 

Clics et déclics rythment les jours gris et les nuits

Brunes qui n’alignent plus rien que des relents

Débris et  cassures os des pauvres parents

Qui vécurent là et que le vent sans devis

 

 

Peigne et dépeigne  doigté pelé désaccordé

Béance sans évidence danses éreintée

Seuls quelques oiseaux égarés soir et matin

Traversent les cernes crevés sans lendemain

Cliché : Roger Noiseau / Txt et choix musical : tg

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 00:01

je vous laisse en compagnie de quelques canards

le temps d'une escapade

en terres bretonnes

je reprends les activités dans quelques temps

le temps de ...

mode pause

lors d'une ballade à l'Etang des Loudonneaux

mode pause
Partager cet article
Repost0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 00:01

Clichés cinq clic

 

pjtg invitent R N / photroy cinq

Las l’âtre froid se tait dernier reflet sur l’âme

Les doigts gercés des flammes et les mains des dames

Qui se plurent à enchanter les soirs trop frais

Ils se taisent Astres encadrés dans les faits

 

Que se dessinent les rares oiseaux perdus

Dans les courants d’air les vents contraires Les aires

Eclatées les brins récoltés au long des ans

Tige à tige pas à ailes petits et grands

 

L’aronde ne vole plus au dessous les poutres

Ne se dressent que les frayeurs des spectres nus

La craie des mémoires moisies se tord le coutre

A oublier et récoltes et  invendus

Cliché : Roger Noiseau / Txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 00:01

Destroy Clichés quatrième clic

 

pjtg invitent R N / destphot quatre

Entrepôts dépotés explosés déchirés

Tôt exposés en défaut top des pots à terre

L’ocre des tons en attentes verres des serres

Ulcères crevés sur les portées renversées 

 

Plantes sauvage recouvertes avortées

Les nœuds des humus défigurés ci gisant

Avant l’heure sous les heurts hurlements cassés

Avant le germe récipient perdu mourant

 

Ecrasés éclats d’argile cuite tessons

Ecartés des possibles racines leçons

Sur fausse raison unique carton façon

Rien à dire rien à voir crève la saison

Cliché : Roger Noiseau / Txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 00:01

Destroy Clichés troisième clic

 

pjtg invitent R N / photroy trois

Là mais son morfle ose dés murs des dits mots tifs

B  M R O I T S S É S et si

Sans suite l’alpha de l’A B sait der nié scie         

La trace des morts se défigure Motif

 

Désuni de sa naissance prie son trait ment

Songe des qui furent et se rompent dedans

Des ponctuations défigurées antres dents

D’aciers ignifugés aux pas sait les ardents

 

Beau window aveugle éventré consigné

Graf mal habile à dissimuler le non dit

Des tombes qui ne désignent que le fini

Des morsures crimes  majuscules floués 

Cliché : Roger Noiseau / Txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 00:01

présentation de et par Roger Noiseau

 

 

pjtg invitent R N / photroy

Destroy

Un bout de papier peint qui vole au vent, une cheminée noircie au niveau d’un premier étage, tels sont les témoignages qu’on voit encore sur un mur et qui rappellent qu’il y avait là une maison, que des gens y ont vécu. Tristesse…

Depuis bientôt 40 ans, je photographie des vestiges de vie avant qu’ils ne cèdent la place à des immeubles neufs. Je les regroupe sous le nom de Destroy.

Je parle assez bien l’anglais mais l’intrusion de cette langue dans la nôtre m’insupporte. Cependant, je fais une exception pour ce nom de Destroy, dont la deuxième syllabe accroche mieux.

J’ai baptisé du nom de Destroy le parc de stationnement sauvage qui fait face aux lycées Touchard-Washington, au début le l’avenue Jean Jaurès : vous pouvez y stationner et retenir son nom !

Une usine en démolition, Entrée interdite au public, Attention amiante, m’appelle également. L’interdit est toujours une invite à ce qu’il soit contourné. Certes, je monte moins facilement aujourd’hui des escaliers branlants, je me méfie des ferrailles qui pendent au-dessus de la tête, semblant prêtes à se décrocher, Port du casque obligatoire.

La série d’aujourd’hui a été prise sur le site de Béner, commune d’Yvré-l’Evêque, Sarthe. Un site appelé par les Zautorités patronales et municipales à être envahi par des zones commerciales sinistres et néfastes. (Si le cœur vous en dit, soutenez l’action de l’association qui se bat avec détermination pour empêcher ce gâchis : https://www.facebook.com/BENER-Un-autre-avenir-Officiel-165550185...).

A Bener, maisons taguées, puis allègrement détruites par des bulldozers enragés, on croit voir des humains fauchés avant l’heure, aujourd’hui zone aplanie, mais avec un jardin créé par l’association. Bonne découverte.

texte et cliché de Roger Noiseau choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 00:01

Destroy Clichés deuxième clic

 

pjtg invitent R N / despho seconde

Les yeux des maisons crevées concassés jetées

Les mots des raisons éternués broyés happés

Les avis huissiers des maux si lisse innervés

Ah vend retournés en dedans des avancées

 

Mal meuh nés mots estropiés quand sens épelés

N’appelle plus que l’insane des dits prix iniques

Et cris des si lancent aux jeux jetable Friques 

Les mots mal menés et les maux  interpelés

 

La phrase démantibulées hymne mage à

La distance écrite au cadastre des prés fées

Rances l’U mains des plans dit gère les plâtras

Manies ganses dés dedans le dé nie des rées elles

Cliché : Roger Noiseau / Txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 00:01

Destroy Clichés premier clic

 

pjtg invitent R N / photroy une

L’œil de la fenêtre clique dans le grand vide

Fabriqué sur plan puis appliqué Les avides

Ont mis à plat vont araser le tout ont sans honte

Démis sans plis emprise désert raser tonte

 

La on sée les murs en bris et bris ras tas et

Mais cas friche dé écl por vi ci trompé et

Clats te tre ment mat vies bris dé dé et Dédé

Eriaux vidées ures truits montés enfuis et

 

Qui dit qui dira les plaies laissées las et

Les phrases interrompues brisées écrêtées

Etêtées évidées désailées désolées

C’est dit en billets de dé do mage ment et  

R N pour Roger Noiseau : non seulement Roger écrit mais il fait des photo

Cliché : Roger Noiseau / Txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 00:01

Des pas palets

 

 Aqua rimmel /dix-neuf coups de brosse

Des passages palettes écorchées aux termes

Des parages et des paragraphes paraphes

Déclinés sur les pliures strates stries fermes

Où logent des blessures et des épitaphes

 

Les cieux se plissent sur les plumes des oiseaux

Les eaux se crispent aux caresses des Pierrots

Quand dans le crépuscule s’inventent des mots

Des couleurs et des musiques frêles cadeaux

 

Sourires éphémères où se glissent les

Esquisses des jours à venir odes et lais

Prose sans ponctuation autre que le souffle

Des peaux et des regards que les dires camouflent

 Aqua rimmel /dix-neuf coups de brosse

txt et image et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 00:01

Les pas pâles lais

 

Aqua rimmel /dix-huitcoups de brosse

Les cils des arbres muent dans les nuages bleus

Les cibles des arts tablent sur les mues des âges

Les scies des héritages meublent les pieux creux

Les mises des erres sablent les paysages 

 

Les stries laissées au ciel par les ailes fragiles

Accompagnent les songes des rêves dénoués

Les cris des otages cousent les nuits trouées

Les oiseaux dérident les nues de leurs habilles

 

Tressages  signatures chantées effilées

Reliées aux livres écrits dans les marges tues

Dans les plis des verbes bleus échangés aux pieds

Des vignes qui chantent l’âme verte des nues

Aqua rimmel /dix-huitcoups de brosse

txt et image et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0