Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 01:01

Œufs de ténèbres / est ce sens

Œufs de ténèbres / n’est sens

Sur les rives de la mémoire des eaux gèlent

D’autres se meuvent en espaces délétères

Les oiseaux du hasard y érigent leurs stèles

Et la mort en maraude amuse le parterre

 

Les chant venus de pays  aux frontières molles

Se plaisent à pousser sur le seuil leurs idoles

Ils culbutent des paragraphes pardessus

Les alphabets que  dissolvent des anges nus

 

La bourse des incunables change les titres

Au grés des modes hystériques répandues  

Par la trique que manie une enfant  en mitre

Les chats pitres lient les becs des plumes vendues   

Œufs de ténèbres / n’est sens

image, txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 01:01

Pays par ancrage

 

Eude Ténèbres / nait sens

Ils s’écartent et ils reviennent ces oiseaux

Du hasard ils maquillent les spleens les échos

Des images et des cris les soupirs les souffles

Et les mots crucifiés que les reflets camouflent

 

Sur les pages décalées dans des librairies

Perdues au coin des rues oubliées avaries

Percutées les soirs de mistoufles et d’errances

Quand le trajet déménage sous des ciels rances

 

Ces oiseaux magnifiques aux chants inconnus

Qui viennent se percher sur les épaules nues

Des silhouettes isolées sur l’écran tendu

Entre mémoire et paysages aux yeux crus

Eude Ténèbres / nait sens

image, txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 01:01

 

Dis ce trait / trait se vit

Talle et troue

Ténèbrescences / Traits étais

Des murs et des remparts les os des idées folles

Étrillent les cavales sombres des arpents

Les langues hérissées qui refluent sur le sol

Canines des arguments désarmés parents

 

Des fumures artificielles ces engrais

Fabriqués pour subjuguer les idiots parfaits

La face iconoclaste ignore les reflets

Et se farde sur le tard de rôles épais

 

Singeant la langue douloureuse des amis

Les nues se révoltent et offrent aux oiseaux 

Des scènes effrénées ouvertes aux utopies

Quand les aigles osent airer au creux des mots

 

Encre : pj / txt et choix musical : tg

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 01:01

Dis ce trait / trait se dit

 

Ténèbrescences / disent traits

Là où ambulent bêtes et gens les espaces

Suggèrent des musiques subtiles audaces

Ou douces berceuses symphonies stéréo

Que les arbres répercutent solos d’oiseaux

 

Comptines aux accents faussement enfantins

Blues hypnotiques et ballades aux tons malins

Les marcheurs y creusent des portées si fragiles

Que des elfes graciles perdent leurs faux cils

 

Des arpenteuses opiniâtres y murmurent

Des couplets souples soufflent des risées câlines

Les refrains hirsutes se cabrent et récurent

Des lits sombres et ardents aux membrures fines

 

Encre : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 01:01

Traits se disent

Style

Ténèbrescences / Taies et traits

Entrent les encres des crépuscules tendus

Entre les pôles et les théâtres perdus

Sur les berges hérissées des nuées florifères 

Les troncs magnétiques hérités des sorcières

 

Les écorces mordues érigées à l’envers

Les cernes mobiles s’emmêlent et génèrent

Des calendriers météores et amères

Ils illustrent les affronts des vieilles chimères

 

Les couches enténébrées cachent les repaires

Illustrations somnambules masques austères

Les comédiens se somment d’élire des pairs

Et peupler les couloirs et narguer les notaires

Encre : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 11:01

Dis ce trait / trait se lit

Tes ratures

Ténèbrescences / Étaient traits

Les flûtes des mémoires ourlent sur le vif

Les clichés argentiques des décors actifs

Depuis des temps ourdis par des facteurs passifs

S’articulent aux bleus les traces des motifs

 

L’accent des érosions raconte en contre chant

Les plaies les blessures les rires des passants

Les oiseaux très discrets se cachent dans les gammes

Les pierres et les arènes baignent les trames

 

Des élocutions subtiles et des légendes

Induites par les sentiers portés qui s’étendent

Jusqu’aux soirs quand les ombres se glissent en douce

Dans les traines épicées des parhélies rousses

Encre : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 10:57

 

Prix Polar Michel Lebrun

A été remis hier

Librairie Doucet au Mans

Le lauréat au centre entouré de la Libraire

De membres du jury et du parrain de l’édition Christian Carayon

 

Intermède PPML /   X XII MMXVI
Intermède PPML /   X XII MMXVIIntermède PPML /   X XII MMXVI
Intermède PPML /   X XII MMXVIIntermède PPML /   X XII MMXVI

Trophée réalisé à l'Atelier de Groutel

Le lauréat : Colin Niel dédicace son roman "Obia" édité au Rouergue

Christian Carayon parrain de cette cuvée dédicace son livre : "Un souffle une ombre" édité au fleuve noir

 

photos, txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 01:01

Portée transcrite

Ténèbrescences / où puise le trait

La fenêtre des regards ouvre ses voix blues

Guitare insomniaque aux doigtés de lune slide

Acéré des rêves écorchés at low tide

Quand le flux des néons se coud en fleurs par douze

 

L’arête des vitres ne peut filtrer la peine

Des adieux énoncés sur les frettes sur scène

Au-revoir peaux moirées que l’ombre teinte en noire

Doux baisers des sons clairs qui se soulent d’espoirs

 

A l’angle des mots tus la virtuosité

Des mots tresse des rimes ambiguës morsures

Exfoliés sur la laque des alcools heurtés

Quand le chat ému se couche dans son panier  

Encre : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 01:01

Modale

Ténèbrescences / raies et stries

Les effets des aubes tues se froissent sans bruit

Elles tombent au hasard des carrefours gris

Qui hésitent entre mise en scène et oubli

Quand la musique caresse les peaux et puis

 

Des perspectives se meuvent dans des réduits

Que s’autorisent les ajournement induits

Les termes infusés par des brumes niellées

Les pleurs de néons peints s’écoulent écaillés

 

Sur les heures écopées dans la barque ivresse

Le papillon des paupières accentuées presse

Quand le crayon charge les ombres des jeunesses 

La ronde des détresses se tresse sans cesse

entendu vu hier soir aux Saulnières dans de cadre de Soblues festival

Encre : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 01:01
expo Pascal MMXVI

un aperçu de l’expo

juste pour inciter

donner envie

d’aller

voir

regarder

et ...

expo Pascal MMXVI
expo Pascal MMXVI
expo Pascal MMXVI

images ettexte : tg

Partager cet article
Repost0