Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 00:01

Ailes et coups suite / milvus milvus

La compagnie des oiseaux
La compagnie des oiseaux

Vol

Vols

Voltes 

Volteface  et contre volte

Volte sur volte

Valse lente

Vol solitaire

Vol plané

Vol en phase

Volées de haute tenue

Tenus de haute voltige

Plans pans d’air

Erre des plans

Sans volts sur alimenté

L’aisance et l’élégance

Royal dans l’azur

Sidéral dans les ascendants

Sa signature caudale

Ajoute et magnifie

La distance

Portée qu’écrivent les partenaires

Ut fa sol

Lui seul fait le lien

Legato

Obligato du soliste

La compagnie des oiseaux
La compagnie des oiseaux

Un royal deux royaux

Guillaume de Saluste Du Bartas

De sa bastide le contempla

« Le ravissant Escoufle,

à qui la queue sert

De gouvernal fidele ».

La compagnie des oiseaux

Le Milan royal bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

 

Photo : Bernard Groult : txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 00:01

Un Coq

oiseaux mis en fable / un

Sur son lit de paille un coq sonnait le réveil

Jour de semaines et jour de paye tout pareil

Les oreilles des voisines s’en offusquaient

Mais vaille que vaille son devoir il faisait

Il vibrait sans trêve le bel organe

Depuis que Chronos rencontra Gaïa

Il ne fut un jour qu’il ne sonnât

La tête haute et droit  sur ses cannes

 

Mais un jour la gente énervée

Pure pusillanimité

Prescrivit son trépas

Le glas sonna

Lui qui de Zeus fêta

Aubes midis et soirs

Fut contraint de se faire voir

Prié de se faire cuisiner

Au vin ou bouillon sans fierté

 

Il en fut de ce bel oiseau

Vaincu par le dit modernisme

Qui n’est que mimer l’appeau

Sans espoir ni altruisme

Aux œuvres des dieux

Dire adieu et encore adieu

 

Le voisinage fut un moment soulagé

Mais ce coq avait fait son œuvre avec les poules

Si bien que les œufs devinrent de beaux bébés

Que les poussins devinrent poulets forts en goule

Ils firent chorales tout au long des journées

 

Moralité

Couper gosier

Ne fait rime ni raison

À qui connaît le pardon

 

Photo : Jérôme Mauny / fable : Thierry Gaudin / choix musical du même

 

Partager cet article

Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 00:01

Danielle Burgart (3)

Pul’s Art MMXVIII (12)

…/…

La partition du côté noir de l’être

Sur les pans entiers des espaces

Sidéraux silhouettes et morphèmes

Nerfs et chorégraphies

Artistes actifs agiles mais fragiles

Ceux qui savent sauront

Les verses des airs élaborent

Sur les vertiges des portées

Que  des amis liront

Dès demain

Mais dès ce jour

La nécessité s’érige en adresse

Virtuose injonction verticale

Empêcher de tomber

La chute et l’esquive s’empêtrent

Quand ombre et barbarie

Inscrivent dans le grand silence

Les battements des rémiges

Les envolées de pennes

Les nervures griffées

Des plains chants déroulés

Sur les nues éclaboussées

Pul’s Art MMXVIII (12)

œuvres Danielle Burgart : txt et choix musical : tg

on peut trouver et retrouver d'autres textes et œuvres sur http://vivrelartmagazine.blogspot.com/

 

Partager cet article

Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 00:01

Danielle Burgart (2)

Pul’s Art MMXVIII (11)

… / ...

Qui se tracent que sur les rives

Des extrêmes sensibilités

Entre hauteurs et matières

Manières et vigueurs

Quand les ailes s’en viennent

Au ras de nos enfances

Sur ces chemins de stridences

Le cri à la lisière des ombres

Niche en hiver maintenant

Calendrier imperturbable

Les pèlerins des transparences

Aiguisent leurs serres

Car le temps fuit s’enfuit

Aux lisières lointaines

Quand les cerfs ont bramé

Tempus fugit écrivent

Les sentinelles lucides

Elles dessinent des iles

Sur les routes du vent

Solistes et orchestres

Interprètes vigilants

Qui transcrivent sans peur

… /…

Pul’s Art MMXVIII (11)

œuvres Danielle Burgart : txt et choix musical : tg

on peut trouver et retrouver d'autres textes et œuvres sur http://vivrelartmagazine.blogspot.com/

Partager cet article

Repost0
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 00:01

Danielle Burgart (1)

Pul’s Art MMXVIII (10)

Du bout des pupilles acérées

Le vol surplombe notre errance

Les vastes horizons annoncent

La fragilité des ombres

La lucidité des noirs

Qui s’animent en êtres

De chair et d’histoire

Semblables nidificateurs

Qui s’en viennent couver

Annoncent à toute heure

Au cœur des mères

Quand airent les mystères

D’une même humanité

Ailes et membres

Faits pour vivre libres

Existences et destins

En acteur de leurs voyages

Sur ces chemins des voyances

Les plumes ces doigts

Qui dessinent d’autres jours

Sans calculs mais avec fierté

Générosité et vigilance

Ces  frontières perméables

… /…

Pul’s Art MMXVIII (10)

Partager cet article

Repost0
5 août 2018 7 05 /08 /août /2018 00:01

Cartes postales suites...

.../...

de la suite dans les idées

et pour donner à voir

partager et distribuer des images :

souvenirs scolaires

l’instit quand j’étais au C P

bons points et images

je n’avais pas souvent des bons points donc encore moins des images

je décide de les fabriquer moi-même

 

il y avait :

Intermède cartes postales juillet 2018 bis

viennent s'ajouter :

 

Intermède cartes postales juillet 2018 bis

ça fait :

 

Intermède cartes postales juillet 2018 bis

en attendant des nouveautés ...

 

Partager cet article

Repost0
2 août 2018 4 02 /08 /août /2018 00:01

Laurent Delaire (3)

Pul’s Art MMXVIII (9)

… /…

Des évidences permises

Le pourcentage consenti

Aux mesures des toiles

Apparente le kif kif

Des esquifs naufragés

Sur les océans placés

Entre les droites musclées

La vaillance s’exaspère

Et l’apparence se déplie

Les traits sèment les blancs

Et décident en franchise

À noter l’insoluble

Laissant aux pirateries

Des marées émargées

Dans les marques embarquées

La minutie des traits

Oblige à la rectitude

Mais pour voir pourvoit

Dans les blancs des typographies

Aux lectures nombreuses

Aux allures échangées

Dans les données abstraites

Des évidences concrètes

Pul’s Art MMXVIII (9)

Images : Laurent Delaire / Txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 00:01

Laurent Delaire (2)

Pul’s Art MMXVIII (8)

…/…

Des yeux la tension

L’instant épouse des flexibles

La rigueur variable

Maturation en mouvement

Qui demeure sur l’axe

Et digère les spasmes

En ajoutant soustrayant

Des lignes strictes

Et des sillages vigilants

En étageant les grilles

Sans lecture prédéfinie

Mais avec la mémoire des tracés

En récurrences en résurgences

Les blancs grisent les noirs

Et les noirs s’offusquent

De ce laisser aller

De ce lissage par sympathie

Mais le treillis empreint

Des découpes encadrées

Assure sur les cadres

Des textures plausibles

Des absences programmées

… /…

Images : Laurent Delaire / Txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2018 5 27 /07 /juillet /2018 00:01

Laurent Delaire (1)

 

 

Pul’s Art MMXVIII (7) poursuivons nos découvertes

Les traces des regards

Annoncent par égard

Pour les yeux aventureux

Des espaces si fins

Qu’il faut les désigner

Sans exagérer gérer

La cadence des écrans

Quand les scriptes se dénouent

Rythme sur la pointe

Des ateliers multiples

Qui encadrent sur le vif

Des traces en devenir

Et d’autres passées

Ou en gestation

Le pressentiment filtre

La trame roule et déroule

Les affects espacés

Entre les possibles

Et les absences

La distance repousse

Des yeux la tension

L’instant épouse des flexibles

… /…

Images : Laurent Delaire / Txt et choix musical : tg

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 00:01

Pièce ouverte et modulations

 

Pignons & cie / vingt et neuf

Les ocelles du temps et des météorites

Morcellent dans les vents des axiomes des rites

Aux architectures ésotériques qui donnent

Aux horizons des orientations qui sonnent

 

Dans le soir l’attente des nuits aux rêveries

Informes ingère des esprits et des êtres

Hybrides qui s’en viennent danser aux fenêtres

Quand les utopies se dévoilent dans les brumes

 

La délicatesse des fées exporte ici

À nos pieds dans nos crânes des ailes des plumes

Pour inscrire dans les ciels de vraies poésies

Et dans les matières de belles mélodies

image : pj / txt et choix musical : tg

Partager cet article

Repost0