Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 00:00

Au carrefour des contre sens

encres sans fond 0010

À voir la gueule de la p’tit fille

Assise en vrac au coin des trilles 

C’est ma gamine ma bien aimée

Qui tord le pif du bien rôdé

Dessus la tombe à peine ondée

Elle tait sa peine les yeux fermés

Ell’ mord la nuit à pleines dents

Gerbe sa flore au tout venant

La gueuse verse au charlatan

Des intérêts de métastases

Verbe pétri de souffles nases

Elle verdit les antiphrases

De fleurs pourries qui sent’nt la vase

 

À voir la gueule de la sorcière

Qui sur le square montre son cul

La poule d’or aux yeux de pierre

Refoule son rire aux invendus

 

Les dents serrées les yeux perdus

Le monde perd sa connivence

L’ordre des démences reflue

Vers des orients sans sang ni sens

 

Blind Willie Johnson Brenham Texas 1897 / Beaumont Texas 1945

Partager cet article
Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 00:00

en « B » mineur (rien à voir avec Jean-Sébastien)

encres sans fond 0008

Blues bourré mal barré débarbouilleur de bière baroudeur inversé briseur de barre baratineur patenté baragouineur postillonnant ébarbeur d’heurts barbillon embourbé dans la brume bistre briseur brisé embrasure barbelée bousculade barbare bonimenteur à pas d’heure enjôleur enjoué maraudeur inlassable épistolier sans lettres écornifleur coincé bateleur carnivore décharné baraque badigeonnée de bitumes bourbeux barattes à barbiturique bitures à hauts risques espiègle épinglé sur désespoir biologique muscles maquillés majuscules de misère almanach endimancheur de planches emmancheur de dimanches esbroufeur de mistoufles alimenteur de menteries braqueur masqué maquilleur amoureux maquereau moqueur maquignon sans meute baroudeur de bastringue magouilleur de mornifle bataclan bancale bazardé sur la bande besace flasque ballades de baisers en bourses sur des balades bordéliques sans bornes ni buts.........................

encres sans fond 0008n

 

 

Chattanooga 1895 Clarsdale 1937 la Piaf du blues.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 18:24

fin

Cathy est partie

cet après midi

la cérémonie d'adieu

aura lieu

mardi 8 avril à 13 h 45

au crématorium du Mans

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 00:00

pour marquer le pas sage objets-0036.jpg

L’admirable ami râle

L’amiral Pascal reprend du service

Sans vice mais avec persévérance : père sévère en ce

Jour de réalisation / réanimation / réaffirmation / réaction / réabonnement  réapparition  / réarmement / réassortiment / réapprovisionnement / réaménagement / réadmission / réadaptation / réajustement / réaction /

« Réa » rien à voir avec la monnaie espagnole ni les galères / encore que ?

La flottille augmentée d’une dernière couvée prend ses aises sur le carton blanc forcément brillant

Et l’âme y râle in petto vitupérant la dis

Position (noter l’enjambement : analogie avec la posture du preneur d’images)

Le corps du faux tôt graphe enjambe les décors

A seule fin de saisir la flottille dans sa focale

« Réa » facteur de (réa ne pas convoquer le contexte hospitalier mais ça s’impose comme dit le père sceptre heurts)

"Réa" facteur de deux points

Lisation : une dernière nichée d’objets

Nimation : des lino re- tirées pour une énième existence

Firmation : puisque

Action : évidemment

Bonnement : j’espère

Parition : ça coule d’encre

Armement : puisque flotte

Sortiment : nouvel étalage

Provisionnement : à seule fin de

Ménagement : avec art et prudence

Dmission : chut c’est secret

Daptation : on ne sait jamais ce que l’avenir sera

Justement : comme disait le révolutionnaire

Action : ça ne s’est pas fait tout seul.

Robert Nighthawk Helena Arkansas 1909 / Helena Arkansas 1967

Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 00:00

en crève majeur

encres sans fond 0009n

Elle vient s’asseoir au coin du bar

L’invitation vient du baptême

Que fit son père un matin blême

Peut plus s’asseoir il est si tard

La ruse extrême du poème

Rive la croix sur la déveine

Croyant ou pas le verbe peine

A refleurir le sens des haines

Qui vient chanter sur la cadence

Le souffle court qui mène la dance

Les dents serrés sur la carène

Du bateau triste qui mord les veines

Le vent du nord dénoue les fils

Secoue les angles des faux profils

La faim referme son envergure

Sur les carences qui suppurent

Le slide hargneux de la douleur

Se fout des modes et des je t’aime

Il coud sur derme le cri horreur

Qui vient s’asseoir sur le barème

Aucun visage ni même une ombre

Un mot un râle une colombe

Un vase canope aux pâles ombres

Un vieux refrain c’est une tombe

encres sans fond 0009

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 01:00

À l'ouest rien de nouveau

encres sans fond 0007n

Les glaires de la nuit gomment du paysage le damier des escales / Le mètre met ta mer / Et l’heure nous enferre / Morve / Os / Merde et stigmates / Shaker sans fond / Aucun alcool n’enivre / Ni givre ni prise / L’eau rare des sources taries anamorphose les boues / Le nerf du rock roule sa morsure vertige / Le nord suinte avec son vent putride / Le point sans ligne ne libère aucun vers / Poings écrasés entre impuissance et colère / La glose se virgule en alinéas verbeux / Les oiseaux du blues renflouent les navires négriers / Les cernes lignés écrasent les ramures / Houppiers et racines conjuguent des reliefs / Où les fleurs ne s’ouvrent qu’en épines sur des ronces grossières / La colle des pus paresse sous le derme emmuré / Tout ploie / Tout plie / Tout s’évanouit / Tout pourrit / Un cri s’étrangle et ravage la nuit /

encres sans fond 0007

 

blues de Blind Lemon Jefferson

Partager cet article
Repost0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 01:00

Ciel gris et rideaux blancs foliotés

objets-034.jpg

 

Ciel gris d’hiver hue mie

De pain à la sueur des fronts Hier

Vendre les objets & les dits de pjtg

Quasi didascalies en dyslexie

Hors programme s’colle l’air

Les dits formes et les dits styles

Déballage à cent balles et lâche âge

En plaine mancelle de celles qui

Ne paient pas de mine

De plomb c’est esquisse

De charbon par exagération (d’images)

Les dits sans or cueille ni va

Ni thé à quatre heures

Le café des mineurs

Le cas fait des travailleurs de fond

Hue au noir / blanc / rouge / jaune

Points de suce pension

Azur et c’est des rats

Mineurs par opposition à majeur

Qui ne dit qu’âne « I » verts sert  estampillé

Apte au vote et aux droits

Dits de si toi haine t’es

Dis-toi que si l’aine t'as tout et

C’est val à dé couvrir

Fine vallée douce où l’aventure

Attire à dire d’elle les doigts

Câlins  car lune et l’autre s’attisent

objets-035.jpg

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 01:00

Étape transitoire

atelier-01.jpg

Trois petits tours et puis s’en vont

Trala la la lère mise à l’air à la trouvère sans pré vert ni appeaux  linéaire / tout de travers d’où : vers verres verts envers allant  quasi anniversaire ?

Sert à rien  / À tout faire / C’est pétrin de fin de labeur à cette heure

Entrepôt momentané entre mots et positions

De l’étal de basses œuvres et les étagères qui gèrent ?

Les gars veillent à assurer avant de s’asseoir

Repos mérité

Objets et encres en cours d’empaquetage / Sur la plateau

Dessus le radiateur des gravures en cours de séchage / Suite au prochain épisode   

Les nervures d’encre tendent leurs folioles / La folle île iodle en pressage mineur

Encalminée sur le bureau

La flottille croît et croise Hier

Que croire car deux mains ont manié les gouvernes

Aïe qui va la et plus loin qui s’en va vers Aïe

Que non point d’exclamation que du prolo

Pas l’l’art à la plus value ajoutée

Sotte bise et Christ isthme

Du fatras du fait-main pour bourse lambda

Des tracas sur le tas en amas tralala

On commence en ère et on finit en la

440 et non error code

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 01:00

guitare de l'an nuit

encres sans fond 0006n

Dans les sillons le sens et le son des zics / Au fond / Dans la lie des couleurs la vase se stase / Au creux des stèles blanches / Les os noirs de l’oubli / Au cœur de l’oubli noir le blanc des éblouissements / Aux peurs noires le  blanc contrepointe / Effet de style sans valeur ni vouloir / Effet fait de sa propre impuissance / Au blanc du rire le noir des tripes ancre / Main blanche pour les arpèges / Noire pour le battement / Lecture experte & légère & décorative / Aux ineptes / Lecture atonale / Débarrassée de toute mesure / Dans la rosace la voix puise son ravissement / Et sa source / C’est toujours le même blues  / La vie en est l’accent / Fin des reprises / Le manche se brise aux tensions mécaniques / Capodastre inutile / La corde pend / Le vulgaire prend effets pour essences / Les causes se nouent en des humeurs moroses / Qui désossent les gloses et proposent  leurs doses de nécroses sous narcose /

encres sans fond 0006

 

les paroles se sera pour plus tard.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 01:00

Manigances sur fond turquoise / didactiques chromatiques suite

objets-027.jpg

Bleu turquoise : couleur obtenue avec des oxydes de chrome et cobalt / Turquoise couleur de la mer du milieu / La phtalocyanine ici n’y est pour rien / C’est juste un jus de lumière numériquement amélioré / Glossaire : Erithacus rubecula & des oiseaux pélagiques (albatros ?) & fouillis articulé autour d’un paysage bucolique / Reflets verts d’où l’intitulé  turquoise / Rouge on y revient pas : Bleu ou Vert turquoise / Azur aussi si mer / Le bleu turquoise vient d’une pierre (formée de phosphate hydraté de cuivre et d'aluminium) / On rit / Nommer un bleu à cause de la mer (qui borde la Turquie) Le fabriquer avec des pierres / Aucune pierre ne nage (sauf ponce pleine d’air) /  Conclusion provisoire : Bleu est universel ; aérien & liquide & minéral : le tout en un (ou presque) on peut ajouter un petit ver ou autre bestiole qui vit dans un des éléments donc on ajoute organique.

Et si on regarde bien : oiseaux, paysages, sources, musique, légendes, mythes, opacité, transparence, tout tout tout tout tout tout tout sept tout : tout y est ! et toc.

Avec un peu de recul on voit mieux : démonstration par l’image deux point ouvrez les guillemets

objets-029.jpg

Fermez les guillemets.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche