Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 08:52

le blog risque d'être perturbé

je quitte la rue du poète

pour rejoindre celle d'un des pères de la science fiction

peut-être le père de la sci-fi made in france

si ça se passe bien

les commentaires devraient ne pas être trop perturbés

mais allez savoir

@ +

Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 00:00

Charges de marges

encres-sur-lieges-0003.JPG

Le bât ment – le bas rage – la basse court sur le banal – qui bave des ronds d’elle – sans clapot ni cernes ni trêve -  sang brûlé et encaqué couve sa caravane – migrants macéré au fiel de gain -  miel mort t’y faire – la grue graine en ganse galvanisée – ça gerce en gangue de gargouilles – sur cathédrales néo normée – les dés ventent les nombres finis – dans l’indéfini des faims cupides – à terme les termes au terminus – en dos gênent les dociles – nids de faussaires aux faux airs naïfs - que domptent les doctrines du profit coprophage – les liquides guident les gonorrhée avides -  la maladie sort de son lit – ça pigne à la Ponce Pilate sur le crâne décalcifié – et les grues s’en vont dans les cieux impavides – où prient des dieux cotés en bouses – sans toi ni toit ni loi.

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 00:00

An pile ment –

3-encres-sur-liege-03-copie-1.jpg

Le cas danse – linéaire ou bloc – défilé / retour pleine gueule – gueule des tours – détour sans retour – amour et mort – rien à dire – écrire peut être – veut être – être en écris – écris des dedans en traduction à vif – exalations des nerfs en mots et en silences – silences des maux – s’y lancent les être successifs sans succès – excès / méfaits / forfaits / défaits – sépia des clichés – clichés sans suite – ceps des vignes bues -  suie des crémations – sur mou des matières grises – sur acier des faits – sous extase / stases / paraphrases – simagrées et fausses pistes – au poteau l’insoumis – le flingue des ans signe sans gloire – La gloire des petitesses singe la loi – le singe sur les fesses frime et casse les rames – sur l’écran roi de ses puits denses – l’eau moud sa flemme et ses mouvances – sans toi sans toit sans loi.

 

Partager cet article
Repost0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 00:00

Icxe

3-encres-sur-liege-02.jpg

Les musiques militaire n’avancent jamais sur trois pattes - un retour en souvenance - et/ou en jambe - soldat démobilisé - songwriter chassé - nostalgique ou trimard - amoureux éconduit - veuve / veuf – fils/  fille prodigue - sortie de pénitencier - mise à plat / cinéma intime - sur l’écran liège de sa mémoire - le script défile en encre en live - retour aux sources / sources du retour - les ombres bougent à contre temps - le temps se meut à contre ton - encontre et vers – revers et comptes - à soi en soi sur soie /sous dure mère – le décors s’arrange – le corps se ronge – le songe se range – l’image mange / les âges nagent - les langes en vrac – linceul et vestes – brassières et mouchoirs – sur les crans roides de ses fuites – le ciné coud ses écrans fauves – solde de tout conte -  sans toi ni toit ni loi –

 

 


Partager cet article
Repost0
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 00:00

paysage dédié trou à...

encres-sans-fond-016.jpg

Laisser le comparatif aux poètes dactylographes / « Comme et tel » balancés aux esthétiques surannées / La loupe stratifiée au musée des ébénistes / L’image pédagogique aux pilleurs de naufrages / Le mot en nerfs se meut dans les ondes des organes / Le nerf en mots exprime / L’électricité continue maintient sa constante tension / Le crabe mortifère délite ses mues semant dans les épaves ses jus et ses carcasses / Nul héritage il lègue sa cargaison toxique et prolifère / Comptable exaspéré il pâture toutes colonnes / Du passif à l’actif il ajoute sans rien ôter /  Le cahier omnivore déborde ses marges / Le jusant des souvenirs se regonfle sans cesse / Les exuvies s’enveniment d’existences  actives / La loupe gangrène le tronc et déborde sur les franges / Dévorant la futaie les registres et les sylphes / Les nymphes les nixes / Ophélie n’en finit pas de dériver /

encres-sans-fond-017n.jpg

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 00:00

Paysages dédiés deux

encres-sans-fond-015.jpg

Les dés buttent sur les décombres des jeux

La fumée des clopes archivées dans les attentes

Érode les chiffres écrasés sous les inutiles dieux

La lame d’un tarot inique coupe la suite latente

Le catalogue des images et des doux mots

Consume les index des lustres énucléés

Aux relents équivoques que charrient des eaux

Révoquées par l’impossible résurgence

Répondent des chœurs et des lais convulsés

Les graphes des ans animent la virulence

D’un fleuve aux rives imprécises aliéné

En son sein de vibrances absconses

Qui s’en vont retrouver le bateau de Rimbaud

Et ses noyés et leurs danses qui dénoncent

La froide beauté d’un printemps météo

encres-sans-fond-015n.jpg

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 00:00

paysage dédié

encres-sans-fond-014.jpg

Le paysage a chaviré dans le fleuve des souvenirs

L’ogre dévore ses repentirs peintre aux yeux crevés

Il classe sur les barrettes la danse des doigts gelés

Les oiseaux des aplats tressent sans frémir

Des mélodies aux harmonies obscènes et patentes

Le battement traine à contre ton sa misérable détente

L’innommable sans laisser le trait se tarir creuse

Le sommeil aux yeux d’opium et dépose son limon

Un soliste venu des catacombes expose un vieux thème

Où s’agitent des mensonges qui essaiment

L’arche brisée perpétue l’écho des pas d’hier

Percussions aux lames plurielles qui errent

Du zénith au nadir du sud au nord

Jusque les nerfs à vif qui crispent tous décors

encres-sans-fond-014n.jpg

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 00:00

Énième

encres-sans-fond-00bis1.jpg

Une main tendue un regard

Miment au travers du brouillard

Des S O S coincés des étoiles crispées

Des gestes vénéneux des bavures tronquées

Les dais des balancelles basculent sans pudeur

Et figent dans la nausée des visages de tueurs

Des silhouettes corrodées aux allures de radasses

La nuit gangrène le jour et piège dans sa nasse

Des noyés des épaves des vapeurs tiédasses

Barbare agnostique / Athée à l’ombre d’une croix

Le cadastre des souvenirs agglomère les voix

Des salves de cris vengeurs

Des rires tapageurs

Caféine et nicotine en mélasse

S’invectivent en carcasse

Une chaloupe aux mornes rameurs

Bat sa coulpe sans aucune rigueur

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 00:00

                         Sylviculture                          

 

lino la suze 2014 05

 

 

S’étaie ainsi

fa dièze & mi mineur / l’été de Vivaldi

Relative c’est jazz

Accords ouverts du blues

L’armure des arbres est impénétrable

Aux initiés de lire la clef

Titi nous le tend en lino majeur de rouge drapé

Donner aux regardeurs de transposer l’écorce

Où C. et T. ont fléché leur cœur

Car ce fut cœur unique en battement

La douceur des étés sur le fût se lit

La douleur de l’hiver erre en corps

C. avait dit

« je partirais quand les lilas fleuriront »

Sol à mi-manche laisse les riffs aller

En grave ou aigu demi stère

Aux oiseaux du printemps il laisse sa grappe

Aux oiseaux de l’hiver ses serres

Aux chanteurs sa fibre en résonnance

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 00:00

Et envers se ment

accolade-deux-2.jpg

Tendu entre des horizons indé

Pendants

La guitare des sérénades dés

Axées

Déploie depuis hier les cordes du sou

Venir

Le Phénix en encre sève

Vertu

À accorder lignes et coups

Leurres

Mais ce n’est ni à Londres nid

Dans l’an

Tic

C’est kraft gravé

C’est borne et lin

Seul

 

Si vous avez bien regardé ce n'est pas la même image que celle du 21 de ce mois.

Pascal a réalisé sa gravure de son côté, et moi du mien, ce n'est qu'au tirage que nous nous sommes aperçus que ça collait. prodigieux ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche