Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 00:01

Senestre (Admemoratio)...

acry th 03

Ève nue avenue des chants alizés

Le voilier a morflé

Le roulis a cessé

Un blues s’est tu sur un accord extrême

La nuit a tendu son linceul létal

La scène se vide et  occit ses acteurs

La rouille des organes

Gangrène tout espace

Le silence s’installe peuplé de spectres avides

Reine aux doigts déliés

Que l’histoire oblitère

Le scénar se dissout seul

Le ciné a brûlé sa dernière bobine

Les vues sur la toile écrue

Ne se lisent qu’à travers les brumes

Des images gainées dans des écrins secrets

L’écran ponctue les ténèbres sans fards

D’une neige impavide

Qui se soule de mots sans odeurs ni saveur

 

link pour inciter à cliquer ici

 le mouvement folk est toujours vivant

John Trudell est un magnifique exemple

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans acrytg
commenter cet article

commentaires

Minik do 11/09/2014 08:04

j'ai aimé le film...

pjtg 11/09/2014 08:53



serait ce un encouragement à aller jusque vingt quatre images ? si je te prends aux mots ? à bientôt par polyptique inter posé. @ +



Tmor 03/09/2014 18:35

Une poitrine vallonnée
Un horizon qui s'effrite s'en vole
Légèreté et volupté
Voilà ce qui ressort de cette image
Enfin pour moi à l'instant T

pjtg 04/09/2014 08:04



oui quelque chose entre organique et minéral, paysage et portrait ? première partie d'un tryptique. un peu de suspens sur pjtg, pour faire mentir la vision frontale des productions plastiques. @
+



FreeB 03/09/2014 16:53

tu es pointilleux?

pjtg 03/09/2014 18:16



pas pour tout. pour plagier Desproges on peut pointiller mais pas avec tout le monde et pas sur tous les points (de vue). @ +



Topa 03/09/2014 09:53

"Nous tenons la lampe allumée..." (Jacques Bertin)

pjtg 03/09/2014 11:09



un beau texte, une belle voix, merci je vais écouter d'autres chansons. @ +



Laurent 03/09/2014 08:22

Cela m'a fait repensé à une chanson de Leprest.
J'ai fait un rêve saugrenu
Tu descendait nue l'avenue...

(Tes images aussi sont vivantes)

pjtg 03/09/2014 09:00



j'écoutais une interview de Leprest hier, la chanson (ce style que les médias baptisent poésie comme pour signaler attention danger) est une belle manière de partager.  @ +



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche