Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 00:01

et à coups leurres acry th 06

Escales à rebours

Sur format marine

L’escalier se dévore les degrés

Au gré des vents les saints se retirent

Dans des calendriers amnésiques

La musique des étés se referme sur elle même

Les jambes des poèmes dévissent en blasphèmes

« A » « T » se teintent et détonnent

Ré qui aime en mineur les étoiles

Où s’en vont reposer les cendres des héroïnes

Désaccorde la vielle qui tisse son bourdon

Les cardes des pros filent des cieux anthropomorphes

Quand des astres s’éloignent

Des lueurs pro fanent

Les mots s’arrachent des frissons

 

 

Hey Hey My My

Neil Youg dans toute sa splendeur version acoustique

out of the blue

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans acrytg
commenter cet article

commentaires

telos 31/08/2014 14:22

je ne publie plus..

pjtg 31/08/2014 19:00



dommage, ça faisait une fenêtre sur un autre horizon, si tu envisages autre chose ?



la bacchante 31/08/2014 07:52

Lu à haute voix! Magnifique.

pjtg 31/08/2014 09:47



merci j'eusse aimer entendre, moi je ne lis que dans ma tête ça raisonne c'est tout. @ +



Topa 30/08/2014 11:50

Un visage qui fait penser à un dieu sud-américain...

Neil Young n'est pas au bout du fil...

pjtg 30/08/2014 14:41



https://www.youtube.com/watch?v=t4Y1wDdMYH4 voila la page où tu pourras entendre cette version accoustique ( l'autre version électrique s'intitule back to the black). Peindre c'est aussi partir à
la recherche de ce que mes doigts veulent exprimer, ne pas rester dans l'anecdote, et ne pas déraper dans l'esthétisant ou la déco vide, des images pour inventer et donner à inventer des
cosmogonies. @ +



Minik do 30/08/2014 11:14

"Quand tu écris "ré qui aime", je pense à "faux ré"...

pjtg 30/08/2014 14:32



Gabriel Fauré a écrit un requiem op 48 en ré mineur. en arrière pensée le "Requiem athée" de Michel Onfray, les guitares accordées open D des bluesmen on met tout dans un shacker on secoue et
voilà, merci de ta visite. @ +



Tmor 30/08/2014 10:20

On voyage ailleurs. Les formes et les couleurs bigarées se bagarrent avec le non sens pour créer de l'illusion et de la poésie.

pjtg 30/08/2014 14:35



la couleur est une des armes du peintre (pacifiste) le choque (rock) des pigments me plait. dire en couleurs les choses dures ou dramatiques me parait un bon terrain de travail.