Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 01:00

Abscisse

tenèbres013

La chatte glisse dans les coulisses des étoiles

Au ras des rues raides les rats rôdent

Les pas anonymes peuplent la patience

Le diaphragme accorde son mutisme

A la distance disjonctée des hymnes

A fleur de nuit les iris persévèrent 

Le possible s’expose à la profondeur

Des nuits entassées ici et ailleurs

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

TELOS 26/01/2013 07:38

lire lentement pour récupérer de la lumière.apprécier sans aucun mouvement

pjtg 26/01/2013 14:04



accompagner d'un bon verre à déguster lentement, plusieurs si nécessaire, let's the music go'



Martine 25/01/2013 18:00

pour moi aussi ce sera un whiskey ,à boire le regard plongé vers l'horizon assise dans un rocking-chair le chat sur les genoux!!!

pjtg 25/01/2013 19:40



là-bas c'est de la gnôle, de la raide de contre-bande, mais on peut se servir un verre à leur santé, à tous ceux qui chantent le blues, et à ceux qui l'aime. tchin !



la bacchante 25/01/2013 10:16

Ordonnée.

pjtg 25/01/2013 19:37



faut bien rester les pieds à plat. et l'horizontal est la meilleure des ordonnées, l'or donnée aux bipèdes l'aplomb, c'est mieux.



L.D 25/01/2013 08:17

Je ne sais pourquoi, cet article sent le pain chaud du fournil

pjtg 25/01/2013 19:34



comme le effarés du poème d'A Rimbault, qui se ravissent à l'odeur et à la vue du fournil.



Minik do 25/01/2013 08:14

Un dernier verre
avant d'entrer dans la nuit...

pjtg 25/01/2013 19:33



un verre de raide, dark is the night, on a moins peur.