Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 01:00

Loupes

tenebres-43-jpg.jpg

L'infra structure des lexiques basiques

Et fronce la jupe de rehauts ondulants

Fausse altérité qui se terre et soudoie

Binaires chamarrés coincé par le négoce

Les plisses et les palisses s’élisent miss

Et complices des polices avec ou sans-serif

Les livres aux marges studieuses apaisent

Les érections en dressant des héros

Aux côtes allégées d’attelles évidées

 

Alvin Lee nous laisse sa musique

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

martine 13/03/2013 17:20

un appel vers......sans fin..... sans fond....sans dessus dessous....

pjtg 13/03/2013 19:14



et Alvin lee qui passe à l'éternité. il va rejoindre la cohorte des rockers dont il ne reste que la musique. écouter en streaming, c'est bien mais ... comme les ormes dont il ne subsiste que les
loupes converties en meubles.



telos 13/03/2013 13:12

ccccccc'est beau...secret cloître..

pjtg 13/03/2013 14:37



les secrets les plus précieux sont les plus cachés. c'est mon chat qui sussure entre ses moustaches. chut... ces chers secrets se taisent...



Lily 13/03/2013 10:28

Là où ça plisse
Là où ça glisse
Poser la loupe

pjtg 13/03/2013 14:30



en la mineur. La loupe pousse en anarchie. le terme glisse du défaut à la rareté. trésor caché et moyen d'observation.



Topa 13/03/2013 08:23

C'est automatique, quand je vois écrit le mot "loupe", je pense à la loupe d'orme, pièce de bois devenue rarissime...

pjtg 13/03/2013 09:01



feu les ormes. mon cher Watson. ne reste que les meubles, et quelques souvenirs dont on fait des dessins et des poèmes.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche