Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 01:00

derniers pas / aller

 

 

La rue se raidit sur l’ubac des hivers

Le bitume s’irise de solutions ingrates

Le dos tourné écrête la lumière

Minuscules invendus à crinière salée

Les semelles s’éloignent refusant de s’abstraire

Rue des mystères et des boulevards rares

 

Les paupières du jour s’abaissent 

Aux rythmes des blues oubliés

 

  ténèbres 4801

 

 

 

Magic Slim est allé enchanter (son blues) ailleurs ce mois de février.

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

Laurent 30/03/2013 15:19

Il y a aussi le blues du Cantal, le blues de la Corrèze, le blues de la Creuse, le blouse à fleurs des paysannes de Depardon, ... où la vie, la nuit, n'est qu'un rectangle lumineux.

pjtg 30/03/2013 18:32



oui bien sur... mais côté productions musicales je connais moins et je suis moins attiré. la B O des films de Depardon m'inspire moins que celle de Paris-Texas. ceci dit les produits que tu
indiques ont toute mon attention et mon estime.



Lily 30/03/2013 10:36

La mélatonine donne le temps

pjtg 30/03/2013 11:13



mélangée à de la caféine ça donne des dérèglements, voir le temps de ce printemps qui porte mal son nom. il a du subir une ablation de la glande spinéale.



la bacchante, hors propos 30/03/2013 09:28

Et sur l'adret du printemps, qu'y a-t-il?

pjtg 30/03/2013 11:10



bin... faudrait qu'il y ait du soleil pour savoir où est le bon côté de la rue, à moins que ce soit pour faire écho à Lou Reed" take a walk on the wilde side"