Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 01:00
ténèbres 28

volutes 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les orchidées nocturnes croissent dans les songes

Leurs pétales s’étalent en douce et repoussent

La toison luxueuse des végétaux connexes

Les moissons majorées de nuées énervées

S’en viennent sans carton vernir les devantures

Les organes les sexes et les couvées prolixes

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

wolfragin 03/02/2013 23:20

De ces ténèbres là, vous avez tous les deux su nous inonder de lumière.
A penser que du désespoir surgit la vie.

pjtg 04/02/2013 11:13



le désespoir est une forme de la lucidité, dixit Léo Ferré et René Char a écrit : la lucidité est la blessure la plus proche du soleil.


on the road again je continue de chercher les routes en musique



Martine 03/02/2013 18:52

seule ...de son balcon ...elle écoute.......

pjtg 03/02/2013 22:33



la sérénade, on peut penser à la chanson de Nougaro, en haut en bas tout dépend du point de vue.



TELOS 02/02/2013 07:25

j'aime tout simplement

pjtg 02/02/2013 13:38



merci tout simplement. "ténèbres" est en vente dès que je l'aurai déposé à l'agence modeste.