Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 00:00

derniers pas sagesténèbres 48 copie

 

A rets sur I mage

Les voyelles s’émancipent et tournent la page

Les voies elles s’émancipent des chevaux et des cages

Les voix ailes aiment / nerfs aux yeux de femmes

Etendues sur le derme des livres / au creux des musiques

L’encre se fait belle ou terrible

Sourire / grimace / ride / cicatrice

Une risée une harmonique au fond de la fosse

Un couteau damassé replié dans les yeux

 

 

 

une belle reprise d'un blues de Robert Johnson

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

Minik do 02/04/2013 16:59

Un brin dévoyées, ces voyelle.

Super, l'accompagnement musical !

pjtg 02/04/2013 17:32



et elles se dévoilent sans fausse pudeur. j'essaie de recadrer Anasthasie et sa paire de ciseaux.


j'essaie d'avoir une programmation musicale de qualité (fonction de mes goûts et de mes découvertes)


je regrette le temps des radios.



Laurent 02/04/2013 16:54

A trop regarder cette image, on se sent devenir voyeur...

pjtg 02/04/2013 17:28



ça dépend d'où on se place. fenêtre ouverte sur cour, ou fenêtre ouverte sur neurones.



Topa 02/04/2013 15:04

Quand "les voyelles s'émancipent", est-ce que les consonnes ?

pjtg 02/04/2013 17:23



j'ai commencé avec les voyelles y'en a moins, après on verra. il peut y avoir contamination.



Lily 02/04/2013 13:16

La fenêtre
Un mât une voile
Pour un navire nocturne
Une émancipation hors de l'image

pjtg 02/04/2013 17:22



fenêtre ouverte sur... chacun(e) met à la voile, ou se cultive son cinéma, tous les rôles, devant derrière la caméra.



telos 01/04/2013 08:23

brrrrrrrrrrrrrrrrr.j'ai froid dans le dos..

pjtg 01/04/2013 14:21



par ce printemps frileux c'est pas étonnant.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche