Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 01:00

Mille-feuilles

tenebres-42-jpg.jpg

 

Taie de terre haie de haines nées sous icxe

Pont perdu entre no man’s land et zup

Sans cloches ni chaines les rets trainent

Les vestiges et des vertiges des lès laids

Les corps se bitument confondus

Les eaux lavent les escarres des friches

Les tains tentent  des relances sans fin

La nuit sans bruits s’accouple aux ténèbres

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

Naline 12/03/2013 20:24

J'aime beaucoup la légèreté de ce mille feuilles !

pjtg 13/03/2013 08:47



un coup de vent peut éparpiller les feuilles. Quand j'écris je retiens mon souffle. et Pascal souffle sur son dessin pour le faire sécher.



Martine 11/03/2013 14:36

pluie! pluie! tombe sur la feuille!

pjtg 11/03/2013 14:56



heureusemnet j'étais à l'abris. à croire qu'il n'a cessé de pleuvoir depuis que l'encre a été déposée et que les mots se sont posés.



telos 10/03/2013 10:09

allez go..la volonté d'exister comme la feuille...

pjtg 10/03/2013 10:52



la feuille est mince, sa surface peut ressembler à un miroir quand les signes s'invitent.



la bacchante 10/03/2013 07:36

medianoche.

pjtg 10/03/2013 10:51



comme la nuit n'a pas de limites, on ne sait où mettre le milieu, et la sieste, c'est activité (?) diurne.