Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 01:00

gamelles en stock

ténèbres 39 jpg

 

Tangentes tapies dans des zones mercenaires

Croches pieds manucurés au chaud dans un  bistrot

Sirops  dénaturés dans  la tiède opacité

Compagnons de mystère

Qui hantent et enchantent l’air

Un grand duc retour de tournée

Un crooner de mèche avec la costumière

Un gangster stoïque échappé du scénar  

Slapstick et gags givrés culbutent des fantômes

 

 

clin d'oeil  à Topa, un titre de Clifton Chenier. avec un ragout d'écrevisses et un roman de James Lee Burke.

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans ténèbres
commenter cet article

commentaires

Martine 03/03/2013 21:46

j'entrevois une porte entr'ouverte ,j'entre?

pjtg 04/03/2013 08:22



ou qui se referme, en biais, l'affrontement est ce qui ne permet aucune perspective intéressante. entre on verra qui habite.



Lily 03/03/2013 15:46

"La nuit s'épaississait ainsi qu'une cloison
...
Et tes pieds s'endormaient dans mes mains fraternelles."
Beaudelaire

pjtg 04/03/2013 08:20



l'épaisseur des nuits offre tant à dire, je vais consulter mes fleurs du mal, il est vrai que ce poète est de ceux que je relis le plus fréquemment...



la bacchante 02/03/2013 09:19

Ca devait être quelque chose.

pjtg 02/03/2013 11:20



en noir et blanc, des chutes de pellicules nitrates qui peuvent exploser.



telos 02/03/2013 06:52

ça va avec mes abandons sur mon blog d'hier.modestement bien sûr. la lumière force la porte..

pjtg 02/03/2013 11:17



il est des ténèbres irrémédiables. ces ténèbres intérieures... tenter de les apprivoiser ?



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche