Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 01:00

soleilface

 

Les larmes teignent les reflets

Le filet encode la lumière des décors

Le corps strié des mines indurées

Trace et enduit, creuse et  frappe

La trame se libère et éclate les nues

Enfermer dans la paume la conscience

 

Et filtrer entre pouce et majeur

La majuscule d’un refrain le trait du destin

Le sel et le miel le nectar et le poison

Jusque l’éclosion la source la marée

Points de suspension

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans sur la route
commenter cet article

commentaires

la bacchante 22/12/2012 07:28

Qu'est-ce qu'il a enduré, dis donc, ton soleil!

22/12/2012 11:43



il endure et nous fait endurer, c'est difficile de durer ou trop véléitaire, ou trop présomptueux. un face à face difficile. le soleil : la face trop vive des ténèbres. "la lucidité est la
blessure la plus proche du soleil" a écrit René Char



Topa 21/12/2012 08:07

Ah ! pour une fois, je connais (un peu) le chanteur !...

pjtg 21/12/2012 09:50



je ne pouvais faire l'impasse sur le grand Bob. Son oeuvre est multiforme et diverse, il y a toujours une chanson qui fait échos.



TELOS 21/12/2012 07:51

les mots..les mots.. sous ce soleil fou..enivrent ma conscience

pjtg 21/12/2012 09:47



si la chaleur est trop forte, on peut boire un ou plusieurs verres de sa boisson préférée, à ta santé trinquons !



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche