Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 01:00

ente de rime

manière au blanc 2

 

 

Perpendiculaire à pas / rente

L’axe anxieux fixe le flux / latent

L’arête aligne et rive l’horizon / aimant

Aux abscisses sidérantes / patientes

Trésor cavalier des trimards / perdants

Sous la voûte des déroutes / amantes

Le blues en bandoulière / tangente

 

 

 

un petit souffle hexagonal

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans sur la route
commenter cet article

commentaires

Minik do 23/03/2013 08:15

Ces mots et ces lignes de fuite m'enchantent.

pjtg 24/03/2013 10:07



j'en suis heureux, une ligne droite /qui devient un carrefour. les rencontres viennent d'ailleurs.



Topa 21/03/2013 08:44

Angoisse ! Les parallèles ont bien l'air de se rejoindre avant l'infini...

pjtg 21/03/2013 11:31



l'axiome d'Euclide n'est valable que dans la géométrie des plans, depuis Einstein on sait que tout est relatif, à notre vécu. imaginer marcher sur une de ces routes et de ne pas voir le bout,
angoisses ! sur le papier c'est pauser des questions. auxquelles chacun répond.



telos 21/03/2013 06:50

se faufiler impatiente

pjtg 21/03/2013 11:20



un pas amène l'autre, les lignes droites peuvent dissimuler des surprises.



Martine 20/03/2013 16:10

Lavillier vient à point sur un tel travail si fin mais aussi un peu angoissant(enfin pour moi)

pjtg 20/03/2013 19:40



c'est l'intérieur d'une boite de médoc qui m'a fournit le fond. il y aura une suite intitulée "manière au blanc". Lavillier bernard n'est pas tranquille, ça donne une autre perspective.