Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 00:01

Aplats placés

pigons 02

 

 

Les lais des lés / L’essaie de lés sur les dés clive la chance de lire / Des rives acryliques / Des lyres  mots dermes pour esses paissent en licites lectures / Car mots tus se bouchent coups / Zut / Peau lit / Kidikoi et qui dit kiki / Ça serre aux entournures / De dire rectrice / Ça perd les eaux d’accouche toi là / Toit hure et fonds de mensonges / Rient à toile et à valeur / Dans le tu toit ment / Fou trac / De tous ses sens / Dans l’angle croissent dit à lectrices / La vérité y gagne / Le vers à style dément / Le scripte eaux  des dedans s’enivre de coups leurres / Prime air veut nu / Ou tronc peut l’œil suit et talle en puits sciences / L’accroche aplat des portées crocque / Matte / Hic  / Et dé cerne les pots dits hommes / Ou femmes / Ou aux neuf filles de Mnémosyne et Zeus  / Il fait des petits / 

 

Lou Reed : sad song

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans pignons
commenter cet article

commentaires

Topa 18/09/2014 07:53

Figures coupantes, couleurs tranchantes, mais chanson pas si "triste" que ça...

pjtg 18/09/2014 08:36



au moins on peut trancher avec la palette, Lou Reed est beaucoup plus flou, les deux enssemble : cocktail à déguster sans modération. @ +



Lily 18/09/2014 07:30

Baignade autorisée
Petits carrés de sable limités
Rouge cheminée se dresse
Sur la pointe des pierres bleu

pjtg 18/09/2014 08:34



plonger dedans et s'inventer des paysages, partant des couleurs premières, s'aventurer dans ce qu'ils nous suggèrent. danger ou calme, césures et prolongements...



Tmor 17/09/2014 19:43

La voix de lou reed flotte au grée du vent drapé d'à plats colorés vifs et enjoués géométriques et escarpés. Je ne m'aventurerait pas à jouer à téètris avec de telles formes. @+

pjtg 18/09/2014 08:31



j'ai entendu parlé de ce jeu, mais je ne pratique pas, la géométrie est une science exacte, il nous plait de l'utiliser à des fins aléatoires et esthétiques (qui n'ont rien d'une science
exacte),  Lou Reed accompagne avec le poids de l'humain souffrant.



Francesco 17/09/2014 19:42

une oeuvre très belle, tout mes compliments...

pjtg 18/09/2014 08:18



merci, ça va encourager Pascal à poursuivre, et fournir du matériel pour pjtg. @ +



bernieshoot 17/09/2014 13:25

dans le même style que le précédent des couleurs qui tonnent comme des éclairs dans la nuit.

pjtg 17/09/2014 16:14



Pascal travaille par séries et je lui emboîte le pas, ou plus exactement le mot. c'est bon qu'il secoue le cocotier de temps en temps @ +