Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 00:00

ô vert

005

 

Les pétales s’ouvrent sous les soies des saisons

A suivre la courbe qui s’en va vers la sève

La douce heure œuvre au touché du graveur

Sentes dessinées à l’abri de la source

Du court sillon aux nectars musqués 

Là où le silence se meut et suinte orfèvre

L’ébarbure s’anime et bourgeonne la fleur

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Minik do 10/07/2013 12:35

Quel fumet, quels arômes....

pjtg 10/07/2013 20:06



ceux qu'on ne peut qu'imaginer, cachés dans les replis des images et des gravures, outre l'encre et le papier.



Topa 10/07/2013 09:40

Deux p'tits bonheurs (cf. billet précédent) sont arrivés hier soir à l'aéroport de Nantes : les animations estivales sont assurées !...
(Trois quatre jours absents et les patates et petits pois en profitent pour nous faire des fleurs pleines de promesses...)

pjtg 10/07/2013 10:38



un petit coup de soleil et c'est la fête de la flore et dans les têtes.



Martine 09/07/2013 14:57

calme et paisible...tout respire la sérénité

pjtg 09/07/2013 16:56



l'été des gravures a l'avantage de ne pas attendre monsieur (madame je préfère) météo. on change d'encre ou de papier et c'est comme on veut. (enfin si on peut). luxe calme et volupté dixit
Henri.



les cafards 09/07/2013 14:47

tant que le vers n'est pas dans le fruit !

pjtg 09/07/2013 16:54



faut savoir partager. sans vers pas de papillons, sans vers pas de rimes, sans rimes pas de swing.



Laurent 09/07/2013 10:44

Vive le blouse à fleurs

pjtg 09/07/2013 16:52



le gris des tissus des écoliers (d'hier), le noir des veuves, les lignes des statures avantageuses, le gris de l'uniforme, la blouse chante toutes les générations. la blouse roots, la blouse
électrique.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche