Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 01:01

Un pair rouge et perd

pignons lino-06

 

Le poids des zans  ça rend zinzin / Force aimant dit style / Et fout trac et un quiet / Étude sur cas ta strophe et tue sur or donne anse / Si de la jeu sort la vie va cité / Zut / À post strophe de mets en tant tenue / Sur la griffe des apôtres / île licite / Sur mer veille œufs des ténèbres / Faits z’ans dans le creux « Z » des séries « B » / Ou des chats langes nés roses et psy côte tic / Le dé nie réforme / Acte d’eux assène cinq / Le théâtre alité dit cerne et ne discerne rien / Dessert pour univers s’y taire / Clouer le bec aux dix heures / Tacle sans tact et paf dans le pif / Ça saigne des Alex en drains de pestilences / C’ui qui pue ne sent pas / Suivent les infirmes hier et au jour / Avec la nuit dans sa traine / Avec la traine des nuits / Avec les tristes aveux des noctambules qui ne notent que des noires sur portées mélo / Où se trissent des flammes éteintes qui se teintent de mélancolie /

 

pignons lino-3

 

Boby pour rire encore et encore

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans pignons
commenter cet article

commentaires

Old Nut 14/12/2014 18:04

Beau contraste en rouge et noir qu'aurait aimé Stendhal et spirituel jeu de mots !

pjtg 14/12/2014 18:19



merci, je n'avais pas pensé à Stendhal, mais l'évocation d'un amour (Mathilde) aussi fort n'est pas pour me déplaire. @ +



Topa 14/12/2014 10:34

Boby Lapointe ! Fameux poète, celui-là !
J'ai eu la chance de le voir sur scène, il y a... euh ! très longtemps (!), en première partie de Brassens... Quelle soirée !...

pjtg 14/12/2014 18:13



je ne peux que m'écouter ses titres. et le voir sur le net, ou revoir le début de "Ne tirez pas sur le pianiste", c'est tout ce que je peux m'offir. c'est déjà pas mal (de poste).



Lily 13/12/2014 13:15

L'homme à l'imper a plongé dans un imbroglio d'évènements avec des infirmes hier et de tristes doctes en bulles.
Passage au rouge !
PS: Bizarre, je décoche toujours la case "me prévenir" et je coche toujours "se souvenir" et c'est régulièrement, exactement, l'inverse qui se produit. Bizarre !

pjtg 14/12/2014 18:11



la nuit tous les chats sont gris, de vin, de rhum ou de poésie, l'infirmière d'à côté ne soigne que les noctambules. la prévenance prend les devants et poste pour la mémoire ses billets et ses
mots doux.



tmor 13/12/2014 09:05

Ce rouge est éclatant. Même avec l'encrage différent et inversé fonctionne très bien. Bravo.

pjtg 13/12/2014 09:20



c'est la qualité du travail de Pascal, on peut le lire comme on veut ça reste solide et sensible. les tirages c'est l'aléatoire qui donne des échappées que l'on ne maitrise pas toujours et c'est
bon.



Martine 13/12/2014 08:39

en droit en vers sort de la poésie dans tous les sens et sans y mettre un terme
le pignon l évite...

pjtg 13/12/2014 09:17



du rouge dont on fait les passions, le pignon sait ce qu'il a bercé en ses ateliers, il le donne à lire à ceux qui savent reconnaître les couleurs et les mots de ceux qui se sont aimé, ou qui
s'aiment en corps.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche