Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 00:00

Etude opus huit dit rue des hauts pignons

encres vergé-8

Là-bas entre mer et sol volètent des ariettes :

Fa dièse

C’est le Père Michu qui s’était chi é dessus

Car il avait trop bu (bis)

C’est le Père Michu qui s’était chi é dessus

Car il avait trop bu de gnôle et de verjus

 

Et c’est la Mère Michu qui y’avait tapé d’ssus

Avec sa poêle en fer (bis)

Et c’est la Mère Michu qui y’avait tapé d’ssus

Avec sa poêle et son battoir véner

 

Si bien qu’il avait de la merde (bis)

D’en bas jusques au  haut du dos

 

Les oiseaux de l'enfance s'inventent des vengeances

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tilk 31/08/2013 23:05

c'est du hard core !!!
amitié
tilk

pjtg 01/09/2013 11:56



je n'ose dire hardiesse, mais l'idée n'est pas loin, @ +



Topa 29/08/2013 07:54

Madame Michu est souvent évoquée dans les médias, son mari beaucoup plus rarement...
Bien que son portrait ne soit guère flatteur ici, merci à toi de réparer cette injustice...

pjtg 31/08/2013 10:23



madame Wiki me dit qu'il y a un Monsieur Michu qui se fait un nom côté ballon rond, je n'avais pas pensé à lui, je ne le voyais pas marié avec celle que j'évoque , mais qui sait ?



Laurent 29/08/2013 06:42

Je dirais même plus: Tachan, quel talent !
(signé: avec un D )

pjtg 31/08/2013 10:18



un dé n'abolira jamais le hasard, j'en ris.



Yves 28/08/2013 07:54

Tachan ! Quel bonheur ! On l'aimerait plus présent.

pjtg 31/08/2013 10:14



il reste discret, et le vaste monde (de la chanson) offre tant et tant de talents.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche