Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 00:00

Etude opus vingt quatre dit rue des aveugles

encres vergé-23

 

... / Fade façade en rade / Bloc refermé sur ses sangles / Ni cathédrale ni usine / Écran de ciment réduit à sa seule existence / Voilure tendue contre l’hiver / Arrêtes étranglées / Misaine d’un navire cerné /  C’est un soir de février / La lune voilée glacée / Assise au coin du bar un Jack Daniel / Bien tassé entre ses doigts serrés / Le piano l’accueille havre et sémaphore / La lune pointe stoïque et lui dessine / Des ailes / Sa voix monte / Avale la nuit entière / Les oiseaux de la nuit assurent les chœurs  /...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine 01/10/2013 10:42

rue des aveugles ...l'écoute et le toucher sont présents .....ressentir les yeux fermés

pjtg 01/10/2013 11:52



et sentir, et parler avec les doigts, rue des aveugles la cécité n'est pas toujours là où on croit. n'est ce pas.



la bacchante 29/09/2013 17:18

Beau

pjtg 29/09/2013 23:46



c'est beaucoup, merci pour  ce clin d'oeil à +



Tmor 29/09/2013 12:08

Rue des aveugles, titre évocateur.
Oui cette forme pourrait être tant de choses.
Est-ce si utile de la définir.
La musique donne un autre éclairage pour le bloc pouvant paraître froid au premier abord.
J'ai pensé vaguement au pistolerot de S.King.
Puis l'idée est passée à autre chose.
Ce matin j'ai ressorti les goujes.
Mon passage en presse est le 09/10 donc faut que j'avance là dessus.
En tout cas, c'est toujours un plaisir de découvrir cette série.Etude Opus.
Bon dimanche.

pjtg 29/09/2013 23:46



le titre a à voir avec ce qu'on ne cerne pas au premier abord, le paralèlle avec S King est très flatteur, mais je n'imagine pas de mondes parralèlles, simplement j'essaie de dire , donner à voir
notre monde comme il m'apparait, la musique donne une perspective qui fait aller vers d'autres continents, sous enttendu tout ça c'est notre univers, qu'il finira avec nous. il est riche et se
donne difficilement à découvrir.


Nous n'avons qu'une petite presse à épreuve, c'est très maniable et souple de manipulation, bon tirage bonne semaine @ +



telos 29/09/2013 07:10

votre sombre est beauté

pjtg 29/09/2013 11:39



l'ombre aiguise l'accuité et la nuit dessine des vérités. @ +



Topa 29/09/2013 06:32

Coïncidence : hier matin, très tôt, sur le pignon de la maison, une chouette choriste a lancé son cri d'amour...

pjtg 29/09/2013 11:46



hulotte ou chevèche, dame blanche au souffle venu d'ailleurs, la chouette était l'oiseau d'Athéna, ici en ville elle a peu de pignons, mais dans le parc à proximité je les entend certaines nuits,
elles portent des messages jusque ton pignon.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche