Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 00:00

Quatre sangs vins et huns

encres-sur-lieges-0005.JPG

Les dés filent – chiffres gommés – les dés ferrent les rideaux  – pas de martingale – une mare s’étale – eaux dormantes eux saignants – s’entent les os sur les ans gris – au troisième tout an est terme – au énième c’est vrac et bris – les dés valent en bourse – les bourses cocoricotent - les coqs s’enraillent – les rails peinent à travers le paysage – le pays gage sa traine – la bourre des brumes brasse sa berne – les temps dardent leur dents cariées – doubles croches sur portées monochromes – la rampe ripe - se râpe les reps – les sièges des songes règnent sans sagesse – sur éponges indurées les strates tressent des ramonages – tout cru – tout nu – le carcinome concocte des crimes  -  en toute légalité – la rue nettoie ses pignons et ses cadavres – sans toi sans moi sans loi –

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tmor 18/05/2014 11:01

Trio urbain et rural à la fois. Habité et bourré de vie. Intrigue mais fait douter. Au bout d'un moment on y va ou on y va pas. Ça peut se décider aux dés.

pjtg 18/05/2014 13:47



dés si dément, il n'y a que six faces, mais les combinaisons sont nombreuses, dès fois faut se décider à la confiance.



Topa 18/05/2014 08:59

Des rebonds du côté du "Hussard sur le toit", pendant l'épidémie de choléra...

pjtg 18/05/2014 10:34



les maladies se suivent et ne se ressemblent, pas dans leur évolution, mais pour certaines le terme est le même. hélas


comme tu vois, il n'y aura pas d'interruption sur le blog, orange ayant fait diligence.



telos 17/05/2014 08:11

la vie fuse ailleurs..

pjtg 17/05/2014 20:25



ce qu'il en reste, vivre et aller. bonne soirée.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche