Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 00:00

Au carrefour des contre sens

encres sans fond 0010

À voir la gueule de la p’tit fille

Assise en vrac au coin des trilles 

C’est ma gamine ma bien aimée

Qui tord le pif du bien rôdé

Dessus la tombe à peine ondée

Elle tait sa peine les yeux fermés

Ell’ mord la nuit à pleines dents

Gerbe sa flore au tout venant

La gueuse verse au charlatan

Des intérêts de métastases

Verbe pétri de souffles nases

Elle verdit les antiphrases

De fleurs pourries qui sent’nt la vase

 

À voir la gueule de la sorcière

Qui sur le square montre son cul

La poule d’or aux yeux de pierre

Refoule son rire aux invendus

 

Les dents serrées les yeux perdus

Le monde perd sa connivence

L’ordre des démences reflue

Vers des orients sans sang ni sens

 

Blind Willie Johnson Brenham Texas 1897 / Beaumont Texas 1945

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tmor 07/04/2014 10:49

Je raconte la légende du grand hourivari parfois (tahiti) et c'est à eu près de cette manière que je visualise le carrefour des 4 chemins, avec l'auberge des 4 chemins dans laquelle vit la sorcière
des 4 chemins qui vole au tit' jean la poule aux oeufs d'or, l'âne aux crottins en or mais qui sera tout de même le dindon de la farce. @+

pjtg 07/04/2014 14:14



le carrefour est un lieu mythique, qu'on retrouve dans beaucoup de légendes, et nous sommes habités à notre insu ou simplement sommes nous plus attentifs.



telos 07/04/2014 10:04

crie, hurle, pleure, tu en as le droit, laisse couler ta peine..
même si ce n'est pas le moment de le dire ton texte est superbement poignant même si aujourd'hui tu n'entends pas,tu es un artiste,cela te sauvera.je pense très fort à toi amicale

pjtg 07/04/2014 14:12



je te remercie, mais je le redis je ne fais que ce que je sais faire,



martine 07/04/2014 09:04

à la croisée des chemins ....un poème attend!

pjtg 07/04/2014 09:45



C'est  tout ce que je sais faire,



telos 07/04/2014 07:08

poème digne des plus grands.

pjtg 07/04/2014 09:48



C'est  trop, ce furent  des pages écrites dans le silence des soins, penser  à   elellelleellele elellelleellel elellelleelle elellelleell elellelleel



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche