Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 01:00

À l'ouest rien de nouveau

encres sans fond 0007n

Les glaires de la nuit gomment du paysage le damier des escales / Le mètre met ta mer / Et l’heure nous enferre / Morve / Os / Merde et stigmates / Shaker sans fond / Aucun alcool n’enivre / Ni givre ni prise / L’eau rare des sources taries anamorphose les boues / Le nerf du rock roule sa morsure vertige / Le nord suinte avec son vent putride / Le point sans ligne ne libère aucun vers / Poings écrasés entre impuissance et colère / La glose se virgule en alinéas verbeux / Les oiseaux du blues renflouent les navires négriers / Les cernes lignés écrasent les ramures / Houppiers et racines conjuguent des reliefs / Où les fleurs ne s’ouvrent qu’en épines sur des ronces grossières / La colle des pus paresse sous le derme emmuré / Tout ploie / Tout plie / Tout s’évanouit / Tout pourrit / Un cri s’étrangle et ravage la nuit /

encres sans fond 0007

 

blues de Blind Lemon Jefferson

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tmor 31/03/2014 18:37

Texte très physiologique pour une texture de gravure très humaine. Mouvement, raclement, enthropie... La vie quoi.

pjtg 01/04/2014 13:30



quand l'organe déconne et qu'il emporte l'être aimé....



telos 31/03/2014 08:10

la mer est toujours à la même place

pjtg 31/03/2014 13:47



mais son aspect change toujours. et la mer est notre mère à tous.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche