Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 00:00

Morsure

encres sans fond 0011n

Morsure

Une symphonie sans cordes ni cuivres

Un battement s’éteint dans les cervelles arables

Des silences chargés de mots inconnus de tous livres

Des sons insanes aux échos imperméables

Des plaines sans ailes un rire figé dans une grimace

Glaçante un blues éperdu mangé de ses réflexes tenaces

Venus de si loin que même les acides innés

Savent et balustrent les cieux de rêves saignés

 

Les berges se referment sur un lit desséché

Les limons de l’extrême épousent les ténèbres

L’arche se brise éloignant les rives à jamais

Les arbres muets  n’égrainent que des regrets

encres sans fond 0011

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ornellamai 14/04/2014 13:27

un tsunami à ta façon

pjtg 15/04/2014 11:30



oui, quelque chose qui emporte tout sur son passage et laisse anéanti.



tilk 13/04/2014 00:15

j'aimerais tellement découvrir ces mots inconnus ...
ceux qui evitent la fixation des livres et vivent en liberté ...
amitié
tilk

pjtg 13/04/2014 08:00



les livres ne sont qu'un moment, ils figent mais gardent en mémoire. les mots inconnus sont ceux de la parole perdue, et ceux qui se heurtent à l'indicible. la tâche est dure mais je m'y attache.



Maiette 12/04/2014 09:41

je flashe sur ce dessin...

pjtg 12/04/2014 10:39



pourtant les couleurs ne sont pas au rendez-vous. le N & B laissent l'espace suffisant pour les y installer. @ +



martine 11/04/2014 14:23

S'enfoncer au coeur de la forêt...et s'y perdre

pjtg 11/04/2014 20:03



la forêt : lieu des mythes et des légendes de tous les dangers, en sortir ? ...



Tmor 11/04/2014 12:50

Paysage inquiétant. On raconterait bien un conte de maupassant face à cette image.

pjtg 11/04/2014 20:02



certainement, ses contes sont de beaux morceaux la bécasse et d'autres oiseaux...