Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 00:00

Etude opus trente et un dite « M »

encres vergé-30

 

Rue des pêches hauturières

La charcutière a un si beau derrière

On l’appelle mappe monde

Rue des girondes elle mène la ronde

Mais elle ne montre son arrière

Drapé de lin et pose altière

Que lorsqu’elle découpe le jambon

Toute la clientèle sait bien y faire

Commande de York de Parme de Serrano

Et la file d’attente s’allonge jusqu’en haut

Rue de la gendarmerie

Le maréchal des logis chef fort ravi

Ressort son coupe-file pour aller à l’étal

Les jambons sont toujours un vrai régal

C’est ce que disent les mâles à leurs belles légales

On peut faire des chansons avec de beaux jambons

Même si il est de mise de taire les raisons

 

Les oiseaux bandent leurs ailes dans les vents du printemps

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Minik do 16/10/2013 10:14

Une chanson crue
"façon jambon d'York"

pjtg 16/10/2013 12:05



crue mais pas fumée, qui l'eut cru ? à ne toucher qu'avec les yeux et ouir du bout de l'oreille. @ +



Tmor 16/10/2013 08:17

Ca faisait longtemps que je n'avais plus entendu les frères jacques... Cheminée qui fume sur chapeau pointu tout de noir vêtu. Matière brumeuse et fumeuse aux alentours.

pjtg 16/10/2013 09:46



être trop net c'est couper toute route à l'évasion. créer cet espace entre lecteur et regardeur, où on s'invente. La chanson française : on dirait qu'après chaque époque on tourne la page sans
revenir dessus, alors que les anglo-saxons n'hésitent pas à reprendre, réinterpréter donner de nouvelles versions, ce qui offre des perspectives intéressantes.



les cafards 15/10/2013 20:58

on aimerait aussi profiter des charmes de la charcutière !

pjtg 16/10/2013 09:40



attention elle est armée, la belle aux charmes bien formés. et l'armée de charmés serait alarmée.



Martine 15/10/2013 13:37

petite erreur de ma part et mauvaise manip mon dernier commentaire est destiné à "ahoui"

pjtg 15/10/2013 16:51



j'avais compris, la proximité avec ce vénérable blog ne fait que nous honorer.



Martine 15/10/2013 13:35

en argot "des nèfles" ...chose sur lequel on compte mais que l'on n'aura pas !
peut-être est-ce là la raison de ta photo.
autre proposition:les nèfles se mangent pourries peut-on faire un rapprochement????

pjtg 15/10/2013 16:50



en fait on ne les mange pas pourries mais blettes. la nuance est sensible @ +



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche