Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 00:01

Sais

tu

dit

l'an

?

Ecrans-partiels-007.jpg

Points d’interrogations à foisons

Des secousses comptent la frousse

Ça vanne en contes rewrités

Sur la prestance se condense

L’énergie majuscule

Rages des cadrages car d’âge

La mesure ne dure

Et n’endure que ciel pur

Au fur et à censure ratures

Des axes aux vecteurs résolus

Le bornage étire son à peu près

Sur la sonde des rondes esquissées

L’épice aiguise la mise

Et l’aisance s’arrange

Des miels butinés

 

du folk généreux : Chuck Ragan

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tilk 01/07/2014 23:56

c'est vraiment excellent ...
amitié
tilk

pjtg 02/07/2014 08:28



merci, on ne visait pas l'excellence, mais ça fait du bien quand tu le dis.



Tmor 29/06/2014 10:28

Matrice pixélisée à la main. Flou artistique suscitant la curiosité. L'étrange regard en coin. Un mouvement fuyant ou au contraire un geste franc, dernier regard avant l'oubli ?

pjtg 29/06/2014 17:37



ou dernier regards avant de perdre ses illusions, les pixels ont été inventés par les pointillistes... 



cafardages 29/06/2014 10:01

il est super ce Chuck ! Chez nous ce soir une autre découverte décoiffante !

pjtg 29/06/2014 17:33



il y en a tellement des talents, les faire découvrir ou au moins attiré l'attention ça me semble bon, pour nos oreilles et nos cervaux. en toute humilité, pour faire barrage aux soupes vendues
ailleurs.



Topa 29/06/2014 09:50

Pour le cardage, voir du côté de la fontaine aux oiseaux...
Attendre un bon cardeur, quand même...

pjtg 29/06/2014 17:31



ça dépend de la saison, de toute manière pour les oiseaux il faut attendre, la cardère, car d'air il en faut, est patiente.



telos 29/06/2014 07:39

Quelle vie , quelle présence dans ce regard, il m'intimide..
J'espère que Pascal va exposer dans une salle digne de ses oeuvres.
tes mots durs nous transpercent tout autant.

pjtg 29/06/2014 08:34



merci, l'expo, on y pense sans trop y penser, on préfère réaliser, mais tout coup de main serait le bien venu.