Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 01:00

Lire Hic

objets-019.jpg

La lyre d’Hermès branchée électro nique

L’ariette emberlificotée  en voltes duo drame

À tics les toujours singent mélo brame

Le dit lyrique ou folle clore Hic

Hocher tête taper mains

De la posture et  du maintien

De la glose et des effets

De la norme et des méfaits

De la forme et du retrait

Là où dorment des trucs laids

Les corps se lestent de soupes sures

Et le plus dur encore mesure

Sur pieds les esthétiques des fabriques

D’emprises qui se fringuent chic

Pas de manière sans matières

Du super posé pour parterre

Et sous le hâle la viande entière

L’ordinaire de la stratofender

Ne jouit que du toucher virtuose

Qui pend le lyrique haut et court au

Mât d’art t’y monte (pas sans amour)

Frôler des nues et les oiseaux sans causes

Ni rentes aux marges des rimes et des proses

 

où l'on retrouve Sandy Denny et Robert Plant

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans chantier
commenter cet article

commentaires

la bacchante 01/03/2014 16:04

Hic et nunc

pjtg 01/03/2014 18:38



tout le problème de la forme et du contenu, un équilibre difficile qui n'est qu'une grande aventure. @ +



cafardages 01/03/2014 07:48

marrant, on a de suite pensé aux nuits fauves

pjtg 01/03/2014 11:17



étonnant, pris par la mise en valeur des objets je n'avais pas pensé à ce film (livre) il y a de la ferveur de l'embrasement et le noir de la mort effectivement. merci de vos aperçus. @ +



wolfragin 28/02/2014 19:10

La lyre d'Hermès nique l'ariette !?! C'est du propre!

pjtg 28/02/2014 19:25



oui oui oui, j'ai écrit la lyre (figure de style, ou métonymie ?) l'ariette ne le mérite pas, espérons que ça lui fera du bien à défaut de l'engrosser de rythmes R & B. @ +



martine 28/02/2014 13:48

Quelle force!!!!l'oeil surveille!!!

pjtg 28/02/2014 19:21



et l'oeil était dans la tombe et surveillait tout le monde, celui là est apprivoisé, conjurer le sort ou préparer la venir. @ +



Tmor 28/02/2014 11:21

Couleurs fauves et matière poétique
Interprétation folle ou empirique
On s'embarque dans le jeu des formes
Qui déplace, décale l'enjeu des normes
J'y vois un oeil sortant de la forêt
Un autre y verra un autre monde rêvé
Continuons
L'exploration

pjtg 28/02/2014 12:22



on est à la frontière, entre l'objet réel, quasi insignifiant et son auréole qui déborde. entrer c'est ammener son imaginaire qui se confronte aux ombres et à la lumière. on découvre et on avance
dans la jungle des effets. signes et signifiants. @ +



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche