Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 01:00

dodécaphonique

pianistes 01

 

La lèvre fendue sur un baiser

Recoud les plaies des corps broyés

La langue moite des sortilèges

Engrosse le pouls de ses arpèges

Accouche la fièvre des ventres échoués

Prières et vœux pissent des larmes

Infusées au cœur des mères de cruautés

Le mièvre vain perd son corset

Pas de mesure ni de silences

Squelette vêtu sur la cadence

Motions percluses de matins blêmes

Des vanités on bat les brèmes

Primes de nerfs sur la portée

Service compris dans le doigté

Seuil descendu à coups feutrés

Le jour accuse un ton blafard

C’est sur les touches qu’il prend le fard

Un sept de cœur et c’est le pli

Qui fend la glace Garçon un verre

Un as de pique Madame deux verres

D’amour de haine mais bien remplis

Des vers gonflés de la jeunesse 

Tant va le monde des vieillesses

Tords tes valvules et pointe ta croix

La nuit secoue et puis renvoie

 

Cecil Percival Taylor 1929 New York

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans chantier
commenter cet article

commentaires

la bacchante 05/02/2014 19:17

Ca touche! ... de piano.
Je sors. Ca y est, je suis sortie.

pjtg 05/02/2014 19:20



la porte reste ouverte à défaut de portée, il est des musiques qui ne se traduisent pas avec uniquement des notes. @ +



wolfragin 04/02/2014 20:05

supgagne !!!!
Quelques lignes en trop quelques rassemblements de mots, et hop!
C'est une page d'un "choisi", un bos un greau.

pjtg 05/02/2014 10:48



on fera une compile. le nez dans le guidon je ne vois pas le haut de la montée, pour trier c'est pas toujours aisé, je compte sur toi. @ +



cafardages 04/02/2014 19:13

ah la vache !!! Ca cartonne et c'est beau !

pjtg 05/02/2014 10:47



merci. carton, quart ton, car ton ton ne trompe pas. on va aller de l'avant si on peut. @ +



Martine 04/02/2014 09:55

tu devrais faire un recueil ...tes textes sont touchants...

pjtg 04/02/2014 15:27



ça demanderait beaucoup de travail, et trouver un éditeur ? c'est vrai que ce serait bien. @ +



Tmor 04/02/2014 08:34

Je découvre le morceau de musique. Le titre de la gravure lui va bien. Relecture en noir et blanc. Des touches noires des touches blanches. La nuit secoue puis renvoie très juste. @ bientôt.

pjtg 04/02/2014 15:26



Cecil Taylor est un grand, le problème avec le djaz c'est que les pièces sont longues. le djaz ça se vit en live. des morceaux courts conviennent mieux à ce genre de publication (blog). c'est pas
toujours facile de trouver ce qui siéd. La nuit, les ténèbres sont un vaste univers. le noir (qui ne va pas sans blanc et inversement) est exigeant, je suis heureux qu'il t'aille. @ +