Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 01:01

Blues de l’enfant jetériffs-xx.jpg

 

Sur le zinc il a glissé

Un cri coincé dans le gosier

La mère son verre a bu

Et l’a poussé vers les rebus

 

Sur la pente des fausses mères

Il s’est perdu dans le mystère

À expurger les traits du taire

Et repenser les dits contraires

 

 

Les comptes et les décotes

Affichent zéro en bas de note 

Le vocable du négoce tant

Et tant pas le temps du chant

 

Grandir est l’impôt dû

Et franchir la ligne du refus

La seule piste des encrages

Qui mènent au terme du bouclage

 

 

 

troisième membre des Ruanaways : Lita Ford

ici dans : KIss me deadly

 

 

 

txt et lino : tg / mise en scène encadrement : pjtg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le wolf 20/03/2015 20:05

Belle chanson.
reste plus qu'à trouver le musicien pour y poser des accords bluezy.

@ + 21/03/2015 02:07



tout à fait, ce n'est pas un txt facile mais on peut inventer d'autres espaces musicaux, le blues c'est ça aussi ! @ +



Topa 20/03/2015 07:20

Pendant les travaux, le blues continue. Suivez le manche de la guitare...

pjtg 20/03/2015 09:11



le blues en continu, ligne de basse qui jamais ne cesse, en comptant par douze ça fait des grossses de chantiers, jamais finis, d'où ad libitum @ +



zaza 19/03/2015 14:24

J'aime beaucoup ce chantier blues. Bises et bon jeudi. ZAZA

pjtg 19/03/2015 19:46



merci Zaza, il est en chantier depuis un bon bout de temps, avec de temps en temps des pauses, et puis des moments forts. il ya aura certainement des expo cette année, on vous tiendra au courant
Blues etc... @ +



Martine 19/03/2015 14:17

blues ......flouter.......jeter.......décidément j'aime beaucoup.......tout

pjtg 19/03/2015 19:44



merci, les idées viennent en travaillant, alors on va continuer.  @ +



Tmor 19/03/2015 09:27

Superposition des mouvements du chorus
Le musicien va au bout de la phrase sans fin
Figer l'instant où l'étincelle prend

pjtg 19/03/2015 19:43



on est assez content du résultat, une superposition qui donne à penser, on va voir si on peut décliner, pas trop, ce qu'il faut . @ +