Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 00:01

aux couleurs du dedans

dead-blues-01neg-copie.jpg

 

Un Monument sans noms gravés

Une pierre arable et un chant

Perdu une vitre givrée

Dans une rue au ciel vibrant

 

L’absence règne sans préférence

Signant le deuil et la naissance

Pleurant l’espoir et les souffrances

Des mélodies et des errances

 

Tu pars là-bas si bel amour

Vers le pays des sans retours

Tu laisses seuls des pauvres hères

Aux mains de sable et de misères

 

Yazoo City 1908 / Chicago 1962

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans blues
commenter cet article

commentaires

cafardages 09/06/2014 11:04

merci pour la Zoe elle sera chez nous ce soir

pjtg 09/06/2014 19:13



quand on peut faire plaisir et donner à découvrir, c'est tant mieux ce peut être aussi une richesse des blog, échanger. @ +



Topa 08/06/2014 07:41

Ce bleu va jusqu'au tréfonds...

pjtg 08/06/2014 08:24



et remonte, des allers retours qui donnent le tournis ou inversement des retours qui donnent le vertige.



Tmor 06/06/2014 16:30

Hors des sentiers de terre battue, le bleu prend d'autres teintes et s'imprime en emprunte à six cordes pas à pas.

pjtg 07/06/2014 08:24



quand j'ai travaillé cette image : le changement de couleurs m'a fait décliner les propositions pour évoquer les résonnances (couleurs musicales induites par les teintes) un peu présomptueux mais
ça m'a semblé à prpopos.



Minik do 06/06/2014 14:07

Vibrantes douleurs...
J'aime beaucoup.

pjtg 06/06/2014 15:32



telles les harmoniques quand une note est émise. c'était l'idée quelque part.



telos 06/06/2014 08:35

peu importe, le résultat est époustouflant, j'adore, le poème de même...continue..

pjtg 06/06/2014 08:40



n'est ce pas  ? il faut que le résultat me surprenne pour qu'il y ait une chance qu'il soit sélectionné sur ces pages.