Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 00:01

Aux creux des corps

riff-012.jpg

Au cœur des accords l’amour pousse

La porte des reprises Le sillage des ongles

Exécute la fausse grille recrutée en douce

 

En mesure de silence l’azimut extrême

Où dansent des cigales sans effets ni efforts

Et percute sans fin les faims des deux mains

 

La star aux yeux de calque morfale le menu

La musique se fait porter pâle aux z’yeux des inconnus

Qui dansent sur la table où crèvent les sentences

 

Un paumé de pas sage ignore le caftage et coule

Droit dans le sillage des culs lavés de sueurs

Tombé de la vingt-deuxième le soliste se joue

 

A hauteur de médiator la valeur de la mort

Survie dans le sillon où le corps signe les sons

D’âges l’or se paie en salaires de la peur

 

Guthrie Govan avec un titre quasi baudelairien

 

lino et txt : tg / mise ne scène et encadrement : pjtg


Partager cet article
Repost0

commentaires

tilk 02/04/2015 00:05

mon corps se creuse...
amitié
tilk

pjtg 02/04/2015 00:30



je te souhaite courage, et sois assuré de ma compassion la plus sincère. @+



les cafards 01/04/2015 13:29

ça fuite de partout et c'est magique !

pjtg 02/04/2015 00:28



merci, ça fout le camp dans tous les sens en créant un accord que j'espère magnifique : tout à la fois harmonie et dissonances, force et légèreté tout ça à la fois et successivement, un solo qui
emmène vers d'autres dimensions.



Martine 01/04/2015 10:20

Un soliste qui semble se multiplier ..........et un poeme plein d amour.....sans concession........des ptits bouts de blues ...........qui s accordent.....

pjtg 02/04/2015 00:25



le solo s'évade et célèbre le moment, celui ci est chargé de ce qui fait la vie, bouts de blues et d'énergie, plaisir et douleurs, tout se dit là...



Topa 01/04/2015 07:07

La vache ! Tu nous a dégoté un guitariste qui n'est pas manchot ! Il doit avoir deux ou trois doigts de plus que le commun des mortels !...

pjtg 01/04/2015 09:55



sidérant je ne touche plus à ma guitare depuis que je l'ai  vu / entendu de plus je pense que ça colle avec l'image une guitare qui semble multiple ...



Lily 31/03/2015 22:02

Si on scie âge signe
Sans fin le silence des cigales
Le soliste est de passage
Les zinters stices saignent

pjtg 31/03/2015 23:43



le soliste tend sur les gammes des pas sages et des art pièges capteurs des silences qui relancent la donne juste un espace entre deux notes qui dessinent un paysage où chantent les cigales par
toutes les saisons