Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 01:01

Vers le sillet

bande-cinq--03.jpg

Le vertige des gammes s’envole vers des cimes

Les oiseaux du silence s’empiffrent de rimes

Les clefs du regard ont dénoué des carroyages

Et tissent dans les nuits des rideaux de ramages

 

Pays ternes où percutent les jeux thèmes

Exhumés au large des mers mortes ils sèment

Sans égards des profusions scriptes et images

Tempête millésime et éruptions sans âge

 

A contre blues les ballades se déboussolent

Où l’absence seule pose sa fleur bémol 

                                 

J J Cale : Chains of love

             Chanson dédiée :

Partager cet article

Repost 0
Published by pjtg - dans chansons
commenter cet article

commentaires

FA 09/12/2014 15:27

le vertige des regards
au large des tempêtes
les nuits et irruptions sans age
à contre blues...

pjtg 09/12/2014 16:47



il est peu de regards qui s'envertigent / la nuit s'en vient recouvrir l'âme / de ses secrets et de ses souffrances / l'attente mène au havre si la ballade sonne / sonar dans  les
brouillards.



Ulysse 07/12/2014 18:04

J'apprécie beaucoup car je suis un fan de ce regretté JJ Cale immortel auteur de cocaïne !!

pjtg 08/12/2014 11:54



ce fut un grand, Eric Clapton l'a beaucoup aidé, retrouver les deux sur cédé c'est toujours bien. merci de ton passage.



Tmor 07/12/2014 09:40

Un champs de graines d'arc en ciel
Une ferme aux allures de navire immobile
Un visage à peine dissipé dans la lumière

pjtg 07/12/2014 11:46



un visage qui est présent à tous moments, le musicien sait qu'elle clef, jusque quand il peut jouer, semer ses paysages et ses inventions, il sait quand il va retrouver les autres, porté par la
rythmique, l'enchantement du spectateur dépend de la force des envolées.



Lily 07/12/2014 09:31

Les clefs ont tissé un visage
Regard perdu noyé
Rassasié de couleurs
Autant qu'on sonne

pjtg 07/12/2014 11:41



le changement de gamme ou de mode peut perturber gravement, écouter, se laisser embarquer peut amener à découvrir des horizons nouveaux, tel un solo de Charlie Parker ou de Trane , qui nous
embarque si loin, en revient-on variment?



Topa 07/12/2014 07:53

Hé ! hé ! un mot nouveau (pour moi), le sillet...
M'en rappellerai-je demain ? Pas sûr...

(Visage inquiétant dans le ciel...)

pjtg 07/12/2014 11:38



les instruments de musique ont leur langage technique, il y a de beaux mots, je les bichonne. @+



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche