Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 00:00

pré ambule

face et face copie

 

« Je » est dans jeu & je joue

« Je » est hors jeu & jeu est je

« Je » est dans jeu et enjeu

 

Et panique et trafique

Jus de mots & mots jetés

Jets de dés déjetés déformés

Jeu où je s’encre et signe

Ancre à jeux où je sue son jus

Jeu juste ou jeu tords « je »

Tord tue eux dans l’e des oeufs

Jeu plume je et jeux de plumes

Je plus je plait à jeu

Play and replay

Tilt over-game

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Topa 16/04/2013 07:24

Au risque de nous faire doubler, rappelons les mots d'Arthur : "je" est un autre...

pjtg 16/04/2013 11:03



sur Arthur, mais ce "je" aux moments de solitude, de blues, reste le seul interlocuteur valable, inévitable, l'enfer c'est les autres a écrit Jean-Sol Parthe, donc l'enfer est en moi, l'envers et
tout le reste, reste à jouer, aux rares moments de lucidité.



wolfragin 15/04/2013 20:25

La question du masque ainsi traitée avec ces deux côtés d'un visage assemblés têtebêche charrie du sens.
Dans les prés carrés de la poésie sont parquées nombre d'aventures personnelles, graves, évidemment, mais qui ne toucheront jamais l'universel.
heureusement le Yves nous permet le repos avec ses chaises.

pjtg 16/04/2013 10:59



assembler deux chaises ça fait un banc, ou une causeuse dans le meilleur des cas, l'U de uni vers celle, n'est peut-être que dans la lettre ? dans le travail du texte ?



telos 15/04/2013 20:21

toute la vie on s'écrit en je.et l'on meurt sans se connaître vraiment.on a peut être fait qu'un jeu de soi...l'enfant en bas âge est plus sage finalement il parle de lui à la troisième
personne.
j'aime autant le texte que l'illustration.superbes

pjtg 16/04/2013 10:52



je peut -il écrire je sans jouer ? c'est impossible. tout au plus jeux en sincérité, je pense à Pessoa qui s'est inventé dans de JE.



martine 15/04/2013 13:34

"je" te suis.. "jeu"te joue sur ta joue un "je" te crois!

pjtg 15/04/2013 19:20



j'avais écrit avant le salon mais "je" ressents que souvent le JE utilisé par les écrivain(e)s place tant de JE que ça devient un écran pour ne pas voir et dire en lucudité. JE n'est plus un jeu
mais un masque.



Présentation

  • : Le blog de pjtg
  • : arts graphiques et poésie
  • Contact

Recherche