Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 00:00

déambulation

 

retout 3 copie

 

Echappée sans scrupules au bord du crépuscule

La cupule en douce épouse les vernis

La duplicité invite aux replats des degrés

Halte ici le croc en iambe  

Raté

Deux mains qui se frôlent

Amies et amis des contes

Effeuillés sans discernement

Et rimes sans honte ni confitures

Cornes d’abondances et ifs libérés

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Topa 18/04/2013 17:13

Un Wallon qui déambule dans les jardins "à la française" !
Cela lui convient bien, à ce citoyen du monde, ouvert à tous les vents de la création...

pjtg 18/04/2013 20:17



la poésie n'a pas de patrie, buvons une bonne bière à la santé de tous les jardins, et tous les jardiniers (toutes les jardinières).



la bacchante 18/04/2013 08:44

Quand la tempête est revisitée, change-t-elle d'avis?

pjtg 18/04/2013 11:55



pas forcément, mais ça retourne les piles d'archives, oblige à regarder autrement, comme le garde champêtre lorsqu'il venait clamer ses avis à la population, et attirer l'attention sur tel ou tel
évènement.



telos 18/04/2013 07:39

jardins à la française..magnifique ouverture.un plaisir d'y vagabonder..merci

pjtg 18/04/2013 11:53



on y reviendra. les jardins sont incontournables, volontés esthétiques de nos anciens, et morceaux de nature à la dérive.



Laurent 18/04/2013 06:48

merci pour le Julos.

pjtg 18/04/2013 11:51



éclectique la musique. c'est pas un tic, la mémoire fait que il y a des chansons qui s'imposent à tord ou a raison.



Martine 17/04/2013 15:07

je ne les connaissais pas!magnifique!

pjtg 17/04/2013 16:29



n'est-ce pas ? cet "avis de tempête" ce sont des retours en arrière, dessins points de départ, ou reprises en couleurs ou... à découvrir. Un coup de vent dans les archives qui met tout sans
dessous dessus. les dessus des dessous (et non les déçus) ceux qui dévoilent la peau ou l'os sous la véture.